Rio, street art

Date de vente
21 十月 2017 14:00
Bordeaux - 86, cours Victor-Hugo 33000 Bordeaux
Online

Vasari Auction

Tél : +33 (0)5 56 20 47 93
contact@vasari-auction.com
Lots phares

Filtres

44 Résultats

N° 9
GREGOS
Indian roots (2011)
Aérosol et plâtre sur toile.
100 x 65 cm

Biographie :

Si certains font les frais du « délit de sale gueule », c’est loin d’être le cas de Gregos, qui apporte des couleurs aux murs des villes en y appliquant des moulages de son visage !

Influencé par une culture hip-hop naissante et made in USA, c’est en Grèce à la fin des années 90 que Grégos découvre la richesse des détails et le réalisme des sculptures. De retour en France, il s’initie à la sculpture et manipule l’argile. Dès 2000, il réalise des essais d’empreinte de mains en résolvant la question de la reproductibilité par le procédé du moulage. A Boston de 2004 à 2006, Grégos expérimente la peinture à l‘huile, l’acrylique et approfondit ses connaissances techniques. Dans son sac, au retour, un premier moule de son visage, tirant la langue.

Installé à Pigalle, en pleine émulation artistique mais aussi conversations tardives sous ses fenêtres, Grégos pousse un coup de gueule visuel : un premier visage collé en 2006, blanc, signé sur la joue. Puis un second, un troisième, … fin 2007, c’est une habitude.

Dès 2008, quelques journalistes et galeristes proposent de présenter son travail.

En 2009, c’est la couleur, les traits et les formats qui apparaissent, ce sont désormais des « Humeurs ».

Aujourd’hui en France, aux Etats Unis, en Angleterre, en Allemagne, à Malte, en Grèce, en Angleterre, en Espagne….. Ce sont plus de 1500 visages collés.

Grégos découvre maintenant de nouveaux procédés : des tailles, des matières (transparence du cristal, brillance du chrome, noblesse du bronze), entre modernité des techniques et héritages de la sculpture traditionnelle.

GREGOS Indian roots (2011) Aérosol et plâtre sur toile. 100 x 65 cm Biographie : Si certains font le…
Online
Enchère terminée

N° 15
MAHN KLOIX
Crystallee Crain (2017)
Pochoir et marqueur
73 x 60 cm

Professeur et activiste américaine, travaillant entre autres au Ella Baker Centre for Human Rights. Elle a participé à Occupy Wall Street, mouvement de contestation pacifique dénonçant les abus du capitalisme financier en 2011.

Biographie :


Né en 1980 et installé à Marseille depuis 5 ans, il grandit au sein d’une famille de militants et d’activisme encarté, lui choisit l’engagement sans parti: la création artistique.

En 2003, il entre aux Gobelins et se frotte au graphisme et aux Arts appliqués, puis Besançon ou il est fortement influencé par le Bahauss puis l’école suisse, mais aussi les esthétiques des grands affichistes allemands et russes. Il se choisit alors le papier comme support.

Le graphiste cèdera ensuite sa place à l’artiste, doucement, il devient Mahn Kloix, homme de voyage, dessinateur qui s’affiche dans l’espace public.

A Marseille, il explore le bassin méditerranéen « politique et militant » ; il croque à Istanbul les manifestants pour afficher leurs portraits dans la rue, ces visages de Protester ; puis la révolution de jasmin en Tunisie, les indignés d’Athènes… et se dessine un projet : Small is big. Un leitmotiv qui réunit les luttes, se réapproprie les combats et les résistances de New York au Caire ; mêlant images d’archives, clichés du photojournalisme, encres de Chine, interventions urbaines.
Soutenu par Peter Hapak, reporter au Time Magazine, son projet d’amplifie et il confie : « mon exploration de ces « Contre-Feux » internationaux, comme aimait à les nommer Pierre Bourdieu, n’en est qu’à ses prémices ».

MAHN KLOIX Crystallee Crain (2017) Pochoir et marqueur 73 x 60 cm Professeur et activiste américaine…
Online
Enchère terminée

N° 26
STOUL
Oru Serigraff Metal grey(2017)
Peinture spray acrylique et sérigraphie une couleur sur papier 300 g recyclé.
Encadrée et sous verre
100 x 70 cm

Biographie :
 

A 13 ans déjà, elle a décidé : elle sera artiste peintre ! C’est ensuite l’Ecole Boulle et le travail du métal, des cours d’Expression Plastiques, de photographie : elle veut tout apprendre.
 

En exposant pour la 1ère fois à l’Institut du Travail Social de Montrouge à 21 ans, c’est la peinture qui s’impose comme une évidence.

Débute une période alternative, attirée par les squats, elle travaille sur leur liberté et leur interdit. Elle expose au 59 Rivoli : peinture et goodies, les contacts se créent, les rencontres se nouent. Elle est repérée par sa première galerie : la galerie Artwist.

Inspirée de la rue et ses difficultés, elle fait naître des femmes félines, gracieuses, malines. Japonisantes d’abord, puis vintage.

En 2006, la rencontre avec le Crew 7MR l’incite à réaliser ses premiers grands murs en banlieue Sud.
 

En 2013, nouveau cap, elle découvre l’origami, les filles deviennent géométriques, architecturées, c’est l’apparition de ses ORU. En 2015, une collaboration avec l’ONG CARE France lui fait prendre conscience de la fragilité de notre planète, depuis, ses pochoirs inspirent des bas-reliefs poétiques. Stoul délaisse maintenant ses personnages pour des œuvres plus abstraites et structurées, un renouveau.

STOUL Oru Serigraff Metal grey(2017) Peinture spray acrylique et sérigraphie une couleur sur papier …
Online
Enchère terminée

N° 35
ZOKATOS
Un opéra dans la tête (2017)
Aérosol et acrylique sur toile de coton
150 x 150 cm

Biographie :

Artiste autodidacte née à Paris en 1984 et installé à Londres depuis 3 ans, il est issu du graffiti et du Street Art en se démarquant par la réalisation d’œuvres abstraites, quasi inexistantes jusqu’ici dans la rue.

Il qualifie son style d’Expressionnisme abstrait moderne : explosion de couleur, mouvement, liberté du geste. C’est une énergie, une partition, une calligraphie lyrique spontanée mais maîtrisée.


Son œuvre, ce sont ses émotions traduites en poésie visuelle. « Lorsque je peins je me déconnecte de la réalité, je pense énormément et selon les émotions, je sélectionne les couleurs et puis l'âme s'exprime... »

Elle présente plusieurs facettes :
 

  • Des toiles à la bombe aérosol, proche du graffiti, rappel des œuvres originales sur papier qu’il collait dans les rues de Paris, Londres et ailleurs. A la vertical, abstraction lyrique proche de l’action painting qui joue sur les pressions sur les bombes et les tailles de caps.
  • Des toiles en technique mixte, réalisées à plat, moléculaire, travaillant la fusion des pigments, le séchage, mêlant l’huile, l’aquarelle l’acrylique, l’encre et parfois proche du tachisme
  • des sculpture sous forme d'Artoys, figurines en édition limitée, qu'il customise à la peinture ou à la bombe aérosol.

ZOKATOS Un opéra dans la tête (2017) Aérosol et acrylique sur toile de coton 150 x 150 cm Biographie…
Online
Enchère terminée