Bois, terre cuite, plâtre, pierre, ivoire, marbre, métal, bronze : les ventes aux enchères de Sculptures, marbres et bronzes conjuguent l’art et la matière. Ces ventes online font la part belle à la sculpture classique, des statuettes en bronze de la Renaissance italienne aux portraits en marbre blanc de Jean-Antoine Houdon en passant par les bustes en terre cuite d’Augustin Pajou.

Des Vierges à l’enfant aux sculptures animalières d’Antoine-Louis Barye, Rembrandt Bugatti et François Pompon, impossible de rester de marbre devant une telle profusion de sculptures en bois, de têtes en plâtre, de bustes en pierre et de fontes anciennes à la cire perdue.

Les sculpteurs modernes et contemporains font aussi les délices des initiés dans ces ventes online Sculptures, marbres et bronzes qui rassemblent Auguste Rodin, Camille Claudel, Aristide Maillol, Alexander Calder, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely, Arman, César, ainsi que la star des ventes aux enchères Alberto Giacometti.

Le saviez vous ? Cent ans après la mort d’Auguste Rodin, une épreuve en bronze patiné de l’Eternel Printemps signée par ce génie de la sculpture s’est envolée près de deux millions d’euros à Drouot !

Filtres

28267 Résultats
Du
Au

N° 35
DINDON CULTURE VERACRUZ, REMOJADAS, CÔTE DU GOLFE,
MEXIQUE CLASSIQUE, 600-900 AP. J.-C.
Céramique brun-beige et brun orangé fortement oxydée de noir.
H. 49 cm - L. 44,5 cm
Veracruz turkey vessel, Gulf Coast, Mexico
H. 19.29 in - L. 17.32 in
Provenance
Galerie Edward H. Merrin, New York, début des années 1970.
Publication
Pre-Columbian Art of Mexico and Guatemala, Edward H.
Merrin Gallery, New York, début des années 1970, n°18, reproduit dans le catalogue.
S'il ne fallait retenir qu'une seule espèce animale offerte au reste du monde par la Mésoamérique, c'est bien le dindon, oiseau totalement domestiqué dès l'époque Formative (vers 3500 avant J.-C.). Loin d'avoir été élevé uniquement pour sa chair, l'exploitation du dindon visait aussi des fins rituelles, comme en témoigne la découverte de dindons déposés entiers en contexte d'offrande. A l'époque Classique, l'image de l'oiseau gagne en importance: des récipients funéraires mayas aux sculptures en pierre de la Côte du Golfe, en passant par d'innombrables figurines et de petits instruments à vent en terre cuite, le dindon va domestiquer à son tour l'univers figuratif mésoaméricain. Il est facilement reconnaissable à son corps massif surmonté d'une petite tête dénudée de plumes, à la peau ridée et couverte d'excroissances charnues. L'attitude du mâle faisant la roue, ailes baissées, demeure sans conteste la posture la plus emblématique du dindon dans les arts figuratifs des cultures précolombiennes.
Dans la pensée mésoaméricaine, le dindon représente la victime sacrificielle par excellence. Il est souvent le double animal des sorciers, et peut susciter la crainte. Son ambivalence symbolique, oscillant entre mépris et respect, lui a également valu d'être associé à la noblesse.

Live
23 mars
123..566>