Filtres

Ajouter un mot-clé

Prix

Thématiques

N° 10
ABD-UL-HAMID II (Sultan). Catalogue des perles, pierreries, bijoux et objets d’art précieux : le tout ayant appartenu à S. M. le Sultan Abd-ul-Hamid II, dont la vente aura lieu à Paris ; Galerie Georges Petit [et] Hôtel Drouot, commissaire-priseur Lair Dubreuil, expert R. Linzeler ; Paris, 1911. In-4 plein maroquin vert, plats estampés d’un encadrement doré à l’orientale, couverture illustrée de la «toghra» conservée, reliure tangéroise signée, VII-58 pp. et 27 planches en bistre, dont une à double page (419 notices) ; avec une préface de Jean Richepin. Sont joints 3 coupures de presse avec les résultats de vente détaillés.
Le préfacier Richepin, évoquant la Mille et deuxième nuit, s’extasiait ainsi, face au trésor particulier du sultan Abdul-Hamid :» le tas de joyaux en pierres précieuses dont il amusait ses loisirs à Yildz-Kiosk lorsqu’on vint l’y surprendre pour le détrôner .. Ces diadèmes, dont les diamants semblent juxtaposés comme par aimantation, sans qu’on voit monture aucune ! Celui en particulier, dont l’aigrette a le dessin, l’essor, l’ondulation, le balancement, la souple élasticité vivante d’une véritable aigrette en plumage sur une tête d’oiseau du paradis… Mais les miracles du Trésor ce sont les chapelets et les solitaires. Les chapelets ont pour grains des perles énormes, grasses au toucher… et dont la surface ronde et polie semble avoir gardé la vie de toutes les chairs qu’elle a caressées. De dix en dix perles, surgit un rubis balai, qui fait songer à un baiser rose. Et au bout du chapelet, pend un rubis oblong, où coule comme le reste d’un sang pâle se dépensant d’un jet suprême dans un spasme qu’achèvera la mort».

ABD UL HAMID II (Sultan). Catalogue des perles, pierreries, bijoux et objets d’art précieux : le tout ayant appartenu à …
Live
Enchère terminée

N° 25
Champollion Grammaire et Dictionnaire
CHAMPOLLION LE JEUNE ((Jean-François). Grammaire égyptienne, ou Principes généraux de l’écriture sacrée égyptienne appliquée à la représentation de la langue parlée. . Paris, Firmin Didot frères, 1836-1841 ; In-folio, (8) pp. (faux-titre, titre, lettre de Champollion à S. de Sacy et la réponse), VIII pp. préface d l’éditeur (J.J. Champollion-Figeac), xxiii p. introduction et 555 pp. impression en deux tons. Publié sur le manuscrit autographe par ordre de M. Guizot. Relié à la suite : Dictionnaire égyptien en écriture hiéroglyphique. Publié d’après Les manuscrits autographes, et sous Les Auspices De M. Villermain... par M. Champollion Figeac ; P. Firmin Didot 1841-1843. xxxvi-487 p. Editions originales posthumes. Demi-maroquin bleu nuit à coins, dos à nerfs, tête dorée.
Cette volumineuse Grammaire contient le manuscrit (minute) complet de la main de l’auteur, inventaire authentique de toutes les découvertes dont les sciences historiques seront à jamais redevable à Champollion le jeune. Il en fit la première copie, qui en est la seconde rédaction, aussitôt après son retour du voyage en Egypte, et il inséra dans son manuscrit un assez grand nombre d’exemples tirés des monuments qu’il avait étudiés pendant ce voyage. Il passa l’automne de l’année 1831 dans le Quercy, et il employa ce temps à écrire les 332 pages qui forment la seconde copie. Après les premières atteintes de la maladie, il ne s’occupa encore que de cette grammaire. Il en mit les feuilles en ordre ; et après s’être assuré que rien n’y manquait : « Serrez-la soigneusement, dit-il, j’espère qu’elle sera ma carte de visite à la postérité». Le grand retard occasionné par la publication de cette Grammaire est dû aux difficultés techniques nécessitant l’invention de nouveaux procédés. Tous les textes en caractères mobiles, français, latins, grecs, coptes ont été composés selon les procédés ordinaires, les exemples en écritures égyptiennes y étant laissés en blanc, dans des espaces réservés. Après la correction de ces textes, une épreuve tirée sous la presse en encre lithographique était immédiatement transportée sur la pierre ; les exemples pris sur le manuscrit et décalqués sur cette pierre, en remplissaient tous les blancs, et le tirage suivait la révision d’une nouvelle épreuve. Avec les caractères hiéroglyphiques il fallait graver aussi les caractères hiératiques, plus de 2000 types! Pour la reproduction des exemples il fallait une main exercée au style des monuments originaux : un compagnon de voyage de Champollion, Salvador Cherubini, s’en est chargé. Le Dictionnaire, lui aussi posthume, est publié par Champollion Figeac d’après un premier essai autographe de l’auteur rédigé en 1818-1819 dans lequel il recueillit ses notes et ses extraits sur des feuilles isolées divisées en plusieurs colonnes et comme tête de page un espace est régulièrement réservé. Chaque feuilles est réservée à un signe, et contient : 1- sa figure en style pur, en style linéaire, et sa réduction hiératique. 2- sa dénomination. 3- sa qualification graphique. 4- le sens ou la valeur qui lui est propre. 5- des exemples où ce signe est employé avec cette valeur.

Champollion Grammaire et Dictionnaire CHAMPOLLION LE JEUNE ((Jean François). Grammaire égyptienne, ou Principes générau…
Live
Enchère terminée
Live
Enchère terminée

N° 40
DELAMARE (Adolphe Hedwige Alphonse). Exploration scientifique de l’Algérie pendant les années 1840 à 1845. Archéologie. Paris Imprimerie nationale, Gide & J. Baudry 1850. in-folio (38 x 28,5 cm), en feuilles sous chemise cartonnée demi-toile ; 8 f. n. ch. titre faux-titre et avertissement. 186 planches sur 193 dont 5 en couleurs. (Gran-Ayymerich. Les chercheurs du passé 739).
Le capitaine Delamare est l’un des plus remarquables officiers archéologues qu’ait suscités la conquête de l’Algérie. Elève de l’Ecole polytechnique, il est détaché puis titularisé comme membre de la Commission scientifique de l’Algérie. Passionné d’archéologie sans y avoir été formé, il partage avec l’architecte A. Ravoisié le relevé des monuments, des objets et des inscriptions antiques. Ses explorations des provinces de Constantine et d’Oran sont si fructueuses que l’on envisage l’ouverture au Louvre d’un musée algérien : la mosaïque du Koudiat Aty, découverte en 1842 est dessinée par Delamare qui prend en charge son expédition à Paris. Pour cette publication L. Regnier devait rédiger les textes de commentaire des inscriptions mais celui-ci ne fournit pas ce travail et l’ouvrage se réduisit au volume de planches. Il fallait attendre 1912 pour que S. Gsell élabore et publie le texte explicatif de ces planches.

DELAMARE (Adolphe Hedwige Alphonse). Exploration scientifique de l’Algérie pendant les années 1840 à 1845. Archéologie. …
Live
Enchère terminée