Bergères

Bergères

7468 Résultats

 >
Du
Au

N° 155
Suite de deux fauteuils et deux bergères en bois peint et doré, le dossier plat et cintré à colonnes détachées, sculpté de piastres, rosaces et frises de raies de cœur, reposant sur des pieds fuselés à cannelures ; étiquette ancienne inscrite Mr Reuzé / 4 fauteuils Louis XVI / 2 chaises / 2 bergères / 2 marquises.
Estampilles de Claude Chevigny et Barthélemy-Mammès Rascalon
Époque Louis XVI.
Fauteuils, H : 93 cm, L : 56,5 cm
Bergères, H : 96 cm, L : 59 cm

Provenance :
Vente Versailles, étude Chapelle, Perrin, Fromantin, le 29 novembre 1970, lot 76.
Deux fauteuils similaires mais de plus petite taille, également estampillés de Claude Chevigny et Barthélemy-Mammès Rascalon, ont été vendus à Paris chez Artcurial, le 16 décembre 2003, lot 315.

Une certaine confusion semble encore régner entre Barthélemy-Mammès Rascalon et son frère Antoine Rascalon auquel on attribue la sculpture du célèbre canapé à confidents réalisé pour Mesdames au château de Bellevue et conservé au musée Gulbenkian à Lisbonne (Portugal). Le mémoire publié par Pierre Verlet (Mobilier Royal, Tome IV, p. 145) indique notamment que Rascalon était installé rue de Cléry ; il semble cependant que les deux frères habitaient cette rue. Par ailleurs on ne répertorie pas d’estampille pour Antoine, ce qui paraît logique pour un sculpteur ; à l’inverse de Barthélémy-Mammès qui était également menuisier et estampillait B.M. Rascalon. Or le catalogue de la collection Gulbenkian indique que le canapé de Mesdames est estampillé de Rascalon. Il conviendra de trancher la question de savoir si l’auteur du canapé de Mesdames et de cette suite de sièges n’est pas une seule et même personne et que cette personne se nomme Barthélemy-Mammès Rascalon.

Suite de deux fauteuils et deux bergères en bois peint et doré, le dossier plat et cintré à colonnes détachées, sculpté …
Live
Enchère terminée
 >