Beaux Arts

12866 résultats
Galerie
Liste

Aert Anthonisz. (appelé Antum) (attribué), Trois-maître dans la mer déchaînée. Circa 1604- 1620.Aert Anthonisz. (appelé Antum)1580 Anvers - 1620 AmsterdamHuile sur bois. Non signé. Encadré dans une corniche historique à cadre noir avec une bordure visible de couleur dorée. Au verso, sur le pied droit du cadre, Mi. une ancienne étiquette en papier, portant une inscription illisible au stylo.Enregistré dans : RKD, La Haye, numéro d'illustration 0000062916.Provenance : propriété privée d'Allemagne du Nord ; anciennement collection Christoph Müller, Tübingen.Illustré dans : Brigitte Reinhardt (ed.) : Le monde visible. Tableaux néerlandais du 16e et du 17e siècle. Collection Christoph Müller, Tübingen, catalogue de l'exposition. Museum Ulm, Tübingen / Berlin 1996, Fig. 64.Support d'image légèrement courbé, avec une déchirure horizontale de séchage (7,5 cm) dans le tiers inférieur de la marge droite, celle-ci stabilisée au verso par trois blocs de bois collés. Perte de matière dans le bois dans le coin supérieur gauche. Petites parties manquantes le long des marges de l'image dans la zone de pliage. Couche de peinture somme toute superficiellement frottée. Grandes retouches dans le ciel, en partie légèrement déviées en couleur à gauche, ainsi que des ajouts dans les détails des voiliers. Verso avec du ruban adhésif tout autour. Cadre retravaillé (réduit en taille), monture probablement renouvelée, avec de petites éraflures. Dimensions : 40,6 x 67,1 cm, total 52,7 x 79,7 cm. Aert Anthonisz. (appelé Antum)1580 Anvers - 1620 AmsterdamPeintre de marine néerlandais.1591 Déménage à Amsterdam. Probablement élève du peintre Hendrick Cornelisz Vroom. Ses professeurs sont inconnus, mais probablement un apprentissage au sein de la communauté des émigrés flamands à Amsterdam (peut-être Hans Rem ?). En raison de l'absence de mentions de l'artiste parmi d'autres par Houbraken, on sait peu de choses sur l'artiste et sa vie. Son fils Hendrick van Anthonisz est également devenu un peintre de marine réputé.

Estim. 6 000 - 7 000 EUR
En vente le sam. 19 juin

Giuseppe Cesari (après), Persée et Andromède. Fin du XVIIe siècle/début du XVIIIe siècle.Giuseppe Cesari1568 Arpino - 1640 Rome.Huile sur toile. Non signé. Giuseppe Cesari (1568-1640), Hans Rottenhammer le Jeune (1564-1625) et Paolo Veronese (1576-1578) ont créé des tableaux avec la même convention de représentation et une composition similaire. Taille réduite (marges peintes). Taches au verso de la reliure (restes de colle d'un ancien doublage ?). Nombreuses retouches dans les parties incarnées, la bouche et les mains d'Andromède ainsi que de grandes parties des rochers remplacées. La surface de la couche picturale est partiellement frottée et présente des craquelures dues à l'âge. Dimensions : 57,2 x 41,7 cm. Giuseppe Cesari1568 Arpino - 1640 RomeCesari - également appelé Cavalier d''Arpino - est né comme fils du peintre votif Muzio di Polidoro. Avec sa mère Giovanna, il s'installe à Rome en 1582, étudie dans l'atelier de Niccolò Circignani et participe aux travaux de décoration du palais du Vatican. A partir de 1583, membre de la guilde des peintres Accademia di San Luca. Sous le pape Clemens VIII. Aldobrandini, Cesari devient le peintre le plus important de Rome et reçoit de nombreuses commandes, notamment de fresques. Parmi ses œuvres les plus importantes figurent les fresques murales du palais des Conservateurs du Capitole à Rome et les mosaïques de la coupole de la cathédrale Saint-Pierre ; d'autres œuvres, dont certaines n'existent plus, ont été réalisées au palais du Quirinal, au palais Santori et à San Lorenzo in Damaso. Michelangelo da Caravaggio, entre autres, a travaillé dans son atelier. Sur le plan artistique, il se détourne rapidement du maniérisme et devient le plus radical et le premier représentant du baroque classiciste.

Estim. 950 - 1 100 EUR
En vente le sam. 19 juin

Cornelis Gerritszoon Decker (copie d'après), Paysage de rivière avec une ferme. Probablement début du 18e siècle.Cornelis Gerritszoon Deckerc. 1620 Haarlem - 1678 ibid.Huile sur bois, composée de deux panneaux joints horizontalement (au dos, ancien laminage de la toile au niveau du joint). Inscrit "Decker fec" (difficile à reconnaître) Mi. Au verso sur le support de l'image une étiquette en papier avec des annotations typographiques à l'artiste et numérotée "No 10" au stylo. Encadré dans une moulure en bois profilée, couleur bronze, avec bandeau doré.Nous remercions Ellis Dullaart MA, RKD Den Haag, pour ses aimables remarques.On retrouve des correspondances stylistiques similaires dans les œuvres d'autres artistes de Haarlem, notamment Roelof Jansz van Vries et Salomon Rombouts. Verso panneau en bois avec quelques trous d'excursion d'une ancienne infestation d'anobies, restes d'une étiquette en papier u.Mi. ainsi que de petites pertes dans le bois. Vernis jauni et avec une légère marge dans la zone de pliage. Impressions discrètes à travers l'encadrement. Retouches dans les marges ainsi que plusieurs petites retouches réparties sur l'image. Avec une déchirure de séchage à la jointure li.mi. (environ 4,5 cm). Partiellement un peu fissuré en raison d'un rétrécissement précoce. Cadre largement couvert, avec abrasion et taches. Dimensions : 36,3 x 26,9 cm, total 47,8 x 37,9 cm. Cornelis Gerritszoon Deckerc. 1620 Haarlem - 1678 ibid.peintre néerlandais. Probablement élève de Salomon van Ruysdael. En 1643, il rejoint la guilde de Haarlem. Decker a peint des paysages forestiers, souvent complétés par des figures d'Adriaen van Ostade. Son œuvre est représentée dans de nombreux musées internationaux, tels que le Rijksmuseum d'Amsterdam et la National Gallery de Londres.

Estim. 500 - 600 EUR
En vente le sam. 19 juin

Jacopo Negretti, gen. Palma il Giovane (Succession), Marie-Madeleine sous la Croix. Début du 17e s.Jacopo Negretti, gen. Palma il Giovane1548 Venise - 1628 ibid.Huile sur toile. Non signé. Encadré d'une moulure en bois noir à filet plat et d'une moulure apparente dorée et décorée. Dos monté. En partie légèrement debout, craquelure d'âge et bord climatique. De nombreuses retouches anciennes, de petites lignes, ainsi que des retouches plus importantes en arrière-plan. La main gauche de Marie-Madeleine est partiellement recouverte de peinture. Perte de la couche picturale sur les bords rognés de l'image dans la zone du pli (taille de l'image réduite). Vernis jauni. Verso du châssis et de la toile de doublage peints en foncé. Dimensions : 110,8 x 68 cm, cm. 127,3 x 85. Jacopo Negretti, gen. Palma il Giovane1548 Venise - 1628 ibidPeintre et graveur, important artiste vénitien de son temps. Issu d'une famille d'artistes, petit-neveu du peintre Palma Vecchio. En fait, Jacopo Negretti, mais il signait par conséquent "Palma". Première éducation probablement par son père. Selon son biographe Ridolfi, il a été promu par le duc d'Urbino, Guidobaldo II della Rovere. Jusqu'en 1567, il vit à sa cour à Pesaro et étudie les collections ducales. Après un séjour à Rome, il retourne à Venise en 1570, suivant stylistiquement Tintoretto, Véronèse et Bassano. Après l'incendie de 1577, il est chargé de restaurer le palais des Doges, notamment en peignant le plafond de la salle du Grand Conseil (Sala del Maggior Consiglio). 1583 Commande pour peindre l'oratoire de l'Hospice de l'Ordre des Crociferi à Venise. Après 1600, d'autres peintures pour l'église de Santa Maria Assunta. Palma il Giovane est considéré comme un pionnier du premier baroque à Venise.

