Description
Traduit automatiquement par DeepL. Seule la version originale fait foi.
Pour voir la version originale, cliquez-ici.

931 

Empire Salon Ameublement "Aux têtes des sygnes". Pierre Antoine Bellangé, Paris. Début du XIXe siècle.Pierre Antoine Bellangé1758 Paris - 1827 Paris.Acajou, partiellement plaqué, laiton. Canapé trois places et une paire de fauteuils. Dos courbes garnis sur tous les côtés d'accoudoirs droits, se prolongeant par des accoudoirs en forme de têtes de cygne incurvées, les accoudoirs du canapé étant également garnis sur tous les côtés. Cadres droits sur pieds sabres. Garnitures de laurier et de rosace en laiton doré. Les fauteuils portent la signature estampillée "P. Bellangé" sur la face inférieure du cadre avant. Rembourrage en algues ou en crin de cheval avec sangles et ressorts. Garniture en tissu jacquard avec médaillons floraux et passementerie environnante.Les motifs utilisés par P. A. Bellangé dans ses créations de meubles font référence au premier Empire français sous Napoléon Ier. Outre l'abeille symbolique, les branches de laurier et l'aigle romain, le motif du cygne était particulièrement apprécié par la première épouse de Napoléon, Joséphine de Beauharnais. Cf. Ledoux-Lebard, Denise : Le mobilier français du XIXe siècle : 1795 - 1889, Dictionnaire des ébénistes et des menuisiers, Paris 1989, p. 50 et suivantes.Littré : Cordier, Sylvain : Bellangé, ébénistes : Une histoire du goût au XIXe siècle. Paris, 2012.Etat restauré de très haute qualité.Avec des signes minimes d'utilisation et quelques petites éraflures. Avec des traces partielles de dommages causés par des parasites inactifs, déjà scellé professionnellement. Un fauteuil avec deux fissures de séchage dans le placage, également scellées par des professionnels, ainsi qu'un léger dommage dû au feu à l'avant, le rail intérieur du cadre avec des traces non scellées d'infestation de parasites inactifs. Les pieds des deux fauteuils sont articulés. Dimensions : canapé h. 89 cm, l. 169 cm, p. 59 cm, hauteur du siège 51 cm / fauteuils h. 85 cm, l. 59 cm, p. 64 cm, hauteur du siège 51 cm. Pierre Antoine Bellangé1758 Paris - 1827 ParisLe nom Bellangé désigne une famille d'ébénistes français qui a occupé une place importante dans l'art du meuble du XIXe siècle. Pierre Antoine travaille comme maître à Paris à partir de 1788 et épouse Marie-Agnès, fille de l'ébéniste Alexandre-Nicolas Quenet. Collaboration ultérieure avec l'un de ses trois fils, Louis-Alexandre. A la fin de l'année 1811, Pierre-Antoine Bellangé est nommé ébéniste de la cour royale. Grâce à la qualité, à la richesse et à la grâce de ses créations de meubles, sa maison jouissait d'une excellente réputation, et même sous le règne de Charles X, elle conserva sa position éminente. Des ensembles de meubles ont été fabriqués pour de nombreuses cours européennes, notamment les Pays-Bas, la Suède et le Danemark. Commandes entre autres pour le comte Esterhazy, pour Napoléon Bonaparte (Palais des Tuileries), Joséphine de Beauharnais (Château de Malmaison) et pour Joseph Bonaparte. Outre les meubles du palais de Buckingham, du château de Windsor et de la Maison Blanche.

Informations de vente

dresden, Allemagne