Description
« L’affiche rouge » Original, encadré sous verre 122 x 83 cm

L’affiche rouge
« L’affiche rouge » fut placardée sur les murs de France par les services de propagande allemands au moment du procès et après l’exécution (le 22 février 1944) du réseau Manouchian, groupe de résistance des « Francs-tireurs et partisans - main-d’œuvre immigrée » (F.T.P-M.O.I.). L’image les représente comme « armée du crime » constituée de terroristes étrangers, juifs et communistes ! Finalement, des fleurs ont été déposées au pied de ces affiches par la population et des bandeaux ont été collés avec la mention : “Des martyrs”. Cette affiche suscita la haine, non pas contre les patriotes venus d’ailleurs, mais contre l’occupant nazi.

Hommage à Michel Pleskoff
Michel Pleskoff (20/02/1930 – 21/07/2019), orphelin de père à l’âge de 3 ans et fils d’une mère rescapée d’Auschwitz, a été « enfant caché » pendant la guerre. Soutien de famille, il a fait une brillante carrière de médecin généraliste à BoulogneBillancourt. Toute sa vie, il s’est enrichi de connaissances pour nourrir sa passion des livres, de l’histoire et de l’histoire de l’art, dont le judaïsme et la lutte contre l’antisémitisme ont pris une place prépondérante. Il a ainsi collectionné des archives historiques comme le journal « l’Aurore » du 13 janvier 1898 concernant l’affaire Dreyfus et « l’affiche rouge ». Ses enfants offrent ces archives à l’association Prolific en sa mémoire.
Automatically translated by DeepL. To see the original version, click here.

Lot 12

Go to lot

« L’affiche rouge » Original, encadré sous verre 122 x 83 cm

L’affiche rouge
« L’affiche rouge » fut placardée sur les murs de France par les services de propagande allemands au moment du procès et après l’exécution (le 22 février 1944) du réseau Manouchian, groupe de résistance des « Francs-tireurs et partisans - main-d’œuvre immigrée » (F.T.P-M.O.I.). L’image les représente comme « armée du crime » constituée de terroristes étrangers, juifs et communistes ! Finalement, des fleurs ont été déposées au pied de ces affiches par la population et des bandeaux ont été collés avec la mention : “Des martyrs”. Cette affiche suscita la haine, non pas contre les patriotes venus d’ailleurs, mais contre l’occupant nazi.

Hommage à Michel Pleskoff
Michel Pleskoff (20/02/1930 – 21/07/2019), orphelin de père à l’âge de 3 ans et fils d’une mère rescapée d’Auschwitz, a été « enfant caché » pendant la guerre. Soutien de famille, il a fait une brillante carrière de médecin généraliste à BoulogneBillancourt. Toute sa vie, il s’est enrichi de connaissances pour nourrir sa passion des livres, de l’histoire et de l’histoire de l’art, dont le judaïsme et la lutte contre l’antisémitisme ont pris une place prépondérante. Il a ainsi collectionné des archives historiques comme le journal « l’Aurore » du 13 janvier 1898 concernant l’affaire Dreyfus et « l’affiche rouge ». Ses enfants offrent ces archives à l’association Prolific en sa mémoire.

Estimate 1 000 EUR
Leave an absentee bid