Estim. 7 500 - 9 000 EUR
En vente le sam. 19 juin

Peintre probablement saxon (d'après George Desmarées) "Dame au bateau d'Occhi" (portrait de Maria Anna von Pfalz-Sulzbach). Milieu du XVIIIe siècleGeorge Desmarées1697 Gimo (Suède) - 1776 MunichPieter Hermensz Verelst 1618 Dordrecht ( ?) - après 1668Pietro Antonio Rotari1707 Vérone - 1762 Saint-PétersbourgHuile sur toile, doublée de cire. Non signé. Sur la toile de doublage avec un inventaire et une inscription du 19ème siècle avec une attribution à Pietro Antonio Rotari :"no : 419 Dr : G : P. Rotari d'après Desmarées. gravé par Verelst." ainsi que sur le châssis : "Maria Anna, nachmalige / Churfürstin von Bayern". Encadré d'une nouvelle moulure d'historisation.Répétition d'après le tableau de George Desmarées (1697-1776) "Dame mit Occhi-Schiffchen" (Marie-Anne, électrice de Bavière, née princesse de Saxe), huile sur toile, 108 x 85 cm, Staatliche Kunstsammlungen Dresden, Gemäldegalerie Alte Meister, Inv.Nr. S 447 (Bestandskatalog 2005, KatNr. 1123). Légères déformations de la toile.En bas à gauche. Dans la zone du coin inférieur gauche avec des crêpures de vernis ou de peinture (taches blanchâtres), probablement dues à l'effet de l'humidité, ainsi qu'avec une petite couche de peinture éparse et des pertes mineures. Des retouches un peu plus grandes u.l. ainsi que d'autres très petites sur la surface de l'image. Petite tache de perte de couche de peinture avec marque de pression dans le front. Craquelures dues à l'âge et léger bord climatique. Coins frottés. Vernis jauni. Éclaboussures blanches sur la surface, surtout en haut à droite.Dimensions : 85 x 68 cm, ra. 94 x 76,8 cm.

Estim. 1 500 - 1 800 EUR
En vente le sam. 19 juin

David Teniers le Jeune (d'après), Traitement d'un homme malade des pieds dans une salle de bain. Après 1760.David Teniers le Jeune1610 Anvers - 1690 BruxellesFrancesco del Pedroc. 1740 Udine - 1806 VeniseJean Daullé1703 Abbeville - 1763 Paris.Huile sur toile brute. Non signé.Le tableau original de David Teniers le Jeune appartenait à la collection Peilhon, qui a été vendue aux enchères à Paris en décembre 1763 et acquise auprès de la margravine Caroline Luise de Baden-Durlach. Le tableau est apparu en Angleterre en 1982 dans une collection privée irlandaise.Le présent tableau est une copie d'après la gravure de Jean Daullé "Le chirurgien flamand", datée de 1760. Une gravure inversée en miroir a probablement été exécutée d'après le modèle de Daullé par Francesco del Pedro. Lit : Catalogue raisonné des tableaux du cabinet de feu M. Peilhon, lot 33, Paris 1763.Margaret Klinge, David Teniers le Jeune, peintures, dessins, catalogue d'exposition, Koninklijk Museum, Anvers 1991, no. 93.ed. par Margret Klinge et Dietmar Lüdke, David Teniers le Jeune, 1610 - 1690 : Vie quotidienne et plaisir en Flandre, exposition spéciale de l'État de Bade-Wurtemberg / Staatliche Kunsthalle Karlsruhe, Heidelberg 2005 p. 345.Support d'image coupé dans le sens de la circonférence, monté et sur un nouveau châssis.Bordure climatique et craquelure d'âge prononcée avec cupping. Pertes de peinture isolées. Une perte retouchée dans la toile et la couche picturale à gauche ainsi que plusieurs autres plus petites dans la marge à droite. La couche picturale est partiellement frottée dans la zone du pli. Vernis épais et jauni. Dimensions : 45 x 58 cm. David Teniers le Jeune.1610 Anvers - 1690 BruxellesPeintre et dessinateur flamand. Formé par son père David Teniers l'Ancien. En 1633, il est admis à la guilde anversoise de Saint-Luc, dont il devient le doyen en 1645. Pierre Paul Rubens et Jan Brueghel l'Ancien font partie de son cercle d'amis proches. En 1651, il est nommé peintre de la cour de Bruxelles, où il s'occupe également de la collection d'art de l'archiduc Léopold Wilhelm. En 1664, il fonde l'Académie d'Anvers et forme de jeunes artistes à la peinture et à la sculpture. Ses œuvres se trouvent aujourd'hui dans de nombreuses galeries de peinture renommées. Il est surtout connu pour ses nouveaux genres paysans, ses scènes de salon de donateurs et ses peintures de collections d'art.

Estim. 850 - 900 EUR
En vente le sam. 19 juin

Cristofano Allori (après), L'enfant Jésus endormi sur la croix ("Gesù bambino addormentato sulla croce"). 1ère moitié du 19ème siècle.Cristofano Allori1577 Florence - 1621 ibid.Huile sur une fine plaque de zinc. Non signé. Encadré d'une moulure en stuc historiciste richement décorée.D'après un tableau de Cristofano Allori (1577 Florence - 1621 ibid.), Galleria Palatina, Florence, Inv.189 n.1358. Un autre tableau avec un motif comparable a été réalisé par Francesco Albani (1578 Bologne - 1660 ibid.). Le tableau a probablement été réalisé d'après une impression de la peinture originale, car le motif est ici reproduit latéralement inversé. Support d'image dans la moitié droite discrètement arquée. Rayure allongée et incurvée dans le vernis à gauche. Impressions discrètes de l'encadrement dans la zone du pli. Petites rayures isolées sur la surface de l'image. Minuscules retouches dans les marges. Au verso, de nombreuses éraflures et taches d'oxydation ainsi que des restes fragmentaires de papier sur le support de l'image. Cadre avec des manques isolés dans le stuc, tache de colle à l'onglet supérieur droit, onglet inférieur droit légèrement ouvert. Dimensions : 16,7 x 19,8 cm, total 25,4 x 28,3 cm. Cristofano Allori1577 Florence - 1621 làFils du peintre Alessandro di Cristofano (Tofano), balayeur de sabres, mère Maria di Donato Serbaldesi. Premières instructions artistiques de son père, puis visite des ateliers des artistes Cigoli, Santi di Tito, Passignano, Gregorio Pagani à Florence. Se détourne de plus en plus du maniérisme, se tourne vers l'école bolonaise. Une de ses œuvres principales "Judith avec la tête d'Holopherne". De nombreux portraits réalisés en petit format, notamment sur cuivre ou étain. Les œuvres entre 1600 et 1615 sont pour la plupart non datées, d'ailleurs ses œuvres sont souvent laissées à l'état d'ébauche ou inachevées, la concentration sur l'inspiration, moins sur la réalisation technique qui prend du temps.

Estim. 800 - 1 000 EUR
En vente le sam. 19 juin

Etienne Azambre, Sainte Cécile de Rome. Probablement la fin du XIXe siècle.Etienne Azambre1859 Paris - 1935 ibid.Huile sur toile. Signé u.r. "A. AZAMBRE". Légère abrasion sur les marges. Coins un peu cabossés. Dans le coin inférieur gauche, des marques de rayures discrètes. Dans la zone du brancard, des marques de pression peu visibles. U.left. une minuscule partie manquante dans la couche picturale (ca. 2 x 3 mm). U.R. (dans la zone du bas) une petite retouche. Dimensions : 80 x 56 cm. Etienne Azambre1859 Paris - 1935 ibid.Peintre français, connu pour des représentations de genre ainsi que surtout pour ses œuvres religieuses. 1879-1882 études à l'Académie Julian puis jusqu'en 1885 fréquentation de l'École Nationale des Beaux-Arts, où il étudie avec William Bouguereau et Tony Robert-Fleury. Amitié avec les peintres Lucien Simon et Georges Desvallières.1883 -1904 Expositions régulières au Salon des Artistes français. 1889 Participe à l'exposition annuelle des amateurs d'art du département de Seine-et-Oise au château de Versailles.1893 Exposition au Musée royal d''Art moderne à Bruxelles.1893 Grande exposition de ses œuvres religieuses au Palais du Champs de Mars.1895 Décore de fresques la coupole de l'église Sainte Marie-Madeleine à Équennes-Éramecourt.1916-1919 Travaille à quatre grandes fresques dans l'église Saint-Firmin de Senan dans l'Yonne. Azambre était membre de la Société de Saint-Jean. Nombre de ses peintures pieuses ont été reproduites pour des cartes postales par lithographie, taille-douce et chromolithographie.

