Le jeu en vaut la chandelle. Dans les ventes aux enchères de luminaires, l’amateur peut explorer toute une gamme d’appliques, chandeliers, flambeaux et candélabres, lampadaires, lampes, lustres et suspensions

Experts et commissaires-priseurs sont là pour éclairer sa lanterne sur ces lumineux objets du désir, qu’ils soient en argent, en bronze, en cristal, en marbre, en porcelaine ou en verre…

Signées de l’orfèvre Christofle ou de la main du maître verrier Lalique, ornées d’un décor en vitraux de Louis Comfort Tiffany ou imaginées par des designers (Pierre Chareau, Max Ingrand, Yonel Lebovici, Achille Castiglioni, Ingo Maurer…), ces créations singulières sont mises en lumière dans les ventes online de luminaires : bougeoirs, flambeaux, candélabres, lustres, suspensions, appliques, lampadaires, plafonniers, lampes de bureau

Du reste, saviez-vous que Bulb (1966) du « light-designer » Ingo Maurer est né d’une évidence, magnifier l’ampoule à incandescence au lieu de la cacher par un abat-jour ? Depuis, l’objet en métal chromé et verre de 3 kilos est devenu « culte », décliné en 1992 en lampe de table Lucellino (de luce, lumière, et uccellino, petit oiseau) dotée d’ailes en plumes…

Filtres

25684 Résultats
Du
Au

N° 327
Pendule à la liseuse dite "à la Geoffrin" en bronze patiné et doré et marbre blanc à décor d'une femme à la lecture, un coude reposant sur une borne, dans laquelle s'inscrit un cadran émaillé blanc signé «Denière Ft Bronzes A Paris». Le socle, présentant un riche décor de bronzes ciselés de frises de postes et d'entrelacs portant en leur centre un fleuron, repose sur des pieds aplatis à décor de raies de cœur. Le mouvement est signé Deniere Style Louis XVI, Manque un pied et un pied rapporté, manque vitre arrière du boîtier, accident à la base, éclats au cadran. 42 x 54 x 19,5 cm Note: La maison Denière voit le jour en 1804 et est reprise en 1844 Guillaume Denière. Elle expose à l'Exposition Universelle de 1855 à Paris, décrits comme: «pendules, lustres, candélabres, surtouts de table, feux etc, de bronzes des différentes styles et époques». Les Denière étaient réputés pour leur production de bronzes d'ameublement, candélabres, feux, flambeaux, ainsi que des pendules à sujet, notre pendule en est une parfaite illustration. Ils sont fournisseurs du Mobilier de la Couronne sous Louis-Philippe et Napoléon III. Notons en particulier -en 1852, pour les Tuileries, des lustres, des candélabres et plusieurs pendules dont une à la Liseuse. -en 1854, à nouveau pour les Tuileries, toute une série de pendules dont une à la Liseuse)

Pendule à la liseuse dite "à la Geoffrin" en bronze patiné et doré et marbre blanc à décor d'une fem…
123..514>