82 

[MANUSCRIT 1ER EMPIRE]. JOURNAL HISTORIQUE ET MILITAIRE. Quatre cahiers très grand in-8 (200 X 290 mm). Cahier 1 : (2) ff. de faux-titre et titre, 174 pages, (1) f. blanc Cahier 2 : (1) f. de titre, 175-357 pages Cahier 3 : (1) f. de titre, 358-538 pages Cahier 4 : (1) f. de titre, 559[faussement paginé au lieu de 539]-705 pages, (1) page et (11) ff. blancs. IMPORTANT JOURNAL MANUSCRIT de plus de 700 pages qui s'étend sur une période de 44 années (1801-1845). Les deux premiers cahiers ainsi que la première moitié du cahier 3 concernent le 1er Empire. Cahier 1 (1801-1810) : Organisation & composition du camp de Boulogne-sur-mer Combat des Brulots L'armée du Camp de Boulogne, ou de St. Omer, part pour l'Allemagne Prise de Méminghen Combat d'Hollabrünn Bataille d'Austerlitz Bataille d'Iena Combat de Bergfried Combat de Lomitten Bataille d'Heilsberg Combat d'Ebersberg Bataille d'Esling Combat de Znaïm Cahier 2 (1810-1814) : Combat de Witeposk Bataille de Moskowa Entrée de l'armée française à Moscou Retraite de Moscou Combat de Maloïaroslavets Combat de la Bérézina Bataille de Bautzen Sortie de la garnison de Dresde Cahier 3 (1814-1837) : Détails sur la Fête & le bal de Rennes le 25 août 1814 Aperçu de la carrière de cet homme, le plus grand capitaine du monde [ page 484, Napoléon, ndlr] Cahier 4 (1837-1845) : « Le 15 octobre [1837], je déjeunai à Auch [etc.] » Pas de titre de chapitre. Le colonel Jean-Jacques Philippe BOYER (Castelnaudary, 1784-1857, Toulouse) intégra à 16 ans la 4ème Brigade d'Infanterie de ligne le 23 septembre 1801 avec le grade de fusilier et la quitta avec le grade d'adjudant-major le 14 mai 1810. Il intégra ensuite le 16 mai 1812 l'état-major du général d'Hénin puis celui du général Boyeldieu, puis le 13 juin 1813 il rejoint le 29ème régiment d'infanterie légère. Fait prisonnier de guerre le 15/11/1813, il rentre en France le 11 juin 1814. Il est nommé chef de bataillon et aide de camp à l'état-major du général Frère le 4 octobre 1814. Mis en disponibilité le 11 décembre 1814, il sera rappelé à l'activité dans la gendarmerie comme chef d'escadron en septembre 1830. Sa carrière militaire prendra fin en janvier 1845 à la 13e légion de Toulouse avec le grade de colonel. JOINT un exemplaire photocopié de l'ensemble du journal manuscrit ainsi que la photocopie de documents officiels, la plupart délivrés par le Ministère de la guerre en particulier l'État des services de M. Boyer. INTÉRESSANT DOCUMENT historique et militaire, fourmillant d'anecdotes et réflexions diverses, par l'un des témoins et acteurs de l'épopée napoléonienne.

Livraison

Localisation de l'objet :
France - 31000 - toulouse

La livraison est optionnelle

Vous pouvez recourir au transporteur de votre choix.

Informations de vente

toulouse, France