Lot 525

*Stefan ZWEIG. L.A.S., Bath 19 juillet 1939, à l’International Copyright Buro à Londres ; plus un texte dactylographié avec additions et corrections autographes, et une P.S., Londres juillet 1939 ; avec 8 L.S. de Jules ROMAINS à Stefan Zweig, Saint-Avertin et Paris 1937-1939 ; 2 pages in-fol. à l’encre violette, et 2 pages in-fol. dactyl. en allemand ; et 12 pages in-4 en français.

Intéressant dossier concernant le projet d’adaptation de Volpone au cinéma. [Volpone or The Foxe, pièce de Ben Jonson, a d’abord été adapté en 1925 par Stefan Zweig ; du texte de Zweig, Jules Romains a donné une version française, créée en 1928 par Charles Dullin ; le film, réalisé par Maurice Tourneur, sur un scénario de Jules Romains, avec Louis Jouvet dans le rôle-titre, est sorti en mai 1941.]
* Zweig expose dans le détail, en trois points, la question des droits de son adaptation de Volpone, acquis douze ans auparavant par son agent Felix Bloch Erben pour les droits dramatiques seuls, sans les droits cinématographiques ; Felix Bloch a par la suite vendu à la Theatre Guild, à l’insu de Zweig, une partie des droits cinématographiques ; Zweig indique que sa pièce Jeremias va être représentée pour la première fois en 1939, 25 ans après son écriture.
* Zweig élabore, sur un tapuscrit abondamment corrigé, une note récapitulative, Erklärung, résumant la question des droits entre la firme Felix Bloch Erben et la Theatre Guild, et rappelant qu’il n’a jamais cédé les droits cinématographiques de son adaptation de Volpone. Une nouvelle version dactylographiée d’Erklärung, intégrant les corrections, est signée par Zweig avec la date autographe « London Juli 1939 ».
* Jules Romains prévient Zweig le 5 août 1937 qu’il a été contacté par la firme Ile-de-France-Films qui souhaite faire un film de Volpone, en recourant au texte de Ben Jonson, et demandant à Jules Romains d’en écrire les dialogues ; Romains veut interdire tout emprunt à la pièce, sauf à verser des droits pour une autorisation en règle. Le 20 août, il fait le point sur les négociations ; l’adaptation serait confiée à André Lang, avec un dédommagement de 50.000 F. Le 1er octobre, il annonce qu’il a enfin conclu, après d’âpres négociations, en obtenant un minimum de 100.000 F de droits pour la seule version française ; il indique ce qui est prévu pour les pourcentages, la version anglaise, etc. ; il doit refaire le scénario et écrire les dialogues… Les lettres de juillet 1939 sont relatives au problème la cession des droits cinématographiques par Felix Bloch Erben…

Location of the item
France - 75016 Paris