Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

324 

Épée médiévale à main et demi. Fin du XIVe siècle ou début du XVe siècle de notre ère. Une épée longue en fer de type XVIIIa ou b d'Oakeshott, style de croix 7, style de pommeau I1 ; lame pointue fortement effilée avec des bords droits et des entailles de combat évidentes ; garde transversale s'incurvant doucement vers la lame, longue poignée et pommeau octogonal. Voir Oakeshott, R.E., The Archaeology of the weapons, Londres, 1960 ; Oakeshott, E., The sword in the Age of the Chivalry, Woodbridge, 1964 (1994) ; Oakeshott, E., Records of the Medieval Sword, Woodbridge, 1991 ; Oakeshott, E., Sword in hand, Londres, 2001 (2007) ; spécimen similaire dans Oakeshott, 1964, pl.34a ; également dans Oakeshott, 1991, p.187, épée anciennement dans la collection D'Acre Edwards, maintenant prêtée aux Royal Armouries (pommeau T.5, facetté et en croix de type 4).851 grammes, 93.5cm (36 3/4"). Propriété d'un gentleman européen vivant à Londres ; provenant de la collection de son grand-père par descendance en 1989 ; anciennement dans la collection familiale depuis au moins les années 1970 ; accompagné d'un rapport académique par le spécialiste militaire Dr Raffaele D'Amato ; ce lot a été vérifié dans la base de données d'Interpol sur les œuvres d'art volées et est accompagné du certificat AIAD numéro 10692-175188.Ce magnifique exemple était bien adapté à un style de combat de type coupe et poussée, un développement logique de la typologie Oakeshott XVI. Ceci est principalement visible dans les spécimens de la typologie XVIIIb, typique des effigies et des brasses anglaises entre 1370-1425. Comme les types d'épées précédents étaient pratiquement inutiles contre les hommes d'armes en armure, la guerre en Europe occidentale avait besoin d'une épée capable de percer les points faibles de l'équipement de protection de l'ennemi, ce qui a conduit au développement des types XV, XVI et XVII, et finalement au type XVIII. Les sous-types XVIIIa et b avaient une lame plus longue, et le type XVIIIb était une épée bâtarde à très longue poignée. Ce terme (souvent appelé "épée à main et demi") a été appliqué tout au long du Moyen Âge tardif aux armes à longue poignée. Marc de Vulson, écrivant à l'occasion d'un duel disputé en 1549 devant Henri II de France, a déclaré : " Deux épées bâtardes, pouvant servir à une main ou à deux ".

Livraison

Localisation de l'objet :
Royaume-Uni - W1B 3HH - londres

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

londres, Royaume-Uni