Description

MONTESQUIEU CHARLES DE SECONDAT, BARON DE (1689-1755)
L.A.S. «Montesquieu», Paris mercredi matin [septembre ? 1734, à Madame de TENCIN]; 2 pages in-4.
Belle lettre au sujet de critiques de ses
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence.
«Mille graces, Madame, sur tout du tittre que vous voulés me donner que jadore et que je cheriray toutte ma vie. L'animal qui a fait les refflections nest pas digne de manger de lavoine il est dans une ecurie à brouter du foin, il me critique sur des choses que je dis en faveur de la monarchie come si je parlois contre la monarchie, cest un idiot qui ne comprend rien et ne scait pas meme les choses les plus conües, il croit que je veux parler dit il du roy de Danemark où je parle du roy de Prusse, et il a fait cette belle decouverte sur ce que j'ay parlé du roy de
Danemark en un autre endroit ce qui fait voir qu'il n'a aucune idée de lun ny de lautre. Il pourroit bien estre que je partirois pour la campagne. Dans ce cas j'attraperay Monsieur d'Argental avant de partir. Adieu, Madame.
Mille graces de vos nouvelles et perpetuelles bontés et je vous prie de me croire avec le respect et l'attachement permettés moy de dire le plus tendre votre tres humble et tres obeissant serviteur»...
Correspondance 1731-1746 (Oeuvres complètes, t. XIX, 2013, n° 410).