50 

Joug orné d’un visage et de têtes de mortCe joug sculpté en bas relief est, en réalité, la représentation symbolique de la ceinture de cuir ou de bois, utilisée lors du jeu de balle pour protéger les hanches des participants, face à l’impact de la balle en caoutchouc.Le décor profondément gravé, élaboré et complexe, fait référence au mythe Maya Quiché du Popol Vuh et aux origines de ce jeu ancestral.Il se développe sur toute la surface en forme de U, et nous raconte d’une façon très stylisée et imagée, le combat quotidien du Soleil qui doit traverser une multitude d’épreuves et de sacrifices, avant de renaitre et d’apporter l’abondance sur la terre.Le personnage principal prend place sur la face externe, le visage au centre, paré de larges boucles d’oreilles et d’un labret. Il émerge de la gueule d’un crapaud dont les membres repliés s’étendent sur les côtés. Deux têtes de mort sont positionnées au milieu de ce corps de batracien. L’une, de face, nous observe avec une petite tête accolée à sa droite, et l’autre, à la transversale, est dirigée vers le ciel. Elles sont prolongées par des striures qui représentent la cage thoracique des squelettes. On note la présence du foie qui est certainement une référence au monde des enfers, nommé Mitlan. En effet, cet organe se retrouve à la période aztèque sur les sculptures du Dieu Mictlantecuhtli, seigneur des enfers.A chaque extrémité du joug, un visage de profil est gravé tandis que les corps allongés sont incisés sur les retours intérieurs. La présence des deux personnages serait une référence aux jumeaux mythiques du Popol vuh, Hunahpu et Xbalanque, qui lors de leurs aventures trouvent la mort, traversent les enfers puis reviennent à la vie, en offrant prospérité et nourriture aux hommes.Ils sont les « créateurs » du Jeu de Balle et en personnifient toutes les facettes, comme de véritables métaphores terrestres des saisons et des cycles célestes.Sur le dessus, les détails du crapaud se

Location of the item
France - 75009 - paris
Sale Information