Live

VENTE DE PRESTIGE

mercredi 20 juin 2018 - 14:00
Salle 6 - Drouot-Richelieu- 9, rue Drouot 75009 Paris

Filtres

Ajouter un mot-clé

Prix

Thématiques

Live
Enchère terminée

N° 35
École BOLONAISE du XVIIIe siècle, d'après GUERCHIN.
L'Apothéose de saint Chrysogone, dans un encadrement cintré.
Toile.
D. : 55 × 34 cm.
Au revers du châssis, étiquettes : n° 23 et n° 141.
(Restaurations anciennes).

Notre tableau est la reprise de la composition du Guerchin conservée à Londres, Lancaster House (toile, 500 × 295 cm).

N.B. : Monsieur Bodart, docteur en archéologie et histoire de l'art, rend l'avis suivant le 04 mars 1980 : « Vous m'avez demandé d'étudier votre tableau représentant l'apothéose de Saint Chrysogone (toile, 55 × 34 cm), que j'ai pu examiner et qui pour moi est un "modellino", c'est-à-dire une esquisse préparatoire achevée pour le plafond de l'église homonyme de Rome, peint par Giovanni Francesco Barbieri, dit le Guerchin (Cento, 1591 - Bologne, 1666), en 1622. [...] Ce grand plafond de 500 × 295 fut exécuté de juin à octobre 1622 et fut payé seulement 300 écus romains [...] Profitant de l'interrègne à l'époque de la Révolution, ce plafond fut déplacé, remplacé par une copie encore actuellement en place. Aujourd'hui il se trouve inséré dans un plafond de Lancaster House, Londres (coll. duc de Sutherland). [...] Le Saint Chrysogone est une des trois oeuvres capitales de la période romaine du peintre de Cento [...] Chose étonnante, mis à part votre tableau, nous ne connaissons aucune autre source peinte pour le plafond de San Crisogono. Dans les collections royales anglaise (Windsor Castle, Bibliothèque royale, n.2843), il existe un dessin d'un vieillard entouré d'anges, peut-être étudié d'après la réalité et qui contient une idée du personnage [...] Ceci donne toute sa valeur à votre "modellino", dont l'existence est assez simple à expliquer. Non seulement il a pu servir à l'exécution du plafond de l'église du Trastévère, mais l'existence de deux acomptes de cinquante écus romains donnés à l'artiste les 25 juin et 31 août 1622 permet de penser que l'artiste présenta à l'un de ces deux occasions un modèle au cardinal Scipion Borghèse. [...] Quoi de plus naturel alors pour le jeune peintre émilien que de présenter au cardinal un modèle fini qui ne diffère que par des détails secondaires des anges et du Ciel. Au point de vue de la conception de l'espace, on remarquera que l'artiste a réussi à rendre les effets de la toile définitive, malgré le petit format. Les mêmes effets de perspective se retrouvent en suite dans son Assomption (Cento, église du Rosaire), qui semble de peu postérieure au Saint Chrysogone.[...] ».

École BOLONAISE du XVIIIe siècle, d'après GUERCHIN. L'Apothéose de saint Chrysogone, dans un encadrement cintré. Toile. …
Live
Enchère terminée