Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

121 

Sarpech en or serti de diamants et de rubis, anciennement la propriété du Maharaja de Patiala, Bhupinder Singh, Punjab, vers 1910, serti de 133 diamants, 15 rubis birmans et une grande perle naturelle, en trois parties ; la gerbe amovible en forme d'éventail à cinq branches, chacune se terminant par un rubis rond à facettes, avec un autre rubis serti au milieu de la branche centrale, les branches étant serties de 29 autres diamants taille brillant en motifs d'étoiles, de feuilles et de fleurs, la section centrale se compose de huit éléments en forme de fer à cheval, chacun serti d'un rubis ovale central flanqué de trois diamants ronds, chaque élément étant orienté vers l'intérieur vers un centre floral surélevé composé de seize pétales, chacun serti de trois diamants ronds et de huit autres diamants espacés le long de l'extérieur de la rosette, au centre de la rosette se trouve un grand rubis (environ .5 carats), rubis à facettes ; une grande perle naturelle en forme de poire, percée et montée sur un fil d'or est suspendue au point le plus bas de l'ornement central, 13,8 cm de haut, sans perle 11,4 cm de haut ; perle 2,3 cm ; poids 85,5 grammes ; gerbe 13,9 grammes, broche centrale 71,6 grammes. Provenance : Commandé par le Maharaja Bhupinder Singh (1891-1938) et hérité par son fils Maharaja Yadavindra Singh (1913-1974) le dernier Maharaja de Patiala. Lors d'un séjour à l'hôtel Taj Mahal de Bombay dans les années 1940, Maharaja Yadavindra Singh a vendu le sarpech aux Gazdar's Jewellers, la bijouterie de luxe située dans l'arcade de l'hôtel, à qui le vendeur actuel l'a acheté. Publié : Content, D.J., Ruby, Sapphire & Spinel : Une étude archéologique, textuelle et culturelle, Brepols Publishers, Turnhout Belgique, 2016, n° 93. Le maharaja Bhupinder Singh (1891-1938) a régné sur l'État de Patiala de 1900 à 1938. Bien connu pour son amour du luxe et son style de vie extravagant, il a hérité de son père certains des bijoux les plus fabuleux de l'époque, notamment le diamant jaune De Beers de plus de 234 carats, monté plus tard par Cartier dans le célèbre collier Patiala qui a coûté 25 millions de dollars en 1926. La vente de Christie's New York de la collection de bijoux et d'objets de joaillerie de Sheikh Al-Thani en Inde, Maharajas and Mughal Magnificence, comprenait une partie d'un autre célèbre collier de rubis, diamants et perles que Cartier a produit pour le Maharaja et considéré par la firme comme l'un des plus importants colliers jamais réalisés (Christie's New York, 19 juin 2019, Lot 272). Veuillez vous référer au département pour le rapport de condition.

Livraison

Localisation de l'objet :
Royaume-Uni - SE27 0JD - londres

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

london, Royaume-Uni