Estim. 850 - 900 EUR
En vente le sam. 19 juin

Karl Buchholz, Voie creuse dans le Weimarer Land. Probablement vers 1875- 1880.Karl Buchholz1849 Schlossvippach/Comté de Sömmerda - 1889 OberweimarHuile sur papier, entièrement monté sur carton. Non signé. Au dos, une étiquette en papier avec la confirmation de la succession du neveu de l'artiste, Edmund Buchholz. Encadré d'une large bordure décorative profilée, de couleur dorée, ornée d'un décor de vrilles. Couche picturale souillée. Mi. une déformation ponctuelle du support de l'image. Mi.r. une petite tache. Deux déchirures discrètes en bas à droite (environ 2,5 cm) et en haut à gauche (environ 2 cm) ainsi que des fissures. (environ 2 cm) ainsi que des marques de pliage dans les coins gauche supérieur (4,5 cm) et inférieur (7 cm). Re. Marques de pression en diagonale (jusqu'à environ 5 cm), discrètes à l'œil nu. Retouche isolée mi.r. ainsi que mi.l. dans la zone située sous le tronc d'arbre. Le support en haut à gauche. Coin remplacé. Dimensions : 26 x 34,4 cm, total 42 x 50,3 cm. Karl Buchholz1849 Schlossvippach/Comté de Sömmerda - 1889 Oberweimar1863-1866 Apprentissage chez un peintre de salon à Kölleda. À partir de 1867, Buchholz a étudié à la "Großherzoglich-Sächsische Kunstschule" de Weimar, d'abord sous la direction du peintre paysagiste Alexander Michaelis et, après sa mort, sous celle de Maximilian Schmidt. À partir de 1871, il suit le cours de paysage de Theodor von Hagen, qui enseigne un style progressif de peinture de plein air et de tonalités basé sur les enseignements de l'école de Barbizon. Quatre ans plus tard, il devient le maître élève de Hagen. En 1871, il participe pour la première fois à l'exposition d'art académique de Dresde et expose ensuite régulièrement à Berlin, Dresde et Munich. Il a vécu en reclus à Oberweimar. 1874 Voyage d'étude dans les montagnes du Harz et sur l'île de Vilm.Le sujet de ses tableaux était principalement l'environnement immédiat de Weimar, qu'il représentait à différents moments de la journée, en renonçant aux motifs spectaculaires. Selon Lovis Corinth, il était considéré comme le "génie de l'école de peinture de Weimar". Karl Buchholz a mis fin à ses jours à l'âge de 40 ans.

Estim. 750 - 800 EUR
En vente le sam. 19 juin

Christian Friedrich Gille, Cimes d'arbres contre ciel bleu, en arrière-plan l'Elbe ( ?). Vers 1835/1840.Christian Friedrich Gille1805 Ballenstedt/Harz - 1899 DresdeHuile sur papier, montée sur carton. Non signé. Au verso, inscription en plomb d'une autre main.Nous remercions le Dr Gerd Spitzer, Bad Harzburg, pour ses aimables remarques.Cf. travaux similaires dans : Gerd Spitzer : "Christian Friedrich Gille. 1805 - 1899. Découverte picturale de la nature". Petersberg 2018. plaque 58 et plaque 95f.Carton un peu courbé. Petit pli dans le papier au coin supérieur gauche. Projection ponctuelle du support d'image avec retouche u.Mi. Dans la moitié gauche du tableau, des traces plus distinctes de rayures et de pression (jusqu'à environ 4,5 cm), en partie avec des pertes de la couche picturale. Petites taches isolées de perte de la couche picturale dans les feuilles (à la marge gauche mi., o.mi. ainsi qu'o.r.). Marges avec des zones isolées non peintes (inhérentes à l'œuvre) et avec une légère abrasion des anciens encadrements. Dimensions : 27, 3 x 36,7 cm, carton à peindre 28 x 37,4 cm. Christian Friedrich Gille1805 Ballenstedt/Harz - 1899 DresdeA partir de 1825, Gille a commencé ses études à l'académie des arts de Dresde sous la direction du graveur sur cuivre de paysages Johann G. A. Frenzel. De 1827 à 1930, il est l'élève de Johann C. Dahl, qui lui enseigne la peinture de paysage. Grâce à la médiation et au plaidoyer de Dahl, Gille a obtenu ses premières commandes en tant que graveur au début des années 1930, entre autres pour le "Bildchronik" de la Saxon Art Society. Parallèlement, il travaille avec le lithographe Ludwig Theodor Zöllner, qui lui enseigne la nouvelle technique. Cependant, Gille n'a pas abandonné son intérêt pour la peinture à cette époque. Dans le cadre d'études intensives, il a créé de nombreuses petites esquisses à l'huile et des dessins, qui, dans les années suivantes, se sont également enrichis d'œuvres de grand format. Cependant, il n'a jamais pu gagner sa vie entièrement seul grâce à son œuvre picturale étendue, de sorte qu'il a continué à travailler comme graphiste et parfois aussi comme professeur de dessin.

Estim. 6 000 - 7 000 EUR
En vente le sam. 19 juin

August Emil Theodor Gotthard Heino "Motif de la forêt de Bohème". 1873.August Emil Theodor Gotthard Heino1847 Bautzen - 1917 ibid.Huile sur toile. Signé "AHeino" et daté u.li. Le verso du châssis supérieur porte le cachet d'un marchand. Encadré dans un splendide cadre orné en masse, de couleur or, avec une ornementation d'acanthe et des coins décorés légèrement en saillie. Inscription de l'artiste et titre sur une étiquette métallique sur le mi inférieur. Exposé dans : Romantisme à Dresde, exposition spéciale dans le cadre de la foire d'art "Antik Dresden", 1998.Toile un peu lâche. Couche picturale partiellement avec de fines craquelures d'âge. Coin en bas à droite avec des lésions et une retouche. Importantes retouches ternes dans la marge supérieure droite, verso soutenu par un ancien patch. Petit défaut de la couche picturale avec craquelure légèrement debout en haut à droite. Couche picturale avec des frottements dans la zone des plis, taches isolées de perte de peinture et petites retouches. Les coins du cadre présentent des fissures de tension dans le stuc ainsi qu'une ancienne colle légèrement brillante en haut à droite. Dimensions : 60,5 x 85,5 cm, total 87 x 110 cm. August Emil Theodor Gotthard Heino1847 Bautzen - 1917 ibidpeintre paysagiste allemand. Vers 1865, il commence à étudier à l'Académie royale des beaux-arts de Saxe et rejoint l'atelier de paysage de Ludwig Richter. Ses œuvres ont été fortement influencées par la conception romantique tardive de l'art. Il a entrepris des voyages d'étude en Lusace et en Bohème, ainsi qu'en Italie, en France et en Espagne. À partir de 1875, il s'installe dans sa ville natale de Bautzen et travaille comme peintre et dessinateur. Le musée de Bautzen possède plusieurs peintures à l'huile ainsi qu'une grande partie du patrimoine graphique de l'artiste. À l'occasion du 100e anniversaire de sa mort en 2017, le musée de Bautzen a présenté une exposition intitulée : " Le peintre et dessinateur August Heino - Paysages et portraits ".

Estim. 1 800 - 2 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Woldemar Hottenroth (dans le style de), Paysage de rivière du soir. 1870s. Woldemar Hottenroth1802 Dresde - 1894 ibid.Huile sur toile, montée sur un châssis dans les marges. Non signé. Verso numéroté "45" en plomb sur le châssis. Dans un cadre doré du XIXe siècle avec des cartouches d'angle et de centre.Provenance : De la possession de la famille Esser, administrateur de la succession W. Hottenroth (résidence : Am Steinberg 15, Wachwitz), a quitté la RDA dans les années 1960 /70.Nous remercions Mme Claudia Maria Müller, Dresden, pour les informations qu'elle nous a fournies. Marges coupées tout autour, taille probablement un peu réduite. Dans la marge gauche, petites déformations de la toile dues au collage. Trois coins avec des petits trous. Petits défauts de la couche de peinture dans trois coins. Tache blanchâtre sur la surface de l'arbre. Retouche plus grande, quelque peu déviante de la couleur, dans un paysage à droite au milieu d'une petite déchirure adossée au verso. Retouche supplémentaire dans un coin à droite. Vernis légèrement jauni. Mesures : 19 x 26,5 cm, recto 30 x 37 cm. Woldemar Hottenroth1802 Dresde - 1894 là1817-28 élève de l'académie de Dresde. Il a obtenu plusieurs bourses d'études à Paris et à Rome. Jusqu'en 1843, il reste en Italie, où il réalise principalement des peintures de paysages, des portraits et des scènes de la vie populaire. Après de nombreuses années passées à Hambourg et à Rome, il s'installe à Dresde en 1854. Il y a exercé une activité artistique jusqu'aux dernières années de sa vie.

