lot 30

Grand plat à paroi incurvée sur le pourtour, il est peint au centre d’un dignitaire (peut-être un prêtre) fumant assis dans une posture codifiée en usage au cours des cérémonies religieuse. Des motifs en point symbolisent la fumée qui sort de sa bouche. Ce seigneur, de profil, porte de riches parures, large collier de jade, coiffe de plumes d’oiseaux exotiques, tambas et divers ornements qui attestent de son rang important dans le clan.
Sur le pourtour du vase des glyphes disposés en cercle évoquent probablement le signe phonètique « ko » ou « holy » exprimant un concept de pureté et de bénédiction.
Deux autres glyphes déchiffrés par l’archéologue allemand Ferdinand Anton dans l’étude réalisée sur cette œuvre, peuvent être interprétées comme des chants rituels utilisés pour les cérémonies
Terre cuite polychrome légèrement cassée collée, pas de repeint ou partie reconstituée
Royaume Maya, Sud Campeche, Nord Peten, Mexique ou Guatemala
Époque classique finale, 600 à 850 ap. JC
D : 35,5 cm

Provenance : ancienne collection Manoogian et Mr et Mme Peter G. Wray NY usa (inv. 224 )

Bibliographie : ce plat se distingue par son iconographie particulière et peut être classé dans le corpus des quelques exemplaires existants présentant un dignitaire fumant comme ceux répertoriés dans l’ouvrage de référence : Robicsek F, « the Smoking Gods » University of Oklahoma Press, 1978