Lot 160

*ÉGYPTE. Brouillon de lettre et manuscrit, en partie autographes, d’un auteur non identifié, 13 mars 1741, à Claude GROS DE BOZE ; 6 pages in-4 avec 2 cachets de cire rouge.

Rare étude ancienne d’une pierre hiéroglyphique, dont l’empreinte est reproduite dans un double cachet de cire apposé sur la lettre (petits éclats). « Explication d’une pierre egiptienne » : après une description détaillée, l’auteur tente une explication. Il y distingue neuf figures. La principale et la plus grande représente « le dieu Oziris debout à la teste du dieu Ibis ; cette figure tient un tridan renversé à la main, qu’il apuye sur un crocodille [...] Aux deux côtés de cette figure, près du crocodille s’élèvent deux serpens qui sont chez les Egiptiens le simbole de la vie ou du dieu Esculape ; au dessus de ces serpens, on y remarque deux scorpions et deux éperviers qui ont chacun sur leur teste un boisseau, qui est l’attribut ordinaire du dieu Sérapis. Ce qu’il y a de plus singulier, c’est une main qui embrasse deux longues ailes d’oiseau »... Il y distingue, sur l’autre face, quelques mots grecs, qu’il traduit par tranquille ou repos, jeûne ou abstinence et précepte ; il pense avoir entre les mains une sorte d’amulette destinée à attirer la protection des Dieux sur la récolte des grains « parce que l’on a pour protecteur le dieu Oziris et Ibis qu’ils invoquoient pour se procurer une bonne récolte, mais en même temps ils avoient la précaution de bien labourer leurs terres dans un temps favorable, c’est à dire au mois d’octobre, ce qui est marqué par les deux scorpions ; pour les vents favorables qu’on appeloit vents éthésiens, ils sont marqués par deux éperviers qui ont chacun un boisseau sur la teste, qui désigne et fait connoitre qu’ils demandoient aux dieux une bonne récolte de grain »… Etc.

Location of the item
France - 75016 Paris