Live

Livres illustrés modernes - Collection du Dr Yves Gogue

jeudi 29 mars 2018 - 14:30
3, rue Favart 75002 Paris

Filtres

Ajouter un mot-clé

Prix

Thématiques

N° 8
[BACON (Francis)] - LEIRIS (Michel).
Miroir de la tauromachie.
[Paris] : Daniel Lelong, [1990]. — In-folio, 480 x 360 : (2 ff. blancs), 56 pp., (4 ff. 2 derniers blancs), couverture imprimée. En feuilles, couverture rempliée, étui-boîte toilé de l’éditeur.

UN DES GRANDS ILLUSTRÉS MODERNES, ORNÉ DE 4 LITHOGRAPHIES ORIGINALES SIGNÉES DE FRANCIS BACON (1909-1992).
Cet ouvrage marque l’apogée de l’amitié sincère et forte qu’entretenaient Francis Bacon et l’écrivain Michel Leiris. Ce dernier fut l’un de ceux qui découvrit l’artiste et reconnut l’importance de ses peintures. Le premier texte qu’il consacra à Bacon fut celui qu’il publia à l’occasion de l’exposition « Francis Bacon » qui eut lieu à la galerie Maeght en novembre 1966. Leiris deviendra par la suite le préfacier attitré des expositions de l’artiste à Paris et lui consacrera plusieurs ouvrages considérés comme des références. Yves Kobry a dit à juste titre que « Leiris a été en quelque sorte l’ambassadeur idéal de Bacon en France » (Kobry, Bacon, vu de France in Catalogue Francis Bacon (1996), Paris, éditions du Centre Pompidou, p. 75) ...
Les deux hommes se portaient une admiration réciproque et le seul texte que Bacon ait publié de son vivant sur un écrivain portait justement sur Michel Leiris. Ce texte parut dans la revue L’Ire des vents en 1981 : « Mieux que personne Michel Leiris nous a montré que la grandeur humaine est intimement liée à la futilité. Pour moi son œuvre est non seulement un document qui contribue à enrichir notre connaissance de l’homme, mais aussi un témoignage personnel qui me touche personnellement. Le désespoir côtoie ces moments d’éclaircie dont la chaîne compliquée se déroule tout le long de cette tragique et merveilleuse corde raide tendue de la naissance à la mort. »
Ce Miroir de la tauromachie, qui est un essai théorique et poétique sur la corrida, revêt une importance toute particulière ; publié pour la première fois en 1938, ce fut le texte qu’envoya l’auteur à Bacon au milieu des années 60 avant que les deux hommes deviennent amis. L’artiste fut véritablement fasciné par ce livre dans lequel il retrouva véritablement les termes définissant sa vision de l’art. Il souligna effectivement dans son exemplaire de nombreux passages ayant trait notamment à la notion du beau, ajoutons à cela les termes utilisés par Leiris comme « fêlure », « dissonance », « décalage », etc. qui sont des composantes essentielles de sa peinture.
Bacon était connu pour son parti pris contre les ouvrages illustrés et en réalisant cette illustration sur ce texte si important pour lui, il voulut marquer toute son admiration pour l’écrivain. Il s’agit du seul livre de Leiris illustré par Bacon. L’auteur mourut malheureusement quelques jours avant l’impression de l’ouvrage mais avait pu heureusement voir les lithographies terminées. Les 3 premières reprennent 3 compositions autour de la tauromachie que Bacon réalisa en 1969 et la 4e est un portrait de Leiris fait d’après celui peint en 1976.
Le tirage de l’édition a été strictement limité à 155 exemplaires sur vélin d’Arches. La valeur des lithographies originales de l’artiste est telle qu’aujourd’hui nombre d’exemplaires ont été amputés des illustrations.
Exemplaire parfaitement conservé.

[BACON (Francis)] LEIRIS (Michel). Miroir de la tauromachie. [Paris] : Daniel Lelong, [1990]. — In folio, 480 x 360 : (2…
Live
Enchère terminée

N° 30
[DALI (Salvador)] - CERVANTES SAAVEDRA (Miguel de).
Don Quichotte de La Manche.
Paris : Joseph Foret, [1957]. — In-folio, 411 x 330 : (2 ff. blancs), 71 pp., (4 ff. 2 derniers blancs), 13 planches, couverture illustrée. En feuilles, couverture rempliée, chemise et étui de l’éditeur.