Estim. 300 - 320 EUR
En vente le sam. 19 juin

Carl Robert Kummer, Bordure de forêt dans la lumière du soir. Vers 1830/1840.Carl Robert Kummer1810 Dresde - 1889 ibid.Huile sur papier fort, montée sur carton. Non signé. Au verso, étiquette en papier du marchand d'art Friedrich Axt, Dresde, datant de 1936, sur laquelle figure, au stylo, une confirmation d'authenticité de Rudolf Axt. Une ancienne étiquette adhésive avec une numérotation au stylo "E 134" à gauche ainsi qu'une inscription au plomb "Rob Kummer" à droite. Dans un cadre classique de couleur or, avec des applications d'angle.Le tableau est enregistré dans le supplément non publié du WVZ Nüdling.Nous remercions le Dr Elisabeth Nüdling, Fulda, pour ses informations. Planche à dessin un peu courbée.De minuscules taches à la surface, notamment dans le ciel. Petit défaut de la couche picturale au niveau du tronc d'arbre droit et dans le coin inférieur droit. Vernis légèrement assombri dans la zone de pliage. Mesures : 32,4 x 24,6 cm, carton 33,3 x 25,6 cm, total 47 x 39,1 cm. Carl Robert Kummer1810 Dresde - 1889 ibid.Peintre allemand. Filleul et élève de Caspar David Friedrich. 1826-29 étudie à l'académie de Dresde sous Carl August Richter, depuis 1829 dans le studio de Johann. Ch. Clausen Dahl. 1832-37 voyage d'étude en Italie, en Dalmatie et au Monténégro, 1851 séjour en Ecosse, 1859 au Portugal et 1868 en Egypte. A participé à la fondation de la "Deutsche Kunstgenossenschaft" ainsi qu'au conseil de la "Hermann-Stiftung", qui soutenait les artistes saxons. Depuis 1848, membre honoraire de l'académie de Dresde. 1859 : nomination comme professeur. Les œuvres de Kummer se trouvent, entre autres, à la Galerie Neue Meister de Dresde et au Städtisches Museum zu Leipzig.

Estim. 1 800 - 2 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Henry Ritter, Nun trau' dich doch. 1838.Henry Ritter1816 Montréal - 1853 Düsseldorf.Huile sur toile. Monogramme ligaturé "HR" à droite et daté. Encadré dans une moulure en bois de couleur or et bronze, avec des sculptures de filets creux et de dentelle feuilletée comme moulure de vue. Couche picturale avec de fines craquelures d'âge. Lésions mineures avec perte de la couche picturale le long des marges dans la zone du pli du cadre. Quelques petites retouches sur la surface de l'image. Au verso sur le châssis, le ruban de papier circonférentiel reste d'un ancien encadrement. Dimensions : 21 x 18 cm, cadre 28 x 21 cm. Henry Ritter1816 Montréal - 1853 DüsseldorfHenry Ritter était un peintre et illustrateur germano-canadien de l'école de peinture de Düsseldorf. Orphelin à un jeune âge, il a vécu avec son oncle à Hambourg. Après un bref apprentissage commercial, Ritter reçoit ses premières leçons de peinture de Heinrich Jacob Aldenrath et Friedrich Carl Gröger. En 1833, il fréquente l'école du dimanche de Düsseldorf, dirigée par le professeur de l'académie des arts Ernst Carl Thelott. Membre de l'association d'artistes "Malkasten". En 1848, il s'installe à Seligenthal dans le Bergisches Land et, en raison d'un trouble nerveux ("fièvre nerveuse"), il est temporairement incapable de travailler. Vers 1852, il retourne à Düsseldorf et travaille comme peintre et illustrateur pour des magazines, par exemple pour le Düsseldorfer Monatshefte. En décembre 1853, il est victime d'une rechute de la maladie qui met fin à sa vie.

Estim. 1 200 - 1 500 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 800 - 900 EUR
En vente le sam. 19 juin

Heinrich Vosberg, lande avec randonneur et orage à venir. 1877.Heinrich Vosberg1833 Leer - 1891 Gmunden.Huile sur toile. Signé "H. Vosberg" et daté en bas à gauche. Verso sur le châssis numéroté "No 1" à droite. Dans un splendide cadre sculpté avec décoration de feuilles de chêne et recouvrement de métal doré. Verso sur une étiquette historique à la plume ancienne inscrite "No 1. Heide" o.l.Légère déformation climatique du bord et de la toile mi. et à l'angle u.r. Craquelure d'âge et partiellement due à la technique de peinture fissure de retrait quelque peu précoce. Dans la zone des plis, des marques de pression isolées dues à l'encadrement, quelques petits trous dans la toile dus à des déchirures ainsi que de petits défauts dans la couche picturale. Verso de la toile avec des taches sombres (liant pénétré). Vernis jauni et avec des différences de brillance. Dimensions : 82,5 x 130,1 cm, cm. 113,3 x 160,5 cm. Heinrich Vosberg1833 Leer - 1891 GmundenPremier apprentissage dans l'atelier de vitrier et de peintre de son père. 1849/50-54 Études à l'académie des arts de Düsseldorf. Il reçoit un soutien financier des domaines de Frise orientale et du roi George V de Hanovre. Peu après, il suit son professeur Johann Wilhelm Schirmer à Karlsruhe et se rend à Hanovre en 1866, où il travaille pour la Welfenhaus pendant neuf ans. Lorsque la cour s'est déplacée à Vienne et finalement à Gmunden, il s'est installé à Munich en 1875, où il a rejoint la "Münchner Künstlergenossenschaft" et a régulièrement assisté à leurs expositions. À partir des années 1880, Vosberg a de nouveau travaillé pour la cour à Gmunden, mais a continué à vivre à Munich également.

Estim. 3 500 - 4 000 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 3 000 - 3 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Charles Crodel, Rêver. Probablement les années 1960.Charles Crodel1894 Marseille - 1973 MunichHuile sur toile. Non signé. Verso sur le châssis avec le cachet de la succession et confirmé au stylo fibre par Vera Marie von Clear-Crodel, la fille de l'artiste. Verso de la toile u.r. marqué avec des mesures en plomb. Encadré dans un étroit cadre en bois noir.Il existe une peinture à l'huile comparable, de grand format, intitulée "Venus Marina", datant de 1960. Elle a été présentée dans le cadre de l'exposition "Painting by Charles Crodel" du 9 septembre au 16 octobre 2005 à la Galerie am Gendarmenmarkt à Berlin. Comme dans la présente peinture à l'huile, l'artiste place son modèle en format paysage de façon monumentale dans le tableau et l'entoure de figures, d'objets et de surfaces et motifs ornementaux colorés dans une application de peinture glacée. En 1962, l'artiste reprend le thème du nu féminin dans une représentation de petit format de la "Femme tulipe". Cf. Galerie Mère Fourage : "Charles Crodel. 50 ans de peinture et d'art graphique". Fig. p. 12.Petites déformations de la toile dans les coins ainsi que d'autres déformations discrètes dans la surface de l'image. Dans les zones marginales ainsi que dans les coins, légère abrasion de la couche picturale. Dans la marge droite, quelques traces de grattage (jusqu'à environ 3 cm), en partie avec une perte minime de la couche picturale. Abrasion verticale peu visible Mi. dans la zone de l'armature centrale du brancard. Mesures : 85,5 x 126,5 cm, ra. 89,5 x 129,5 cm. Charles Crodel1894 Marseille - 1973 MunichPeintre, graphiste, designer allemand. 1918-21 étudie l'histoire de l'art et l'archéologie à Iéna. 1918 mariage avec la peintre Elisabeth von Fiebig-Angelstein. 1919 premières impressions. Voyage en Italie et en Suède, entre autres. 1927 Professeur d'arts graphiques et de dessin au KGS Burg Giebichenstein Halle. 1933 : ostracisme par les nationaux-socialistes. 1951-63 Professeur à l'AK de Munich. 1956 Membre à part entière de l'AK Berlin (Ouest). 1958-65 chaires de professeur invité aux États-Unis. 1968 membre honoraire de la société Bayer. Acad. des Beaux-Arts.

