Time for Time! In Paintings auctions, Old Masters hold sway over a huge field covering seven centuries from Graeco-Byzantine icons to Romantic landscapes. Impressionist and modern paintings follow close on their heels, from 1870, up to the Second World War, with the Impressionists and Neo-Impressionists, then the Fauves, Cubists and Surrealists.

As from 1945, post-war and contemporary paintings range from abstract expressionism up to Arte Povera, by way of Spatialism and Pop Art.

The paintings offered in online Paintings auctions provide a stunning overview of the entire history of art, with religious paintings, still lifes, vanitases, flower and genre paintings of the Dutch and Flemish schools, historical subjects and mythological scenes, history paintings and works from the late 18th and early 19th centuries.
Pictorial revolutions from the late 19th century and the thrilling age of the 20th century avant-gardes parade before us in auctions, right through to the very latest in subversive art.  

Filtres

57667 Results
From
To

N° 120
RUBCOV Aleksandr dit ROUBTZOFF Alexandre (1884-1949)
Etude de portraits, l'un d'eux prénommé Hatab
Fusain et crayon sur papier
Signé à droite et annoté à gauche
(petite déchirure dans la marge en haut à gauche, petit manque coin inférieur gauche)
32 x 43,6 cm
Note : Note : Élève d'Ivan Zionglinski et de Dmitri Kardovski, Alexandre Roubtzoff est lauréat de six grands prix à l'Académie des beaux-arts de Saint-Petersbourg. Proche de la cour impériale des Romanov, il obtient le Grand Prix de l'Académie de Saint-Petersbourg avec une peinture d'intérieur aujourd'hui au musée de l'Ermitage.
Jeune boursier de l’École Nationale des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, Roubtzoff découvre l’Orient en 1913, par l’Andalousie et Tanger. En 1914, il arrive à Tunis peu de jours après Macke et Klee, et il s’y installe durablement obtenant la nationalité française en 1924. Il ne reviendra pas en Russie. Fréquentant l’Institut de Carthage, il réalise des portraits mondains qui lui ouvrent les portes de la haute société coloniale. En 1920, avec une exposition montrant plus de cent vingt toiles, le Salon tunisien par Alexandre Fichet le consacre comme « le peintre de la lumière ». Ses paysages et jardins postimpressionnistes, à la touche élégante et sagement colorée, sont assez proches de ceux de son ami le baron d’Erlanger et séduisent autant que les grands portraits de bédouines d’abord choisies parmi les modèles du photographe Rudolf Lehnert. Des préoccupations documentaires sur les costumes, parures et tatouages, ses dessins illustrent les publications d’Ernest Gobert et s'inspirent d’abord des scènes classiques de la vie quotidienne (Préparation du couscous, Femmes au Khôl, 1915). Roubtzoff s‘attachera plus tard davantage aux regards et à la sensibilité de ses modèles (Alia, 1937) : « Ce sont eux, les bédouins montagnards, frustes et ignorants qui sont beaux, nobles et raffinés, tandis que nous autres, les représentants de la civilisation la plus avancée, nous sommes laids, mesquins, inélégants ».
- 2010 : Hommage officiel en Tunisie avec l'exposition « Roubtzoff et la médina »
- Expositions : Premier Salon tunisien d'après-guerre - Londres Galerie Goupil - Paris Galerie Manuel et Salon des indépendants de 1930
- Bibliographie principale : Patrick Dubreucq, Alexandre Roubtzoff (1884-1949). Une vie en Tunisie, éditions ACR, Courbevoie, 1996 (ISBN 2-86770-098-1) - Patrick Dubreucq, Recherche sur la vie et l'œuvre d'Alexandre Roubtzoff (1884-1949), mémoire de maîtrise d'histoire de l'art, Université de Montpellier, Montpellier, 1987 - Pierre Dumas, Roubtzoff, peintre de la lumière. 1884-1949, éditions Privat Toulouse, 1951.

RUBCOV Aleksandr dit ROUBTZOFF Alexandre (1884 1949) Etude de portraits, l'un d'eux prénommé Hatab …
Online