Description

DOLET, Étienne
Dialogus, De Imitatione Ciceroniana, adversus Desiderium Erasmum
Lyon, Sébastien Gryphe, 1535
REMARQUABLE EXEMPLAIRE EN VÉLIN DE L'ÉPOQUE, À GRANDES MARGES.
CONTRE ÉRASME
ÉDITION ORIGINALE
In-4 (221 x 162mm). Marque typographique de Sébastien Gryphe sur le titre et le dernier feuillet du volume, grandes initiales gravées
COLLATION: a-z4 A-B4
RELIURE DE L'ÉPOQUE. Vélin souple, nerfs du dos apparents
RARETÉ: peu rare en bibliothèque publique mais très rare sur le marché; RBH: seulement deux exemplaires proposés à la vente depuis 1945
Quelques marques d'usage à la reliure

Érasme avait publié en 1528 un opuscule intitulé Ciceronianus critiquant l'imitation excessive de Cicéron dans les écrits contemporains.
Dans son Dialogus, Étienne Dolet répond à Érasme sous la forme d'une conversation imaginaire entre Thomas More et Simon Villanovanus.
Il dresse un tableau gracieux des circonstances dans lesquelles pouvait prendre place ce genre de dialogues dans l'Italie du XVIe siècle: "on s'éloigna de la ville, on trouva un endroit abrité et l'on s'assit sous les arbres. Alors Villanovanus, qui cherchait toujours à fuir la nonchalance et la paresse et que tous les exercices de l'esprit charmaient extrêmement, dit: "quelque agréable que soit ce lieu, la lassitude et l'ennui s'empareront bientôt de nous (ce qui met toujours un terme au plaisir) si nous ne choisissons pas quelque sujet de discussion, qui nous permette de passer avec profit le reste de la journée" (traduction donnée dans Copley Christie)
Ce dialogue polémique, tourné contre l'une des grandes figures de l'humanisme, marqua l'entrée en littérature d'Étienne Dolet.

RÉFÉRENCES: USTC 146891 — Brunet IV, 10836 — Longeon, 3 — Copley Christie, I, 2 et p. 34