Très belle édition, des plus singulières, illustrée de 13 lithographies originales en couleurs hors texte de Salvador DALI (1904-1989), dont 3 sur double page.
Belle c’est indéniable, car les lithographies sont réellement de toute beauté, et singulière car cette illustration a été réalisée par l’artiste sur des pierres et du zinc lithographiques à l’aide non pas de pinceaux ou de crayons mais de balles d’arquebuse, d’escargots, d’insectes, de petits crapauds, de gravier, de boules d’argile, de mastic, de papier, d’œufs ou encore d’oursins. Certaines planches ne comportent pas moins de 20 couleurs alors qu’il n’en était prévu que 5 ou 6. Dali demanda également que l’on reporte sur pierre certaines projections et dessina ensuite les sujets principaux. « Ces sortes de « collages » lithographiques constitueraient à eux seuls, de l’avis même des artisans et maîtres lithographes qui ont prêté leur concours à l’accomplissement de ce livre, une réalisation sans précédent autant qu’inimitable » (p. 74).
Tirage à 332 exemplaires plus quelques exemplaires d’artiste et de collaborateurs. Un des 118 sur vélin de Rives numérotés de 51 à 168.
Exemplaire enrichi de la plaquette de présentation intitulée Histoire d’un grand livre, Don Quichotte illustré par Dali, de 14 feuillets in-folio, proposant des textes de l’artiste et de Michel Déon, accompagnés de photographies de Robert Descharmes et Paul Almasy figurant notamment Dali en train de dessiner ses œuvres.
Exemplaire très bien conservé malgré deux petites taches et une déchirure sans manque à la couverture. Dos de la chemise et bords de l’étui insolés.

[DALI (Salvador)] CERVANTES SAAVEDRA (Miguel de). Don Quichotte de La Manche. Paris : Joseph Foret, [1957]. — In folio, …
Live
Enchère terminée

N° 36
[DENIS (Maurice)] - SUARÈS (André).
Le Crépuscule sur la mer.
Paris, 1933. — In-4, 282 x 246 : (4 ff. premier blanc), 216 pp., (4 ff. dernier blanc), couverture imprimée. Maroquin bleu, premier plat orné d’un dessin fait de lignes dorées représentant les cordages d’un bateau, et de trois filets ondulés au palladium symbolisant la mer, dos lisse, encadrement de maroquin bleu à l’intérieur, orné d’un filet doré et bordé d’une bande au palladium, doublures et gardes de soie bleue, doubles gardes, tranches dorées sur témoins, couverture et dos conservés, étui (L. Marot-Rodde).

Édition originale tirée à 225 exemplaires sur vélin de Rives, illustrée de 66 compositions de Maurice DENIS (1870-1943), dont 4 à pleine page, gravées sur bois en couleurs par Jacques Beltrand assisté de ses frères. On y trouve en réalité 45 illustrations différentes, les culs-de-lampe étant pour la plupart plusieurs fois répétés.
Exemplaire en très belle reliure décorée de Marot-Rodde, enrichi, dans un emboîtage à part en demi-maroquin bleu à bandes, d’une des 25 suites de la décomposition des couleurs en 4 états pour 25 illustrations, et en un ou deux états pour les culs-de-lampe.
Mors du second plat craquelé, dos très légèrement éclaircis et présentant quelques frottements d’usage. Coups sur le bord du second plat. Bord supérieur de l’étui abîmé.
Provenance : Léon Givaudan (1875-1936), avec ex-libris en lettres dorées sur le bas de la première doublure (vente 3 juin 1988, n°  149).

[DENIS (Maurice)] SUARÈS (André). Le Crépuscule sur la mer. Paris, 1933. — In 4, 282 x 246 : (4 ff. Premier blanc), 216 …
Live
Enchère terminée

N° 43
[DUFY (Raoul)] - MONTFORT (Eugène).
La Belle-enfant ou l’amour à quarante ans.
Paris : Ambroise Vollard, 1930. — In-4, 326 x 247 : (2 ff.), 249 pp., (4 ff.), 16 planches, couverture illustrée. Maroquin vert sombre, dos et plats ornés d’un décor à répétition composé de filets courbes et de V inversés dorés, évoquant des bateaux voguant sur l’eau, le premier plat orné également de petits filets rouges horizontaux symbolisant le reflet du soleil sur l’eau, dos lisse, doublures et gardes de maroquin orange, doubles gardes de soie moirée blanche, tranches dorées sur témoins, couverture et dos conservés, chemise à dos et bandes à recouvrement de maroquin vert, étui (Mercher).


Première édition illustrée tirée à 390 exemplaires, ornée de 94 eaux-fortes originales de Raoul DUFY (1877-1953) dont 16 hors texte et 26 à pleine page y compris celle pour la table.
Il s’agit de l’un des livres les plus richement illustrés par Raoul Dufy. « L’éditeur et le peintre ont travaillé de concert à l’architecture du livre, veillant à l’harmonie du texte et de l’image : ainsi s’établit un rythme régulier d’une page de titre pour chaque chapitre entièrement décorée, suivie d’une illustration en pleine page encadrant le texte, agrémentée d’une lettrine historiée dont la variété de présentation concourt à l’harmonie typographique » (Dora Perez-Tibi, Raoul Dufy, Lyon 1999, p. 216).
Un des 15 exemplaires d’exposition sur papier vélin d’Arches, superbement relié par Mercher.
Dos très légèrement passé. Dos de la chemise passé.

[DUFY (Raoul)] MONTFORT (Eugène). La Belle enfant ou l’amour à quarante ans. Paris : Ambroise Vollard, 1930. — In 4, 326…
Live
Enchère terminée