Description

ROUQUET, Jean-André
L'État des Arts, en Angleterre
Paris, Ch. Ant. Jombert, 1755
EXEMPLAIRE DE DÉDICACE AUX ARMES DU MARQUIS DE MARIGNY.
OUVRAGE PEU COMMUN SUR LES ARTS EN ANGLETERRE: PEINTURE, SCULPTURE, THÉÂTRE, CUISINE... ET MARCHÉ DE L'ART
ÉDITION ORIGINALE

In-8 (168 x 98mm)
Imprimé sur papier fort, fleuron gravé sur la page de titre, bandeau présentant les armoiries du marquis de Marigny, dessiné et gravé par Cochin COLLATION: 5 ff. 211 pp.
RELIURE DE L'ÉPOQUE. Maroquin rouge, décor doré, armes au centre des plats, encadrement d'une guirlande végétale et florale autour des plats, dos à nerfs très orné, tranches dorées

PROVENANCE: Abel-François Poisson, marquis de Marigny (fer pas dans Olivier) - Duchesne aîné, conservateur au département des estampes, BnF
Infimes restaurations aux coiffes

Le genevois André Rouquet (1701-1759), peintre d'origine protestante spécialisé dans la peinture sur émail, était peu sociable. Cette figure originale du monde artistique propose ici un panorama peu commun des Beaux-Arts en Angleterre où il avait séjourné pendant une trentaine d'années.
Il commence par examiner la peinture et ses différentes spécialités. Puis, il étudie la sculpture, les toiles peintes, la gravure en acier, l'imprimerie, la gravure en manière noire, la ciselure, la gravure sur pierre, l'orfèvrerie, la joaillerie et la bijouterie, la porcelaine, la musique, le théâtre, etc. Un chapitre célèbre, consacré aux "ventes de Tableaux", décrit l'invention de nouvelles méthodes commerciales propres au marché de l'art londonien: "on a bâti à Londres, depuis vingt ou trente ans, plusieurs salles destinées à vendre des tableaux. Ces salles sont hautes (...) avec un vitrage qui en fait le tour sans interruption (...) un particulier, brocanteur ou autre, qui en a rassemblé une quantité suffisante pour en faire une vente publique, s'arrange avec le propriétaire d'une de ces salles, celui-ci est à la fois priseur & crieur. Il reçoit les tableaux, il les fait placer dans sa salle, suivant leur excellence & leur prix, chacun avec son numéro, il en fait imprimer un catalogue (...) ils sont distribués gratis".
Le volume est dédié au marquis de Marigny, dont c'est ici l'exemplaire. Le musée du Louvre conserve le beau portrait peint sur émail par Rouquet de ce frère de la marquise de Pompadour, génial directeur des Bâtiments du Roi de 1751 à 1773. C'est en 1754 qu'Abel-François Poisson est créé par le Roi marquis de Marigny. En 1756, il devient greffier de l'Ordre du Saint-Esprit, ce qui lui permet d'arborer désormais dans toutes ses armoiries un cordon bleu, sans même être chevalier. Ce cordon bleu n'est donc pas encore représenté dans cet ouvrage, paru en 1755. Dufort de Cheverny écrivait qu'il était "un bien petit Poisson pour être mis au bleu".

RÉFÉRENCE: Cohen-de Ricci, 901