Estim. 5 500 - 6 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Sophie Doerr, épouse d'un fermier de Schwälmer dans la dévotion. Entre 1903- 1935.SophieDoerr1870 Kassel - 1936 Kassel.Huile sur toile. Signé à droite "S. DOERR". Le verso du châssis porte une inscription au crayon à droite et à gauche "Fräulein Dörr" ainsi qu'une inscription locale "Cassell" [sic !]. Couche picturale avec de petites éraflures, notamment au niveau des mains. Légère déformation de la toile dans la marge inférieure gauche due à l'absence d'un clou au niveau du bord de tension ainsi qu'à une marque de pression en bas à droite. Bord climatique dans la zone de la barre centrale du châssis avec de minuscules parties manquantes de la couche picturale. Petit trou de toile o.mi. dans le fond. Circonférentiellement dans la zone marginale des impressions d'un ancien encadrement. Vernis jauni et taches brunâtres isolées en surface. Dimensions : 110 x 90,8 cm. Sophie Doerr1870 Kassel - 1936 KasselPeintre et dessinatrice allemande, autodidacte. Est arrivé dans la colonie d'artistes Willingshausen / Schwalm en 1903 par l'intermédiaire du peintre Wilhelm Thielmann. Dès lors, l'artiste y séjourne annuellement jusqu'à sa mort. Au début, Doerr a été soutenue et influencée surtout par Carl Bantzer, puis, après la première guerre mondiale, par Paul Baum, avec qui elle a également travaillé dans le Habichtswald près de Kassel, adoptant sa technique de plume et d'aquarelle. Séjours également à la Fulda entre Körle et Guxhagen ainsi qu'à Niederbeisheim près de Melsungen. 1929 brièvement à Berlin. Doerr a principalement peint des paysages idylliques, notamment des bois, des avenues, des vues de villages et de cours, ainsi que des natures mortes de fleurs.

Estim. 1 200 - 1 500 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 350 - 400 EUR
En vente le sam. 19 juin

Amandus Faure, Nature morte avec pivoines. 1923.Amandus Faure1874 Hambourg - 1931 Stuttgart.Huile sur toile. Signé à droite "Faure" et daté. Numéroté "738" au verso de la toile. Encadré dans un cadre ornemental historicisant de style Louis XV. Partiellement avec de faibles craquelures dues à l'âge. Minimalement frotté dans les zones marginales avec une petite perte de la couche de peinture en haut à gauche, léger bord climatique. Dimensions : 95 x 111,5 cm, total 111 x 118 cm. Amandus Faure1874 Hambourg - 1931 StuttgartPremier apprentissage de peintre en décoration et en décors. De 1892 à Stuttgart, où il commence une formation supérieure de peintre à l'école d'art de Stuttgart de 1899, 1901, élevé à l'Académie royale des beaux-arts. Enseignement du dessin académique par Ludwig Herterich, de la peinture par Carlos Grethe et de la composition par Leopold von Kalckreuth. Faure a peint des paysages, des vedute ainsi que des scènes de genre, des portraits et des natures mortes, notamment des natures mortes de fleurs. 1905 Médaille d'or décernée par l'Académie de Stuttgart. 1907 boursier de la Villa Romana. 1908 : voyages au Maroc, en Espagne et aux Pays-Bas, 1909 et 1911 : Paris, puis à nouveau l'Italie. 1914/1915 comme peintre de guerre à Constantinople et sur les Dardanelles, puis voyages entre autres dans les Balkans et à Ypres. Faure était membre du Künstlerbund Stuttgart, du Deutscher Künstlerbund, de la Sécession de Munich et du Verein Westdeutscher Künstler et participait régulièrement à leurs expositions. Ses œuvres picturales sont caractérisées par un colorisme idiosyncrasique et des contrastes clair-obscur.

Estim. 420 - 460 EUR
En vente le sam. 19 juin

Alfred Hanf "Composition" (Nus - Baigneurs ?). 1919.Alfred Hanf1890 Erfurt - 1974 ibid.Huile sur un dessin à la plume ou au pinceau sur carton. Verso signé "Alfred Hanf" et daté "mars 1919" à la plume et à l'encre. Ci-dessous titré au plomb, passé au stylo bille. En dessous, annotations au crayon en partie difficilement lisibles, probablement avec de brèves informations sur la représentation. En outre, le cachet du marchand sur le mi.r. "L. Juergens. Fournitures de peinture et de dessin, C 25, Alexanderplatz". Encadré dans un cadre en bois néoclassiquede couleur or. Provenance : collection privée saxonne ; Galerie Hebecker, Weimar - exposition "Wiedergewinn V, Mai 1997" ; selon la tradition orale anciennement probablement collection Alfred Hess, Erfurt.Carton à dessin légèrement courbé, bruni dans les zones non peintes par la reliure.Déformation avec petite compression dans le carton de peinture à la marge gauche. Nombreux petits, en partie très petits éclats de la couche picturale ainsi que des décollements isolés au niveau des pastosités sur toute la surface du tableau. Brillance variable de la surface. Mesures : 35,5 x 31,2 cm, cm. 44,6 x 40,5. Alfred Hanf1890 Erfurt - 1974 ibid.Connu comme chroniqueur de l'image, Alfred Hanf s'est consacré à sa ville natale d'Erfurt en tant que peintre, dessinateur et illustrateur. 1908-10 formation à l'école des arts et métiers d'Erfurt, 1910-12 formation comme professeur de dessin à l'école nationale des arts de Berlin ainsi que 1912/13 études avec Carl Bantzer à l'Académie royale des arts de Dresde.À partir de 1914, il enseigne dans diverses institutions éducatives à Erfurt et brièvement à Eberswalde. Pendant la première guerre mondiale, il était un soldat de première ligne. Membre fondateur du groupe d'artistes "Jung-Erfurt", au sein duquel Hanf se tourne brièvement vers l'expressionnisme. Après 1924, il se rend en Italie et traverse l'Allemagne. En 1926, il se rend en Espagne, dans le sud de la France, en Suisse et de nouveau en Italie. Pendant ses activités d'enseignement, il a été plusieurs fois entre-temps peintre et graphiste indépendant.

Estim. 4 200 - 4 500 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 2 800 - 3 500 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 1 200 - 1 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Erhard Hippold, Portrait de Paul Ahnert. 1930s. Erhard Hippold1909 Wilkau - 1972 Bad GottleubaHuile sur toile, entièrement laminée sur carton à peindre. La signature a probablement été perdue ( ?) en raison de la réduction du format. Au dos, en bas à gauche, probablement le nom de l'artiste et le titre au crayon par une autre main. Encadré dans un cadre en bois profilé de couleur dorée.Le modèle est probablement le beau-père de l'artiste, Paul Ahnert, père du peintre Gussy Ahnert-Hippold, avec qui Erhard Hippold était marié depuis 1936.Nous remercions Frizzi Krella, Berlin, pour les informations aimables. Format u. env. 6 cm réduit ainsi que réduit à droite. La toile est en partie soulevée ainsi qu'avec des craquelures d'âge prononcées, en partie avec des creux dans la couche picturale (dans la zone du fond). Une petite partie manquante de la couche de peinture mi.li. (dans la zone du revers). Mer. Fissures horizontales dans la couche de peinture. En partie légèrement rayé, les zones marginales partiellement avec abrasion. Mesures : 100 x 75,5 cm, ra. 111,5 x 87,5 cm. Erhard Hippold1909 Wilkau - 1972 Bad GottleubaApprentissage de peintre sur porcelaine. 1928-31 élève de l'école des arts et métiers de Dresde sous la direction de Carl Rade, jusqu'en 1933 études à l'académie des arts de Dresde sous la direction de Ferdinand Dorsch, maître élève de Max Feldbauer. Cette année-là, il a dû quitter l'académie pour des raisons politiques. Marié à l'étudiante des Dix Gussy Ahnert. À partir de 1945, il vit avec elle comme artiste indépendant à Radebeul. Amitié avec le peintre Carl Lohse, avec qui il a effectué plusieurs séjours d'étude à la mer Baltique. Depuis 1950, occupation plus intensive avec des graphiques, surtout des gravures et des lithographies.

