Covid-19 information : Lot delivery for auctions in France will not take place until containment restrictions are over.
Please consult Conditions of sale for auctions taking place in other countries.
Description
Albrecht DÜRER (Nuremberg 1471-1528)
La Dame à cheval et le lansquenet, vers 1496-1498
Burin. Bartsch 82 - Campbell Dodgson 16 - J. Meder 84
Haut. 117 - Larg. 76 mm

Superbe épreuve portant au verso la signature de P. Mariette et la date 1663.
Marges du cuivre

Provenance :
Collection Pierre II Mariette (Lugt 1787), double de l’ex. de l’Albertina de Vienne
Collection André Hachette (Lugt 132), sa vente du 11 juin 1953, n°16

Pierre MARIETTE (1634-1716), le deuxième de ce nom qui soit connu comme marchand d’estampes, avait été initié à ce commerce par son père, Pierre Mariette I. Autant graveur que marchand, Pierre I est le patriarche de cette famille dont quatre générations successives se consacrèrent à l’amour des estampes. C’est lui qui commença ce cabinet célèbre, que l’intelligente activité de ses descendants et continuateurs devait rendre insurpassable. Il mourut en 1657.
Pierre II donna une grande extension au commerce de son père. Son mariage en 1655, avec Madeleine de Colmont, veuve du fameux marchand et éditeur d’estampes François Langlois, de Chartres, dit Ciartres (1588-1647), ne contribua pas peu à la prospérité de ses affaires.
On ne sait au juste si Pierre I, le père de Pierre II qui nous occupe ici, avait eu, comme lui, l’habitude d’écrire son nom sur les estampes qui passaient par ses mains. Les dates les plus anciennes, 1649 sur la Mélancolie de Dürer ; 1648 sur le Fils prodigue, 1651 sur le Saint Thomas - B. 48 - du même maître, et 1652 sur un petit Rembrandt - B. 356. Mais des dates aussi reculées sont peu fréquentes, et si Mariette I signait ses épreuves, il semble que ce n’ait été qu’occasionnellement, au contraire de Pierre II pour qui il s’agissait d’une habitude générale.
Sur la vente du 11 juin 1953, Collection de Mr. A. Hachette. Choix d’estampes anciennes des écoles
allemande et flamande, (83 n°). Malgré la modestie de présentation du catalogue, ensemble de haute
qualité, comme le prouve le total des enchères, plus de 6 millions de francs. La Dame à cheval et le
lansquenet, coll. P. Mariette, vendu 71.000 fr.
Automatically translated by DeepL. To see the original version, click here.

lot 9

Go to lot

Albrecht DÜRER (Nuremberg 1471-1528)
La Dame à cheval et le lansquenet, vers 1496-1498
Burin. Bartsch 82 - Campbell Dodgson 16 - J. Meder 84
Haut. 117 - Larg. 76 mm

Superbe épreuve portant au verso la signature de P. Mariette et la date 1663.
Marges du cuivre

Provenance :
Collection Pierre II Mariette (Lugt 1787), double de l’ex. de l’Albertina de Vienne
Collection André Hachette (Lugt 132), sa vente du 11 juin 1953, n°16

Pierre MARIETTE (1634-1716), le deuxième de ce nom qui soit connu comme marchand d’estampes, avait été initié à ce commerce par son père, Pierre Mariette I. Autant graveur que marchand, Pierre I est le patriarche de cette famille dont quatre générations successives se consacrèrent à l’amour des estampes. C’est lui qui commença ce cabinet célèbre, que l’intelligente activité de ses descendants et continuateurs devait rendre insurpassable. Il mourut en 1657.
Pierre II donna une grande extension au commerce de son père. Son mariage en 1655, avec Madeleine de Colmont, veuve du fameux marchand et éditeur d’estampes François Langlois, de Chartres, dit Ciartres (1588-1647), ne contribua pas peu à la prospérité de ses affaires.
On ne sait au juste si Pierre I, le père de Pierre II qui nous occupe ici, avait eu, comme lui, l’habitude d’écrire son nom sur les estampes qui passaient par ses mains. Les dates les plus anciennes, 1649 sur la Mélancolie de Dürer ; 1648 sur le Fils prodigue, 1651 sur le Saint Thomas - B. 48 - du même maître, et 1652 sur un petit Rembrandt - B. 356. Mais des dates aussi reculées sont peu fréquentes, et si Mariette I signait ses épreuves, il semble que ce n’ait été qu’occasionnellement, au contraire de Pierre II pour qui il s’agissait d’une habitude générale.
Sur la vente du 11 juin 1953, Collection de Mr. A. Hachette. Choix d’estampes anciennes des écoles
allemande et flamande, (83 n°). Malgré la modestie de présentation du catalogue, ensemble de haute
qualité, comme le prouve le total des enchères, plus de 6 millions de francs. La Dame à cheval et le
lansquenet, coll. P. Mariette, vendu 71.000 fr.

Estimate 8 000 EUR
Win your lot at a fair price by placing an automatic bid!
On the day of the auction, our system will bid up to the desired maximum amount for you, without disclosing this amount to the auction house!
Leave bid