lot 177

MEUBLE à HAUTEUR d'APPUI en placage d'ébène et bois noirci, de forme rectangulaire, avec une ornementation de bronzes dorés. La partie supérieure garnie d'un plateau en pierre noire. Le meuble ouvre par une porte présentant une applique en bronze doré figurant un ange musicien. Il repose sur une plinthe au mascaron et aux rosaces fleuries en bronze doré. Riche ornementation avec encadrements de frises d'acanthe, entrée de serrure, frises d'oves et fleurons et chutes d'angles aux bustes d'angelots en bronze ciselé et doré. Attribué à Georges-Alphonse-Bonifacio Monbro, dit Monbro l'aîné (1807-1884) Style Louis XIV, époque Napoléon III. Haut. 111, Larg. 82, Prof. 41,5 cm. (restaurations et accidents). Provenance : château du Dauphiné. Meuble à hauteur d'appui from a castle in the Dauphiné area, attributed to Monbro l'ainé, middle of the 19th century. Bibliographie : - "Le XIXe siècle français", éd. Hachette, 1957, p. 42 pour une meuble de Monbro. - Denise Ledoux-Lebard, "Le Mobilier Français du XIXe siècle", Dictionnaire des Ébénistes et des Menuisiers, éd. de l'Amateur, 1989, p. 493. MONBRO L'AÎNÉ, ÉBÉNISTE ANTIQUAIRE RU ROI LOUIS-PHILIPPE "Ébéniste-antiquaire", Georges-Alphonse-Bonifacio Monbro (1807- 1884) reprend la boutique-atelier de son père Georges-Bonifacio en 1838. Excellent dans l'alliance de la marqueterie de pierre dure avec la marqueterie Boulle et les placages d'ébène, il développe le savoir-faire de sa maison. Ayant pour client, le roi Louis-Philippe, la duchesse d'Aumale ou encore le Garde-Meuble de la Couronne et du Palais de Saint-Cloud, Georges-Alphonse présente ses productions à l'Exposition universelle de 1855, dont un bas d'armoire conservé au Musée d'Orsay.