21 

Jean – Baptiste MONNOYER (Lille 1636 – Londres 1699) Un vase en lapis monté en or rempli de fleurs posé sur un entablement orné d’un bas-relief représentant un Triomphe Toile 82 x 106,5 cm Provenance : Cabinet de M. Lollier (Jean-Baptiste Monnoyer) ; Vente J.B. Pierre Lebrun, Paris, 1er octobre 1806, n°160 (Jean-Baptiste Monnoyer et Sébastien Bourdon) (Lugt 7152) ; Vente après-décès du Marquis du Blaisel, Paris, Hotel des ventes, rue Drouot, 16-17 mars 1870, n°40 (Jean-Baptiste Blin de Fontenay) ; Acquis à cette vente par la famille des actuels propriétaires. Il s’agit d’un tableau très important de Jean-Baptiste Monnoyer, tant par son état de conservation exceptionnel que par sa provenance. Il appartient à la première période de l’œuvre de Monnoyer, vers 1660–1665. En témoigne la présence de certaines variétés florales, que Monnoyer tend à abandonner par la suite (anémones simples, pivoines, capucines). On peut le rapprocher sans peine de plusieurs chefs-d’œuvre de cette époque : - le morceau de réception à l’Académie de Peinture et Sculpture (1665) (Fleurs, fruits et objets d’art, toile, 146 x 190 cm, Montpellier, musée Fabre, voir E. Coatalem, La nature morte française au XVIIème, Dijon, 2014, reproduit pp. 278-279) - le tableau de Tours, Fleurs dans un vase en albâtre, 136 x 106 cm, Tours, musée des Beaux-Arts (voir R. Fohr, Inventaire des collections publiques, Tours, musée des Beaux-Arts, Richelieu, musée municipal, Azay-le-Ferron, château, Tableaux français et italiens du XVIIème siècle, Paris, 1982, n°52 reproduit) - le tableau de Caen, Fleurs dans une cuvette d’argent ciselé posée sur un entablement sculpté, toile, 144 x 199 cm, Caen, musée des Beaux-Arts (voir F. Debaisieux, Caen musée des Beaux-Arts, peintures françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, 2000, n°67 reproduit) - le tableau de Lille, Des ruines antiques avec des plantes près d’un portique, en partie caché d’une draperie, supportent l’une une grande vasque ornée de fleurs, l’autre un vase en or, toile, 144 x 208 cm, Lille, musée des Beaux-Arts. Son histoire est remarquable : Lebrun précise qu’il provient du cabinet de M. Lollier, même si le tableau ne figure pas dans la vente Lollier de 1789, puis il apparaît dans la deuxième vente du grand expert et marchand Jean-Baptiste Pierre Lebrun du 1er octobre 1806, sous le numéro 160 et il est présenté sous le nom de Baptiste et de Sébastien Bourdon. Le tableau représente « Un vase de porcelaine bleu-lapis, monté en bronze doré, rempli de roses, pavots & autres fleurs. Deux bas-reliefs en grisailles, dont le Triomphe dans un char est exécuté par le Bourdon ». L’attribution à « Baptiste » comme la collaboration avec Sébastien Bourdon se perdent cependant au profit de son élève Jean-Baptiste Blin de Fontenay (1653 – 1715) lors de la vente en 1870 de la collection du marquis du Blaisel où l’on n’est plus à même de reconnaître le thème du bas-relief qu’on réduit à la négligente mention de « sujet mythologique ». Nous remercions Claudia Salvi pour son aide dans l’attribution de ce tableau qu’elle incluera dans le Catalogue Raisonné de l’œuvre de Monnoyer qu’elle prépare actuellement. Une étude complète de notre tableau, écrite par Claudia Salvi, pourra être envoyée à toute personne en faisant la demande.

Livraison

Localisation de l'objet :
France - 75009 - paris

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

paris, France