lot 17

Online

ROMAIN JOACHIM
Sans Egal (2017)
Technique mixte sur toile (peinture, bombe, collage)
73 x 60 cm

Biographie :

Né au Havre, ville de l’impressionnisme, pour lui, l’art a toujours eu une présence importante et les murs blancs n’existaient pas. A 15 ans, son père lui offre un appareil photo et c’est le port, la rouille et l’usure qui attirent son regard. Vers 18 ans, arrivant à Paris, c’est la découverte du graffiti.

Enfin, l’univers de la pub dans lequel il travaille lui donne des bases de typographie, de maquette, son penchant pour le papier et l’envers de la publicité.

Aujourd’hui, il conçoit des portraits à partir d’affiches publicitaires, questionnant le cycle de vie de l’affiche. Son travail l’Origine est une série de photographies déchirées, découpées, brulées, avec ajout qui se transforment en œuvre unique et parfois en sculpture.

Il utilise le dos bleu de l’affiche, crée des installations de papier avec une véritable démarche d’art participatif.
Ses derniers travaux in situ lui permettent de remettre ses sujets dans la rue, leur « milieu naturel ». Il arrache des bouts de portrait à la rue pour lui restituer des portraits agrandis, magnifiés, détournés.

Description


ROMAIN JOACHIM
Sans Egal (2017)
Technique mixte sur toile (peinture, bombe, collage)
73 x 60 cm

Biographie :

Né au Havre, ville de l’impressionnisme, pour lui, l’art a toujours eu une présence importante et les murs blancs n’existaient pas. A 15 ans, son père lui offre un appareil photo et c’est le port, la rouille et l’usure qui attirent son regard. Vers 18 ans, arrivant à Paris, c’est la découverte du graffiti.

Enfin, l’univers de la pub dans lequel il travaille lui donne des bases de typographie, de maquette, son penchant pour le papier et l’envers de la publicité.

Aujourd’hui, il conçoit des portraits à partir d’affiches publicitaires, questionnant le cycle de vie de l’affiche. Son travail l’Origine est une série de photographies déchirées, découpées, brulées, avec ajout qui se transforment en œuvre unique et parfois en sculpture.

Il utilise le dos bleu de l’affiche, crée des installations de papier avec une véritable démarche d’art participatif.
Ses derniers travaux in situ lui permettent de remettre ses sujets dans la rue, leur « milieu naturel ». Il arrache des bouts de portrait à la rue pour lui restituer des portraits agrandis, magnifiés, détournés.