Lot 39

PAUL JOUVE (1878-1973)
Buffle macédonien, Salonique, 1917, œuvre présentée à l’Exposition des Artistes d’Orient, Zappéion, Athènes, avril-mai 1918
Huile, encre de Chine et gouache sur papier marouflé sur carton.
Œuvre vendue dans un encadrement moderne (Marie-Louise et large baguette à la feuille d’or).
Signée et située JOUVE Salonique en bas à droite.
À vue: 72x108cm
Avec encadrement: 113x148cm
Provenance:
- Collection Paul Jouve
- Offert par l’artiste au père de l’actuel propriétaire
- Par descendance

Important:
Nous adressons nos remerciements à l’ayant droit de l’artiste qui nous a confirmé l’authenticité de cette œuvre et nous a livré de nombreux éléments permettant sa désignation.

Exposition:
- Exposition des Artistes d’Orient, Zappéion, Athènes, avril-mai 1918 – Notre œuvre fut présentée lors de cette manifestation.
- Exposition de peintures de Paul Jouve - Musée des Beaux-Arts de Mulhouse, France, du 17 au 28 février 1926. Notre œuvre présentée sous le n°10 lors de cette manifestation.

Bibliographie:
- Paul Jouve, peintre sculpteur animalier 1878-1973 – Félix Marcilhac, Les Éditions de l’Amateur, Paris, 2005. Notre œuvre reproduite page 91.
- Art et Décoration, janvier 1920 - Notre œuvre reproduite page 36 dans un article (8 pages) entièrement consacré à l’artiste sous la plume d’Emmanuel de Thubert.

Historique:
En 1917, Paul Jouve est chargé par l’état-major d’organiser une exposition franco-hellénique regroupant, entre autres, des artistes de l’armée d’Orient. Il est nommé commissaire de la future Exposition des Artistes d’Orient, qui se déroulera au Zappéion à Athènes durant les mois d’avril et de mai 1918. Depuis Salonique, il sélectionne et rassemble plus de 300 œuvres pour cette manifestation.
Pour sa participation personnelle, l’artiste animalier choisira plus de 60 peintures et dessins réalisés en cette année 1917, qui seront ensuite répartis dans plusieurs salles lors de l’exposition.
Notre œuvre, qui sera reproduite dans un article d’Emmanuel de Thubert consacré à l’artiste dans Art et Décoration de janvier 1920, sera de nouveau offert au regard du public au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse en 1926 lors d’une exposition entièrement dédiée à Paul Jouve.
Par la suite, l’artiste la conservera dans son atelier pour finalement l’offrir à un ami très proche.