Estim. 900 - 1 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Olof August Andreas (Anders) Jernberg, Allée bordée d'arbres. Probablement au début du 20e siècle.Olof August Andreas (Anders) Jernberg1855 Düsseldorf - 1935 BerlinHuile sur toile, entièrement laminée sur carton à peindre. Signé à droite "O. Jernberg". Encadré dans une large moulure en bois profilée avec une bordure visible dorée, en bas à droite avec une étiquette en métal, inscription de l'artiste. Dimensions : 47,5 x 35 cm, total 60,8 x 48 cm. Olof August Andreas (Anders) Jernberg1855 Düsseldorf - 1935 BerlinPaysagiste et peintre de marine allemand de l'école de peinture de Düsseldorf. Fils du peintre de genre August Jernberg. 1870-1875/1876 a fréquenté l'académie des arts de Düsseldorf, où il a été l'élève d'Andreas Müller, Heinrich Lauenstein et Carl Müller, puis l'élève privé d'Eugen Dücker, dont la peinture de paysage l'a considérablement influencé. En 1880/1881, il a passé quelque temps en France avec Hugo Salmson. Particulièrement intéressé par l'école de Barbizon et les œuvres de Jean-François Millet et Théodore Rousseau. D'autres voyages, entre autres en Suède et à Katwijk, où il rencontre Alfred Stieglitz. 1882-1898 : professeur adjoint à Dückers. Membre de diverses associations d'artistes telles que le "Lukas-Club", la "Freie Vereinigung Düsseldorfer Künstler", le "St. Lukas-Club" et "Malkasten". 1890 déménage à Angermund. A partir de 1901, professeur à l'académie des arts de Königsberg. 1918 -1935 : enseignement à l'académie des arts de Berlin. Parmi les élèves de Jernberg figurent Otto Serner, Hermann Bahner, Theo von Brockhusen, Hermann Busse, Richard Falkenberg, Heinz Heinrichs et Maria Cleff. Au cours de son évolution, Jemberg se tourne de plus en plus vers l'impressionnisme. Il compte parmi les pionniers des peintres de l'école de Düsseldorf.

Estim. 350 - 400 EUR
En vente le sam. 19 juin

Wilhelm Legler, Devant la ferme (probablement Marchfeld près de Vienne). 1937.Wilhelm Legler1875 Pisino, Croatie - 1951 Stillfried, Basse Autriche.Huile sur toile. Deux fois signé "W. Legler" et daté à gauche et à droite. Verso sur le châssis à gauche, signé à nouveau au crayon de plomb "W. Legler" et portant l'inscription "Wien Künstlerhaus", avec deux étiquettes historiques, de 1937 numérotée "1062" et de 1938, numérotée "954". Encadré dans une moulure en bois profilée de couleur gris argenté. Le cadre est pourvu d'une ancienne étiquette de marchand au verso.Wilhelm Legler est considéré comme le découvreur pittoresque du Marchland. Salissure peu impressionnante, avec des taches brunâtres. Partiellement un peu fissuré en raison d'un rétrécissement précoce. Marques de pression et abrasion liées au cadre circonférentiel resp. Toile à la marge supérieure partiellement avec de petites déformations. Le cadre est partiellement abîmé, avec un petit manque en bas à droite ainsi que des fissures dans la bordure visible à droite. Dimensions : 89,5 x 100 cm, total 105 x 115,3 cm. Wilhelm Legler1875 Pisino, Croatie - 1951 Stillfried, Basse-AutricheA partir de 1897, études à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne avec Carl Moll, de 1899 à 1906 à Stuttgart avec Robert Poetzelberger, Leopold von Kalckreuth et Adolf Hölzel ainsi qu'en gravure avec Alexander Eckener. À partir de 1906, il travaille principalement à Vienne et à Linz, puis également à Dimburg et à Stillfried an der March. À partir de 1929, il vit et travaille principalement à Vienne, où il est membre de la Künstlerhaus de Vienne depuis 1914. Pendant son séjour à Stuttgart, Legler a réalisé de nombreuses gravures. À partir de 1915 environ, Legler se tourne de plus en plus vers la peinture de paysage et peint principalement des paysages du Marchland. Ses œuvres ont été exposées à l'exposition d'art de Vienne en 1908 et à l'exposition internationale d'art de Vienne en 1909. En 1945, la maison de Legler à Vienne a été détruite par un bombardement, et avec elle la quasi-totalité de son œuvre artistique. Les œuvres de Legler se trouvent notamment à l'Albertina de Vienne, au musée du Belvédère de Vienne et au musée d'État de Basse-Autriche à St. Pölten. Legler a épousé en premières noces Margarete Schindler (1880-1942), belle-fille de son professeur Carl Moll et sœur d'Alma Mahler.

Estim. 1 800 - 2 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Emily Lengnick, Maillebahn à Pillnitz. Début du 20e siècle.Emily Lengnick1856 Dresde - dernière mention avant 1929Thaddäus Ignatius Wiskotschill1753 Prague - 1759 DresdeHuile sur toile, doublée de cire. Signé en ligature "ELengnick" à droite. Au verso, sur le châssis supérieur, la signature est à nouveau faiblement lisible, l'endroit porte l'inscription "Pillnitz" ainsi qu'une autre inscription illisible "Maille ...". ( ?). Encadré dans une large moulure en bois montée en noir brillant avec une bande visible dorée et ornementée. Au verso du cadre, inscription typographique sur une ancienne étiquette en papier "Leipziger Kunstverein" et numérotée "305" ainsi qu'inscription sur une autre étiquette "Gerstenberger Chemnitz 5101".Le vase représenté a été réalisé vers 1785 par le sculpteur Thaddeus Ignatius Wiskotschill (1753 Prague - 1795 Dresde), qui est venu dans la capitale de la Saxe électorale en 1772 et y a créé de nombreux groupes de personnages et ornements sculptés. Couche picturale légèrement salie. Craquelures liées à l'âge ainsi que des fissures partielles minimes de retrait précoce. Déformations du support. Toile ancienne-doublée. Vernis légèrement jauni. Coins du cadre avec de petits éclats. Dimensions : 55 x 80 cm, total 75 x 100 cm. Emily Lengnick1856 Dresde - dernière Erw. avant 1929Peintre de fleurs et de paysages. Elle a étudié à Anvers et à Paris. Elle a été l'élève d'Eugéne Yoors, Henri Luyten et Marie Joseph Léon. Membre de l'association des femmes artistes de Dresde.

Estim. 1 100 - 1 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Reinhold Lepsius, Portrait d'une dame en robe blanche. Vers 1900.Reinhold Lepsius1857 Berlin - 1922 ibid.Sabine Lepsius 1864 - 1942Huile sur toile, laminée sur panneau dur et montée sur un châssis. Non signé, u.l. autorisé par la veuve de l'artiste, Sabine Lepsius "Inachevé" : R. Lepsius". Le verso du châssis porte l'inscription "Signirt (sic !) von Sabine Lepsius, geb Graef 1935", mi.li. Restes d'une étiquette historique en papier, probablement numérotée "37". Encadré dans un cadre en bois profilé de couleur dorée.Provenance : Propriété de l'Allemagne du Sud ; anciennement la succession du Prof. Ulrich Noack (1899-1974).Lit. : Annette Dorgerloh : Das Künstlerehepaar Lepsius. Sur la peinture de portraits berlinois autour de 1900, Akademie Verlag, Berlin 2003.Partiellement légèrement sali. Le support d'image a probablement été restauré. D'autres retouches picturales tardives ainsi que des retouches ultérieures par endroits. Partiellement avec craquelure de retrait précoce, plus clairement dans la zone du centre de la photo, dans les zones claires de la robe. Légères craquelures dues à l'âge sur le visage. Légères traces de pression dues au cadrage. Dimensions : 128 x 84,5 cm, total 139 x 95 cm. Reinhold Lepsius1857 Berlin - 1922 ibid.Portraitiste de la Sécession berlinoise, considéré comme le représentant de l'impressionnisme allemand. Fils de l'égyptologue Karl Richard Lepsius. L'un des premiers à peindre ouvertement à partir de photographies. Connaissance du poète Stefan George. De nombreuses œuvres de l'artiste sont considérées comme perdues, les œuvres les plus connues étant ses portraits de l'archéologue Ernst Curtius et du philosophe Wilhelm Dilthey. Lepsius était membre du Deutscher Künstlerbund. À partir de 1892, il a été marié au peintre Sabine Lepsius, née Graef, avec qui il a eu quatre enfants.

