Covid-19 information : Lot delivery for auctions in France will not take place until containment restrictions are over.
Please consult Conditions of sale for auctions taking place in other countries.
Description
Albrecht DÜRER (Nuremberg 1471-1528)
Saint Georges debout, 1508
Burin. Bartsch 53 - Campbell Dodgson 46 - J. Meder 55A
Haut. 112 - Larg. 72 mm

Très belle épreuve.
Marges du cuivre

Provenance :
Collection P. Davidsohn (Lugt 654)
Collection Gabriel Cognacq (Lugt 538d) (vente du 21 mai 1952, n°70)

Gabriel COGNACQ (1880-1951) était le neveu d’Ernest COGNACQ (1839-1928), le fondateur, en 1870 près du Pont-Neuf, d’un petit magasin qu’il baptisa en 1876 «La Samaritaine». Gabriel en prit la direction en 1927, poursuivant l’oeuvre commerciale de son oncle et de sa tante (née Louise Jay, décédée en 1926). Il fut leur continuateur aussi dans les domaines de l’art et de la philanthropie. Gabriel, avec une passion ardente servie par sa grande culture et ses moyens financiers, réunit une importante collection d’art, surtout dans le domaine graphique. Pour ses achats, il n’avait confiance qu’en lui. Il mourut Commandeur de la Légion d’Honneur. Gabriel Cognacq destinait d’abord ses collections à l’État, mais il refit son testament et décida qu’à sa mort ses collections seraient vendues au profit des fondations Cognacq-Jay et de ses propres héritiers. Le total des quinze ventes (entre 1952 et 1953), dépassa quatre cent quarante millions de francs.
Automatically translated by DeepL. To see the original version, click here.

lot 4

Go to lot

Albrecht DÜRER (Nuremberg 1471-1528)
Saint Georges debout, 1508
Burin. Bartsch 53 - Campbell Dodgson 46 - J. Meder 55A
Haut. 112 - Larg. 72 mm

Très belle épreuve.
Marges du cuivre

Provenance :
Collection P. Davidsohn (Lugt 654)
Collection Gabriel Cognacq (Lugt 538d) (vente du 21 mai 1952, n°70)

Gabriel COGNACQ (1880-1951) était le neveu d’Ernest COGNACQ (1839-1928), le fondateur, en 1870 près du Pont-Neuf, d’un petit magasin qu’il baptisa en 1876 «La Samaritaine». Gabriel en prit la direction en 1927, poursuivant l’oeuvre commerciale de son oncle et de sa tante (née Louise Jay, décédée en 1926). Il fut leur continuateur aussi dans les domaines de l’art et de la philanthropie. Gabriel, avec une passion ardente servie par sa grande culture et ses moyens financiers, réunit une importante collection d’art, surtout dans le domaine graphique. Pour ses achats, il n’avait confiance qu’en lui. Il mourut Commandeur de la Légion d’Honneur. Gabriel Cognacq destinait d’abord ses collections à l’État, mais il refit son testament et décida qu’à sa mort ses collections seraient vendues au profit des fondations Cognacq-Jay et de ses propres héritiers. Le total des quinze ventes (entre 1952 et 1953), dépassa quatre cent quarante millions de francs.

Estimate 4 500 EUR
Win your lot at a fair price by placing an automatic bid!
On the day of the auction, our system will bid up to the desired maximum amount for you, without disclosing this amount to the auction house!
Leave bid