lot 97

Maquette d'arsenal en chêne, éléments en bois fruitier.
Vaisseau de 3e rang de 64 canons présenté soclé sous gréement dormant.
Dimensions de la coque:
De l'étrave à l'étambot 1,62 m - L. au maître bau: 0,44 m
Ce qui correspond à l'échelle de 1/30e, d'après les ordonnances et règlements de 1670 et 1689 consacrés au classement des vaisseaux par rang et ordre selon Barras de la Penne, qui donne respectivement les dimensions de 48 m et 13,50 m.
La coque est percée pour 26 canons pour la première batterie, 28 pour la seconde, 8 pour le gaillard et deux pour des canons de fuite, sans mantelets de sabords d'origine. Son bordé est composé de lames ployées, pointées et tamponnées. Il n'y a pas de traces d'éventuelles peintures. La construction par étages laisse entrevoir les aménagements intérieurs, les emplantures, le cloisonnage...
La proue ornée d'un triton rappelle le nom du vaisseau (repeint) inscrit sur la poupe.
Le tableau est sobre, seul un balcon en légère saillie surmonté de l'écusson royal entouré de sirènes vient animer le départ de la voûte d'arcasse.
Restaurations respectueuses (gréement, vergue d'artimon, bossoirs, ancres, sculptures des bouteilles...) et quelques manques (canons...).
Dimensions hors tout: L. 235 cm - L. 122 cm - H. 208 cm
Table: L. 160 cm - L. 45 cm - H. 90 cm BP XVIIIe siècle.
Ces caractéristiques, échelle au 1/30e comprise, correspondent à celles du Triton, vaisseau de 3e rang lancé à Toulon en 1747, armé de 26 pièces de 24 livres, 28 de 12 et 10 de 8. Bien que faiblement armé, le Triton se fera remarquer par des victoires telle celle, au combat de Lisbonne en 1778 sous les ordres de Gaspard du Ligondes, où il mit en fuite les HMS Médée et Jupiter qui l'encerclaient.