lot 3

GIOVANNI BATTISTA FRANCESCO FASCE (1858-1902
Buste d’africaine, probablement celui d’une femme Hamer (Éthiopie), le modèle créé vers [1890/95]
Sculpture.
Épreuve en bronze à patine noire.
Fonte à la cire perdue d’édition ancienne.
Base en marbre gris veiné.
Signée FASCE G. B. et porte le cachet de fondeur L. GATTI fuse sur l’arrière.
Hauteur bronze seul : 51 cm
Hauteur totale : 69 cm

Artiste génois, Fasce est l’élève du sculpteur Lorenzo Orengo. Également peintre décorateur, il reçoit en 1892 une médaille d’argent à l’Exposition Nationale de Palerme pour deux sculptures historiques. Dans cette thématique, on lui doit une statue de Guillaume Tell pour le théâtre Carlo Felice de Gênes. Il réalise aussi, après avoir remporté le concours en 1896, un important monument à Nicola Fabrizi pour la ville de Modène. Il se distingue également dans l’art funéraire en réalisant le tombeau de Balestrino en 1900 au cimetière Staglieno de Gênes et le monument à Leandri au cimetière Verano de Rome. La Galleria il Chiostro à Gênes conserve dans ses collections une tête de bébé en terre cuite de l’artiste. Il décède en 1902 alors qu’il travaille à Rome sur les sculptures du fronton du palais Esedra place de la République.

L’art de Fasce révèle sa sensibilité et son sens aigu de l’observation et du détail. Malgré tout, la connaissance de son œuvre avait, jusqu’à maintenant, livré une expression dans la pure veine des grands et bons sculpteurs italiens de la fin du XIXe siècle.
Notre buste d’africaine laisse apparaitre une facette bien méconnue de l’artiste.
En effet, à travers cette sculpture, fort de sa maturité, Fasce explore une nouvelle manière avec une très grande réussite et prend une voie audacieuse qui le conduit à une œuvre majeure. À une époque où le colonialisme bat son plein, le sculpteur approche son sujet avec empathie et sans voyeurisme, rarement un regard sculpté aura eu une telle intensité, ni avant lui, ni après lui.
La modernité de cette sculpture, modelée entre1880 et 1900, préfigure les créations de quelques grands artistes dits voyageurs du XXe siècle, réalisées, elles, 20 ou 30 ans plus tard.