Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

312 

Épée viking avec garde courbée et pommeau à cinq lobes. Xe siècle de notre ère. Épée en fer à double tranchant de type Petersen L ou O avec une lame droite et effilée et une pointe arrondie, la lame avec des pleins effilés montrant des signes d'utilisation sur le champ de bataille, une garde transversale en forme de bateau avec des surfaces hautement polies s'incurvant vers la lame, une garde supérieure droite avec un pommeau massif à cinq lobes divisé par d'épaisses lignes verticales, le lobe central avec des symboles d'étrier incisés des deux côtés, De Norske Vikingsverd, Oslo, 1919 ; Oakeshott, R.E., The Archaeology of the weapons, Londres, 1960 ; Peirce, I., Swords of the Viking Age, Suffolk, 2002 ; ?abi?ski, G., " Viking Age Swords from Scotland ", in Acta Militaria Mediaevalia III, Kraków, Sanok, 2007, pp.29-84.l'épée trouve des parallèles dans divers spécimens similaires de la variante L de l'âge viking, par exemple celle d'Old Torbeckhill, en Écosse (?abi?ski, 2007, figs.33,34), dont le pommeau (avec trois lobes triangulaires) était également orné d'une incrustation non ferreuse ; deux épées très similaires, toutes deux au British Museum, ont été publiées par Peirce (2002, pp.77-81) ; la combinaison de la garde incurvée et des cinq lobes semble avoir évolué à partir du modèle de la variante O, comme l'épée de l'Université d'Oslo (de Vestre Berg, paroisse de Løiten, Akershus, Norvège, Peirce, 2002, pp. 87 et suivantes), ou plus manifestement comme l'épée de Gunnarsby (Rygge, Smaal) (Petersen, 1919, fig. 105).908 grammes, 92cm (36 1/4"). Propriété d'un gentleman européen vivant à Londres ; provenant de la collection de son grand-père par descendance en 1989 ; anciennement dans la collection familiale depuis au moins les années 1970 ; accompagnée d'un rapport archéologique du spécialiste militaire Dr Raffaele D'Amato ; ce lot a été vérifié dans la base de données d'Interpol sur les œuvres d'art volées et est accompagné du certificat AIAD n°10683-175187.L'épée était le symbole de statut ultime pour un guerrier viking, et parmi les possessions les plus prisées d'un guerrier nordique de l'âge viking. Les épées étaient considérées comme si précieuses qu'elles étaient généralement transmises de père en fils de génération en génération. Dotées d'un caractère propre, les épées individuelles recevaient souvent des noms inscrits dans les épopées, tels que "destructeur d'armure", "serpent de guerre" et même "faiseur de veuves". À l'époque de leur diffusion, ces épées, produites principalement dans le nord-ouest de l'Europe, représentaient le summum de l'artisanat militaire, au point que la technique utilisée pour les forger et les décorer était gardée secrète. Le terme vieux norrois pour épée était sverð (sverth), tandis que la lame était appelée brandr, la lame tangi, et egg-teinn, était le tranchant en acier de l'épée.

Livraison

Localisation de l'objet :
Royaume-Uni - W1B 3HH - londres

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

londres, Royaume-Uni