36 

SUITE DE MOBILIER ROYAL À CHÂSSIS D'ÉPOQUE LOUIS XVI PAR GEORGES JACOB ET JEAN-BAPTISTE RODE LIVRÉE POUR LE COMTE D'ARTOIS (1757-1836) AU CHÂTEAU DE BAGATELLE VERS 1778-1779 En bois sculpté, doré et patiné façon canon de fusil, composé d'une paire de fauteuils et d'une paire de chaises, les montants du dossier en faisceau de lances, ceints d'enroulements de laurier grainé, les pieds en forme de faisceaux de flèches ornés des mêmes enroulements et surmontés d'une massue, réunis par des barres d'entrejambes à tiges et enroulements de laurier noués, les dossiers à châssis, deux chaises et un fauteuil avec une marque au feu B sous couronne pour le comte d'Artois à Bagatelle ; non garnis, éclats et manques mineurs au décor Dimensions des fauteuils : H. : 92,5 cm (36 ½ in.) l. : 60 cm (23 ½ in.) P. : 55 cm (21 ½ in.) Dimensions des chaises : H. : 93,5 cm (36 ¾ in.) l. : 48 cm (18 ¾ in.) P. : 47 cm (18 ½ in.) Georges Jacob, reçu maître en 1765. Jean-Baptiste Rode (1735 - 1799), sculpteur, reçu maître en 1766. Daniel Aubert, doreur, actif dans les années 1770. Provenance : Livrée en 1778-1779 au comte d'Artois pour sa chambre à coucher du château de Bagatelle. Possiblement le Prince Ferdinand Victor Amédée de Faucigny-Lucinge (1789-1866) et Charlotte-Marie Augustine, comtesse d'Issoudun (1808-1886) - fille de Charles-Ferdinand de Bourbon (1778-1820), duc de Berry et petite fille du Comte d'Artois (1757-1836) et de Marie-Thérèse de Savoie (1756-1805) - au château de Chermont en 1866 Possiblement Maurice de Chacaton (1862-1937) au Château de Chermont puis par descendance jusqu'à la fin du XXe siècle. Vente de la paire de fauteuils par leur propriétaire à la fin du XXe siècle - en 1994, selon un article de Vincent Noce (1). Vente à Dijon le 14 mai 2000 lot 150 puis vente à Paris, le 21 juin 2000 pour la paire de chaises. Galerie Camille Burgi où acquis par l'act

Sale Information