lot 171

171. JEAN-BAPTISTE CARPEAUX (1827-1875)
Le Docteur Achille Flaubert (1813-1882)
Modèle en terre crue créé en 1874.
Tirage posthume circa 1950
Buste en plâtre patinée façon terre cuite
H. : 36 cm
Œuvres en rapport :
-Jean-Baptiste Carpeaux, Le Docteur Achille Flaubert, terre crue originale, 1874, Musée de Dieppe ;
-Jean-Baptiste Carpeaux, Le Docteur Achille Flaubert, bronze, 1950, fonte Valsuani, Musée de Dieppe, n°inv.950.11.1 ;
-Jean-Baptiste Carpeaux, Le Docteur Achille Flaubert, plâtre patiné couleur beige, H. 37,5 cm Rouen, Musée Flaubert et d'Histoire de la Médecine, n°inv.997.2.411 OA ;
-Jean-Baptiste Carpeaux, Le Docteur Achille Flaubert, Plâtre, H.: 37 cm Valenciennes, Musée des Beaux-Arts, n°inv. S. 92.79 ;
Littérature en rapport :
- J.-B. Carpeaux, 1827-1875, catalogue de l'exposition, Musée du Petit-Palais 16 décembre 1955-1 29 février 1956, Paris, n°223 ;
- Carpeaux 1827-1875 - Edition du centenaire - Musée de Valenciennes et Centenaire de la naissance de Carpeaux - Exposition rétrospective au Palais des Beaux-Arts 12 juin - 31 juillet 1927
no 239, repr. pl. 50 ;
-Sur les traces de Jean-Baptiste Carpeaux, 1975, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, N°229 ;
-Roger Pierrot et Jacques Lethève, Gustave Flaubert : exposition du centenaire, catalogue de l'exposition tenue du 19 novembre 1980 au 22 février 1981, Bibliothèque nationale, Paris, BNF, 1980
Cette œuvre en plâtre patiné représentant le docteur Achille Flaubert, frère du célèbre romancier, témoigne de la dernière période de création de l'artiste Jean-Baptiste Carpeaux. Fort malade, le sculpteur s'arrête à Rouen pour consulter le médecin chef des Hospices de Rouen, avant de séjourner à Dieppe en septembre 1874. Probablement en gage de remerciement, l'artiste réalise le portrait du vieux médecin lors de trois séances de pose. L'état de santé du sculpteur s'étant aggravé, l'œuvre en terre crue reste inachevée et n'est pas remis au modèle. Le musée de Dieppe après l'avoir acquise en 1895, décide en 1950 d'en faire un tirage en bronze par le fondeur Valsuani pour raison de conservation. A l'occasion de cette commande, des tirages en plâtre sont également exécutés. Deux sont actuellement conservés dans des institutions muséales, notre exemplaire étant, en l'état des connaissances actuelles, le troisième connu. A l'instar du modèle en terre crue, et, malgré son état d'esquisse, notre épreuve est un portrait d'une vive intensité. Bien que très diminué, Carpeaux a réussi, grâce au traitement de la barbe très mouvementée, à donner vie au visage austère et fatigué du médecin. L'artiste décède ensuite le 12 octobre 1875 sans avoir produit d'autres œuvres.