Lot 126

*Georges COURTELINE (1858-1929). 13 L.A.S., 1 P.A.S. et un fragment de manuscrit autographe, 1899-1926 et s.d. ; 24 pages formats divers.

À André ANTOINE (5, où il est question des Gaîtés de l’escadron, La Pendule, Le Gendarme est sans pitié et en particulier de son « navet », Le Commissaire est bon enfant) ; à Lucy Hamar (remerciant pour le « précieux souvenir d’un vieux et cher camarade dont la jeunesse fut liée de très près à la mienne ») ; à Marcel Luguet (2, pour des spectacles au Théâtre Antoine) ; à Georges Pioch (évoquant leur dîner habituel avec René Blum) ; à Paul Thézard (« Tu es toute ma jeunesse et tu peux te dire un des hommes que j’aurai le plus aimé au monde ») ; à Pierre Wolff (pour la vente de pièces aux producteurs de cinéma)… D’autres lettres à un ami (intéressante lettre sur le mélodrame), à un confrère (envoi d’un mot d’esprit sur les femmes)… Plus un fragment des Balances [Théâtre Antoine, 26 novembre 1901] : dialogue entre Lonjumel et La Brige.
ON JOINT une carte de visite autographe, une l.a.s. de Madame, et une carte postale représentant les époux Courteline signée par Courteline et sa femme…

Location of the item
France - 75016 Paris