Estim. 2 200 - 2 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Hans Theo Richter, Portrait d'un gentleman à droite. 1930.Hans Theo Richter1902 Rochlitz - 1969 Dresde.Huile sur contreplaqué. Signé "Richter" et daté à droite. Au verso, une étiquette confirmant l'authenticité de Hildegard Richter, la seconde épouse de l'artiste. Encadré dans une moulure dorée profilée à décor floral.Dans le contexte de l'œuvre de Hans Theo Richter, qui est surtout connu comme un dessinateur hors pair, le présent portrait d'un gentleman est un cas particulier : C'est l'une des deux seules peintures qui subsistent de la succession de l'artiste. Werner Schmidt désigne l'œuvre comme un "petit panneau avec une tête d'homme" (Schmidt 1974, p. 10, voir aussi p. 21). Le deuxième tableau de la succession de l'artiste a été créé un an plus tôt. Elle représente la première épouse de l'artiste, Gisela Hergesell, originaire de Breslau. En 2002, elle a été exposée à Dresde, Cologne et Paderborn à l'occasion du 100e anniversaire de Richter. (Schmidt 2002. Cat. n° 187, ill. p. 55) Lit.Werner Schmidt : "Observations sur l'œuvre graphique de Hans Theo Richter". Dans : Ders. : "Hans Theo Richter. L'œuvre graphique". S. 8 -22, Dresde 1974.Werner Schmidt (ed.) : "Hans Theo Richter.Dessin et graphisme". À l'occasion du 100e anniversaire de Hans Richter. Exposé dans le Kupferstich-Kabinett de la Staatliche Kunstsammlungen Dresden a.o. Leipzig 2002.Deux taches discrètes à droite près du front dans le fond.La marge gauche est quelque peu inégale (inhérente à l'œuvre), les marges sont légèrement frottées avec de minuscules pertes de couche picturale, dans la marge inférieure droite une marque de grattage verticale. Le support de l'image présente de légères déchirures horizontales (dans la zone du front), des craquelures d'âge discrètes au niveau du col. Petites retouches ponctuelles o.l. ainsi que mi. dans la zone de la joue. Au dos il manque des parties dans la couche de bois supérieure du support à droite. Le cadre est bosselé et avec des parties du cadre manquantes, celles-ci partiellement tonifiées. Dimensions : 28 x 22,8 cm, total 35,5 x 30,8 cm. Hans Theo Richter1902 Rochlitz - 1969 Dresde1918-23 Fréquente l'Académie des arts et métiers de Dresde sous la direction de Paul Hermann, Arno Drescher et Georg Erler et 1923 sous la direction de Josef Goller et Max Frey.1926-31 Études à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde avec Richard Müller, à partir de 1928 maître élève d'Otto Dix. 1930 Épouse Gisela Hergesell, de Breslau. Annuel séjourne plus longtemps à Breslau chez ses beaux-parents. 1932 Prix du jubilé de la ville de Dresde, adhésion à l'Association des artistes allemands. 1933 Prix de Rome de l'Association des artistes allemands. 1935 Rencontre avec Gerhard Marcks. 1938 Prix au concours international de graphisme de Chicago. 1941 Prix Dürer de la ville de Nuremberg. 1944-46 Chargé de cours d'arts graphiques à l'Académie de Leipzig. 1945 Mort de sa femme dans le bombardement de Dresde et destruction de la plupart de ses œuvres. 1947-67 Professeur d'arts graphiques à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde. Amitié avec Josef Hegenbarth et Wilhelm Lachnit. 1947 Mariage avec son élève Hildegard Fausten. 1955 Médaille d'argent à l'exposition graphique internationale de Varsovie. Voyages à Moscou, Leningrad, Amsterdam et Kassel. 1965 Prix Burda pour l'art graphique à Munich et prix national de la RDA.

Estim. 4 000 - 6 000 EUR
En vente le sam. 19 juin

Osmar Schindler, étude pour "Im Kumtlampenschein" (Tête de cheval). 1899.Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-WachwitzHuile sur carton à peindre. Signé à droite "O. Schindle" [sic !] et daté. Verso numéroté deux fois "104". Encadré dans une moulure en bois profilée de couleur or.Provenance : collection privée de Dresde ; anciennement la succession d'Osmar Schindler.Pour ce qui est probablement son œuvre la plus connue et la plus réussie, "Im Kumtlampenschein", Osmar Schindler a commencé de nombreuses études du cheval et du cocher dans son atelier en décembre 1899. Cette esquisse à l'huile est probablement une de ces études préliminaires. L'œuvre a été achevée en 1901 et acquise la même année à l'Exposition internationale d'art de Dresde pour la Gemäldegalerie Neue Meister. Cf. Dalbajewa, Birgit / Dehmer, Andreas : Malerei mit Licht und Schatten. Osmar Schindler et son morceau de bravoure "Im Kumplampenschein" de 1901, dans : Biedermann, Heike / Dehmer, Andreas (eds.) : Osmar Schindler in der Dresdner Galerie, pp. 25-32. Bischoff, Ulrich (ed.) : Galerie Neue Meister, vol. 1, Cologne 2010, p. 239 (gal. no. 2338). Support depeintureau bord droit de l'image ultérieurement rogné, aux coins minimalement compressés et avec de légères pertes de couleur.Zones marginales et couche picturale avec des frottements minimes, discrets dans l'ensemble de l'image. Dimensions : 16,8 x 24,8 cm, total 29 x 35 cm. Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-Wachwitz1882-90 Études à l'académie des arts de Dresde auprès de Friedrich Preller le Jeune, Ferdinand Pauwels et Leon Pohle.Il travaille ensuite en tant qu'artiste indépendant. Voyages à l'étranger en Belgique, en Hollande, en France et en Italie. 1900-24 professeur à l'académie des arts de Dresde, 1903 nomination comme professeur. Chef de la classe de modélisme et d'une salle de peinture. Membre du "Deutscher Künstlerbund". Schindler a réalisé de nombreuses peintures murales, de fenêtres et de plafonds dans les églises saxonnes, par exemple dans l'Annenkirche de Dresde.

Estim. 950 - 1 100 EUR
En vente le sam. 19 juin

Osmar Schindler "Anacapri". 1905.Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-WachwitzHuile sur carton à peindre fin, apprêté de couleur sombre. Non signé. Daté "10.V.05" et titré à droite. Encadré dans un large cadre en bois profilé, clair et partiellement doré.Provenance : collection privée de Dresde ; anciennement la succession d'Osmar Schindler.Cf. motivique : "Maison de campagne à Capri". 1905. huile sur carton, illustré dans : Heike Biedermann, Andreas Dehmer (eds.) : Osmar Schindler in the Dresden Gallery. Dresde 2011. illustré p. 39. "Cyprès à Capri". 1905. Huile sur carton. Coins cabossés et petites pertes de la couche picturale. Zones marginales avec plusieurs petits trous et marques de déchirure. Pastosités discrètement pressées et avec des parties manquantes isolées. U.Mi. petites taches brunâtres et particules adhérentes isolées sur la surface de l'image. Une tache de vernis (ca. 1 x 1 cm) mi. Verso plusieurs marques de grattage superficielles ainsi que des pertes plus importantes de la couche supérieure du papier dans les marges et mi. Mesures : 54,5 x 34 cm, total 67,5 x 47 cm. Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-Wachwitz1882-90 Études à l'académie des arts de Dresde auprès de Friedrich Preller le Jeune, Ferdinand Pauwels et Leon Pohle. Il travaille ensuite en tant qu'artiste indépendant. Voyages à l'étranger en Belgique, en Hollande, en France et en Italie. 1900-24 professeur à l'académie des arts de Dresde, 1903 nomination comme professeur. Chef de la classe de modélisme et d'une salle de peinture. Membre du "Deutscher Künstlerbund". Schindler a réalisé de nombreuses peintures murales, de fenêtres et de plafonds dans les églises saxonnes, par exemple dans l'Annenkirche de Dresde.

Estim. 2 200 - 2 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Osmar Schindler "Im Kumtlampenschein". Vers 1900.Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-Wachwitz.Huile sur carton. Non signé. Encadré dans un cadre ornemental en bois de couleur dorée avec un recouvrement métallique ébréché.Provenance : collection privée de Dresde ; anciennement la succession d'Osmar Schindler.L'œuvre d'Osmar Schindler "Im Kumtlampenschein" (gal. n° 2338) a longtemps été considérée comme la plus célèbre et la plus réussie de l'artiste. Le tableau se trouve dans la Galerie Neue Meister des Staatliche Kunstsammlungen de Dresde depuis 1901. En raison de son grand succès, Schindler lui-même a produit de nombreuses adaptations de son œuvre jusque dans les années 1920. En raison de l'encadrement, lésions marginales circonférentielles avec de légères pertes de la couche picturale. Dans la zone du cocher à droite, des ruptures minimes dans la couche de peinture. Dimensions : 43 x 75 cm, cm. 63 x 94. Osmar Schindler1867 Burkhardtsdorf - 1927 Dresde-Wachwitz1882-90 Études à l'académie des arts de Dresde auprès de Friedrich Preller le Jeune, Ferdinand Pauwels et Leon Pohle. Il travaille ensuite en tant qu'artiste indépendant. Voyages à l'étranger en Belgique, en Hollande, en France et en Italie. 1900-24 professeur à l'académie des arts de Dresde, 1903 nomination comme professeur. Chef de la classe de modélisme et d'une salle de peinture. Membre du "Deutscher Künstlerbund". Schindler a réalisé de nombreuses peintures murales, de fenêtres et de plafonds dans les églises saxonnes, par exemple dans l'Annenkirche de Dresde.

