Lot 357

*Henry MOORE (1898-1986) sculpteur anglais. 10 L.S. « Henry » dont 2 L.A.S. sur cartes postales, et une lettre dactylographiée non signée, Much Hadham (Hertfordshire) et Florence (Italie) 1946-1962, à Arthur SALE, à Cambridge ; 16 pages formats divers, une à son en-tête, la plupart avec adresse ou enveloppe ; en anglais.

BEL ENSEMBLE adressé à Arthur SALE (1912-2000), professeur de littérature et poète, ami de Moore depuis l’Exposition surréaliste de 1936. 30 juillet 1946, jugement sur un article de Sale. La grande nouvelle chez lui est toujours la naissance d’une fille, il y a quatre mois : il perd beaucoup de temps avec elle ! 10 août 1947, remarques concernant la publication de poèmes : si Sale n’est pas enthousiaste de son œuvre, il ne peut s’attendre à ce qu’un éditeur le soit non plus… La canicule gêne Moore pour travailler ; il se plaint des difficultés matérielles pour obtenir la pierre pour les Three Standing Figures [groupe exposé à Battersea Park], et de la préparation d’un lieu de travail à l’extérieur… 30 mai 1948. En visite à Florence pour la première fois depuis 23 ans, il va exposer une trentaine de sculptures à la Biennale de Venise… 21 juillet et 31 août 1948. Approbation de dessins de Jonty, que Sale lui adressa ; lui-même se plaît en ce moment à dessiner, c’est très agréable après l’achèvement difficile des Trois Standing Figures… Déplacements à Londres pour la fonderie, des comités d’art, etc., ainsi que les visites d’artistes et collectionneurs… 1er mai 1949. Très occupé d’un grand groupe, il remercie de l’invitation à séjourner sur la côte de Suffolk en juillet ; ils ont déjà des projets, et il n’ose cesser de travailler, longtemps… 12 juillet 1950. On lui a proposé de faire trois sculptures en pied pour le maître-autel de la chapelle de Kings College : les obstacles, ses doutes, la surcharge de travail alors qu’il doit préparer une grande sculpture pour le Festival of Britain en peu de temps… 2 mars 1954. Sa femme est en convalescence d’une pneumonie, mais l’exposition aux Leicester Galleries est un succès … 19 octobre 1956. Il va passer une semaine à Paris, pour rencontrer les architectes du nouveau bâtiment de l’UNESCO, et voir le site prévu pour la grande sculpture qu’on lui a commandée : elle sera au moins deux fois plus grande que tout ce qu’il a fait jusqu’à présent, mais il ne faudra pas qu’elle soit écrasée pour l’immeuble, qui sera la seule construction moderne de Paris. Il a déjà du retard par rapport aux autres artistes auxquels on a commandé des œuvres : Miró, Picasso, Arp, Calder, Noguchi… 1er novembre 1961. Appréciation des dessins du fils de Sale, 13 ans, dont quelques-uns rappellent ceux de Gaudier-Brzeska ; cependant il met en garde contre les aléas de l’adolescence… 31 janvier 1962. Sale peut donner son nom pour sa candidature à un poste de maître de conférences ; lui-même a toujours évité de prendre la parole en public… ON JOINT 3 lettres, dont une L.S. et 2 signées par sa secrétaire, au critique d’art Graham Carey, 1963-1973.

Location of the item
France - 75016 Paris