Description

DOLET, Étienne
Galli Aurelii Carminum Libri Quatuor
Lyon, [Étienne Dolet vere Sébastien Gryphe], 1538

PREMIÈRE APPARITION DE LA MARQUE TYPOGRAPHIQUE DE DOLET AVEC SA DOLOIRE.
LIVRE CONDAMNÉ POUR SON EMPLOI DU MOT FATUM ET POUR UN POÈME DÉDIÉ À MELANCHTHON.
BEL EXEMPLAIRE AUX ARMES LOMÉNIE DE BRIENNE ET PROVENANT DE MICHAEL WODHULL.
RARE PREMIÈRE ÉDITION COMPLÈTE DES CARMINA

In-4 (211 x 157mm)
Une grande et belle initiale de 11 lignes et quelques initiales plus petites. Marque typographique avec la fameuse doloire de Dolet élaguant un arbre couché sur la page de titre avec la devise: Scabra et impolita ad amussium dolo, atque perpolio [il ne saurait se contenter de dégrossir, son ambition est de produire une oeuvre parfaite]
COLLATION: a6 b-y4 z2
RELIURE FRANÇAISE DU DÉBUT DU XVIIIe SIÈCLE. Maroquin rouge, décor doré, armes au centre des plats, encadrement d'un triple filet avec rosette aux angles, dos à nerfs très orné et doré, tranches dorées

PROVENANCE: Jacob Joye (avec sa signature ex-libris en travers de la page de titre, pour un autre livre possédé par ce collectionneur cf. Sotheby's New York, 11 décembre 2017, lot 89) - comte Louis Henri Loménie de Brienne (1635-1698), relié à ses armes, dont l'admirable bibliothèque fut vendue en Angleterre (Londres, 28 avril 1724); sur Loménie de Brienne, cf. Antoine Schnapper, Collections et collectionneurs, Paris, 1988, p. 198 - Michael Wodhull (1740-1816), avec ses marques habituelles de provenance: son prix d'acquisition en mai 1777, ses mentions de collation, de référence: Bibliothèque instructive n° 2914, Bib. duc de La Vallière, n° 2639, sa date de lecture 16 mai 1783 (Catalogue of the extensive library, Londres, Sotheby's, 1886, n° 942, £ 6)

RARETÉ: peu rare dans les bibliothèques publiques mais rare en mains privées. RHB: deux exemplaires (2014 et W. Salloch en vélin moderne en 1981); ABPC: deux exemplaires dont celui de Chatsworth (rebacked, plus tard chez Quaritch en 1982), l'autre en maroquin moderne (2014); un autre exemplaire dans le fichier Berès en vélin moderne chez L. Rostenberg en 1974
Petite galerie de vers en bordure de marge inférieure
Les deux premiers livres des Carmina avaient paru en 1534 dans les Orationes duae in Tholosam. Cette première édition complète des quatre livres des Carmina est précieuse pour l'histoire de l'humanisme et la biographie d'Étienne Dolet. On y trouve le récit de sa fuite à travers l'Auvergne en plein hiver et comment il obtint le pardon du roi après l'assassinat du peintre Compaing. Le célèbre banquet donné pour fêter la grâce royale y est mentionné. Quelques-uns des humanistes auxquels sont dédiés les pièces et poèmes des Carmina sont cités: Bérauld, Budé, Danès, Toussaint, Macrin, Bourbon, Visagier, Marot et Rabelais auquel Dolet dédie cinq poèmes. L'un de ces poèmes traite de la dissection faite avant Vésale par Rabelais à l'hôpital de Lyon sur le corps d'un pendu (le locuteur étant le corps). La Sorbonne dénonça le livre y repérant un poème adressé au subversif Mélanchthon et l'emploi du mot fatum dans un sens selon elle antichrétien (mot délicat dans les querelles sur la prédestination). On exigea le retrait des Carmina et du Cato Christianus.
Ce beau livre a été imprimé par Étienne Dolet chez Sébastien Gryphe et avec son matériel typographique.
"Because of its typographical perfection the work is of aesthetic importance... Rare first edition of a truly rare book: important, beautiful, uncommon" (L. Rostenberg, mars 1974, cat. 62, n° 177, fichier Berès)

RÉFÉRENCES: USTC 147356 - Adams D-758 - Brunet II, 796 - Longeon 30/Copley Christie, III, 1 - Peignot Livres condamnés I, 108