Estim. 1 800 - 2 200 EUR
En vente le sam. 19 juin

Alice Sommer, paysage d'été (fleuve Elbe avec vue sur le pont Albert ?). Probablement les années 1930/1940.Alice Sommer1898 Dresde - 1982 RotthalmünsterHuile sur toile, entièrement laminée sur plaque de bois. Signé à droite "ASommer". Encadré d'une moulure historique en stuc couleur bronze de style Louis XV. En partie avec de petits trous aux coins, probablement dus au processus de travail. Minimalement sali. Petites retouches dans la partie supérieure de la photo. Mesures : 39,7 x 47 cm, total 53,5 x 61,8 cm. Alice Sommer1898 Dresde - 1982 Rotthalmünster1917-20 Études à l'École des arts et métiers de Dresde, jusqu'en octobre 1918 dans la classe de Max Feldbauer, puis avec Margarete Junge dans la classe de mode. 1920 Passage à l'Académie des arts, où Sommer étudie à nouveau avec Feldbauer, en hiver 1920/21 en tant qu'élève individuelle. Les autres instructeurs étaient Robert Sterl, Ludwig von Hoffmann, Otto Gussmann, Otto Hettner et Oskar Kokoschka. En 1921-24, Sommer a reçu un studio individuel, ainsi que le certificat d'honneur de l'Académie en 1922, 1923 et 1924. À partir de 1924, il est actif en tant qu'artiste indépendant et membre de l'"Association économique des beaux-arts de Dresde". 1928 Épouse Hans Morgenstern, violoniste de la Staatskapelle de Dresde. Déménage à Rosenstr. 18 à Radebeul, où elle crée ses dernières œuvres. 1930 Naissance de son fils Christoph. 1945 Destruction de la maison parentale et donc d'une grande partie de son œuvre, des dessins reçus dans un atelier à Ostrau.

Estim. 600 - 700 EUR
En vente le sam. 19 juin
Estim. 1 200 - 1 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Hans Unger, la tête de la femme. Probablement vers 1920.Hans Unger1872 Bautzen - 1936 Dresde.Huile sur panneau dur. Signé u.r. "Unger". Verso signé ( ?) à nouveau faiblement visible sur le support et inscrit au-dessus au stylo bille probablement par une autre main. O.l. numéroté "5" au crayon rouge. Dans un cadre en bois profilé, large, avec un recouvrement métallique en feuille d'or rouge. Fond de peinture et vernis jauni, d'où des rayures horizontales. Légèrement roussie. Fine craquelure de vernis. Pastosités avec petits défauts de la couche picturale. Taches blanchâtres partiellement grattées et appliquées superficiellement dans la zone de la moitié droite du visage ainsi qu'en haut à droite. Dans les zones marginales au recto et au verso, petits trous de clou et de déchirure, probablement inhérents à l'œuvre. Coins un peu effilochés, en bas à droite avec un pli. Cadre avec des parties manquantes du cadre, petits détachements et partiellement retouchés. Sur le bord supérieur et inférieur, environ 4 cm du tableau sont couverts par l'encadrement. Dimensions : 49,5 x 34,7 cm, cadre 55,5 x 45,5 cm. Hans Unger1872 Bautzen - 1936 Dresde1887-92 Apprentissage de peintre décorateur à Bautzen. 1888-93 élève à la salle des peintres du Théâtre royal de la Cour de Dresde. 1892-96 étudie à l'académie des arts de Dresde sous la direction de Friedrich Preller le Jeune et Heinrich Prell. En 1897, le premier tableau "Die Muse" est acheté par la Gemäldegalerie Neue Meister. 1897/98 étudie à l'Académie Julian à Paris avec Tony Robert-Fleury et Jules-Joseph Lefebvre. 1899 Unger dispose de sa propre salle à l'exposition d'art allemand de Dresde. Membre du "Deutscher Künstlerbund", fondé en 1903, de la "Goppelner Malerschule" et de la "Dresdner Sezession". Après 1906, nomination comme professeur. 1912 propre chambre dans le nouveau musée de la ville de Bautzen. 1917 : participation à l'exposition de la Dresdner Kunstgenossenschaft. En 1933, la Saxon Art Society organise une dernière grande exposition à l'occasion de son 60e anniversaire.

Estim. 2 400 - 2 800 EUR
En vente le sam. 19 juin

Hans Unger, Nature morte avec des roses. Probablement les années 1920/1930.Hans Unger1872 Bautzen - 1936 DresdeHuile sur un panneau de bois très solide, apprêté de gris clair sur toutes les faces. Signé "Hans Unger" sur le côté droit. Verso monogrammé de la main de l'artiste "H.U" ainsi que muni du numéro d'œuvre "238" o.Mi. Encadré d'un large filet vert foncé avec des bandes décoratives de couleur or.Cf. motivé : Günther, Rolf : Hans Unger. Leben und Werk mit dem Verzeichnis der Druckgraphik. Dresden, 1997. p. 50, cat.no. 37.Couche de peinture sporadique avec des craquelures d'âge discrètes. Petites parties manquantes de la couche picturale sur les bords du tableau, dans la zone des plis. Petites taches brunâtres isolées sur la surface. Le fond au verso et les bords latéraux partiellement un peu cabossés. Verso quelque peu taché. Dimensions : 40 x 35,2 cm, ra. 59 x 53 cm. Hans Unger1872 Bautzen - 1936 Dresde1887-92 Apprentissage de peintre décorateur à Bautzen. 1888-93 étudiant à la salle des peintres du Théâtre royal de la Cour de Dresde. 1892-96 étudie à l'académie des arts de Dresde sous la direction de Friedrich Preller le Jeune et Heinrich Prell. En 1897, le premier tableau "Die Muse" est acheté par la Gemäldegalerie Neue Meister. 1897/98 a étudié à l'Académie Julian à Paris avec Tony Robert-Fleury et Jules-Joseph Lefebvre. 1899 Unger dispose de sa propre salle à l'exposition d'art allemand de Dresde. Membre du "Deutscher Künstlerbund", fondé en 1903, de la "Goppelner Malerschule" et de la "Dresdner Sezession". Après 1906, nomination comme professeur. 1912 propre chambre dans le nouveau musée de la ville de Bautzen. 1917 : participation à l'exposition de la Dresdner Kunstgenossenschaft. En 1933, la Saxon Art Society organise une dernière grande exposition à l'occasion de son 60e anniversaire.

Estim. 2 800 - 3 500 EUR
En vente le sam. 19 juin

Czeslaw Wasilewski (alias Ignacy Zygmuntovicz), Varsovie - Vue hivernale des rues avec la colonne Sigismond et l'église Sainte-Anne avec son clocher. Après 1930.Czeslaw Wasilewski1875 Varsovie - 1947 LódzHuile sur toile. Signé u.r. "I. Zygmuntovicz". Au verso, sur le châssis, en haut à droite, l'étiquette d'un marchand historique. Encadré dans une moulure en bois brun foncé avec une bande de visée de couleur dorée. Peinture légèrement salie, avec des taches brunâtres. Marques de pression circonférentielles dues au cadrage ainsi qu'à une légère abrasion de la couche picturale. Cadre avec des restes de papier d'anciennes étiquettes au verso. Dimensions : 33 x 45 cm, cadre 45 x 57 cm. Czeslaw Wasilewski1875 Varsovie - 1947 LódzCzeslaw Wasilewski, alias Ignacy Zygmuntowicz, était un peintre polonais, probablement autodidacte. On ne sait pas grand-chose de sa formation artistique. D'une part, on sait qu'il s'est inscrit à l'école des beaux-arts de Varsovie en 1911, mais il n'existe aucun document attestant qu'il a terminé ses études. D'autre part, au début des années 1920, Wasilewksi a travaillé pour Wojciech Kossaks, un professeur de l'école d'art de Varsovie, qui a probablement enseigné à Wasilewski. Son œuvre comprend de nombreuses représentations de promenades en traîneau tiré par des chevaux, le plus souvent devant un paysage hivernal, des scènes de chasse et d'autres représentations d'animaux, ainsi que des natures mortes occasionnelles. À partir de 1930, il signe ses œuvres du nom de famille "Zygmuntowicz" ou de ses initiales. Ses œuvres ont été exposées à de nombreuses reprises, entre autres à la Société pour la promotion des beaux-arts de Varsovie.

Estim. 1 800 - 2 200 EUR
En vente le sam. 19 juin