Filtres

139 Résultats

N° 1
* Paire de statuettes en biscuit de porcelaine de Vincennes du XVIIIe siècle
Circa 1752, marques en creux LT sur chacune
Modelées par Pierre Blondeau d'après François Boucher, représentant «La Danseuse» et «Le Joueur de musette», petites restaurations, petits éclats
Hauteur: 18,5 cm (elle) et 19 cm (lui)

Provenance:
Pour lui, Christie's New York, 19 mai 2004, lot 75.
D'une série de huit statuettes originellement créées en porcelaine blanche, cet ensemble s'inspire d'une pièce de théâtre de Favart appelée
Les vendanges de Tempé ou La vallée de Montmorency, interprétée dès 1745. Ces statuettes furent produites en biscuit dès 1752 et Madame de Pompadour en acheta plusieurs séries. Ils furent si célèbres que d'autres fabriques de porcelaine telle Doccia les copièrent.
Pour des modèles similaires, voir par Emile Bourgeois, Les Biscuits de Sèvres, pl.1, n.367 et pl.4, n.173; et pour les illustrations des modèles en terre cuite et un en biscuit, voir par Tamara Préaud et Guilhem Scherf, La Manufacture des Lumières, la sculpture à Sèvres de Louis XV à la Révolution, Dijon, 2015, p.92.
Pour un modèle du Joueur de musette en porcelaine blanche et en porcelaine blanche émaillée en bleu, voir par Joanna Gwilt, Vincennes and Early Sèvres Porcelain from the Belvedere Collection, Londres, 2014, pp.232-233.

A pair of 18th century Vincennes biscuit porcelain figures of «La Danseuse» and «Le Joueur de Cornemuse»

La collection Nadine ORTIZ-PATIÑO de porcelaines de Vincennes et de Sèvres
Dans la tradition des collections de porcelaines de Vincennes-Sèvres, la collection de Nadine Ortiz-Patiño illustre la production de la Manufacture royale tout au long du XVIIIe siècle.
Le grand-père de son mari, Simon Patiño, originaire de Bolivie, ayant fait fortune dans l’étain, s’installe en France en 1912 avec ses cinq enfants. Il va constituer des collections d’art majeures, tout comme un de ses fils Antenor grand donateur auprès de musées dont le musée du Louvre.
Sa fille, Graziella, épouse Jorge Ortiz-Linares, ambassadeur de Bolivie en France; ils auront deux fils George, célèbre collectionneur de bronzes étrusques, et Jaime passionné par les objets d’art du XVIIIe siècle notamment. La deuxième épouse de Jaime Ortiz-Patiño, Nadine, égypto-libanaise, est tout autant passionnée par les arts que sa belle-famille. À l’âge de 16 ans, étudiante à Paris, Nadine Ortiz-Patiño tombe en arrêt devant une vitrine présentant deux groupes en biscuit de Sèvres «Le Tourniquet» et «La Lanterne magique». C’est une découverte et une révélation ! Dès cet instant, elle n’aura de cesse que de constituer une collection de porcelaines tendres de Vincennes et de Sèvres. Elle va ainsi parcourir le monde pour trouver des pièces, avec une prédilection pour les biscuits, comme avant elle Elizabeth Parke Firestone. Au cours de ces nombreuses années, elle va parcourir principalement l’Europe et les Etats-Unis pour trouver «la» pièce rare et acquérir les rares ouvrages de référence indispensables à tout bon collectionneur. Ce sera aussi l’occasion pour Nadine Ortiz-Patiño de rencontrer marchands et experts et de découvrir le monde des salles de ventes. Nous présentons aujourd’hui cette collection de premier plan constituée entre les années soixante et nos jours. Cette collection présente environ cinquante lots qui sont autant d’éléments incontournables du service à la française et de l’art de vivre au XVIIIe siècle. Ce sont les formes, les fonds de couleurs et la diversité des décors qui ont attiré Nadine Ortiz-Patiño dans ses pérégrinations, au même titre que leurs anciens commanditaires, propriétaires, marchands et collectionneurs mentionnés dans ce catalogue. Après de nombreuses années de recherches passionnées, c’est aujourd’hui à de nouveaux collectionneurs de les apprécier.

The fifty examples of Vincennes and Sèvres porcelain from the Nadine Ortiz-Patiño collection illustrates the best of the production from the Royal Manufactory throughout the 18th century, which were essential elements of the French service and the lifestyle at that time.
Simon Patiño, Nadine Ortiz-Patiño husband's grandfather, originally from Bolivia, made his fortune in tin and settled in France in 1912 with his five children. One of his sons Antenor, was a major donor to museums including the Louvre Museum. His daughter, Graziella, married Jorge Ortiz-Linares, ambassador of Bolivia in France; who had two sons George, a famous collector of Etruscan bronzes, and Jaime, passionate about 18th century works of art in particular. Jaime Ortiz-Patiño's second wife, Nadine, Egyptian- Lebanese, is as passionate about the arts as her in-laws, as this collection shows.
At the age of 16, Nadine Ortiz-Patiño, a student in Paris, stopped in front of a window showing two Sèvres biscuit groups, "Le Tourniquet" and "La Lanterne magique". It was a discovery and a revelation! From that moment on, all she would do was to build up a collection of Vincennes and Sèvres soft-paste porcelain figure, groups and "pièces de forme". Thus, she travels the world to find pieces, with a predilection for figures and groups, as before her Elizabeth Parke Firestone, and also for bird designs.
During her travels Nadine Ortiz-Patiño was attracted by shapes, ground colours and the diversity of decoration, in the same way as their former sponsors, owners, merchants and collectors were, whom are mentioned in the catalogue.
The sale of her collection today offers collectors the opportunity to appreciate the pieces that she has carefully compiled for over fifty years.

* Paire de statuettes en biscuit de porcelaine de Vincennes du XVIIIe siècle Circa 1752, marques en …
Live
Enchère terminée

N° 6
* Groupe en biscuit de porcelaine de Vincennes-Sèvres du XVIIIe siècle
Circa 1752-72
Modelé par van der Voort d'après François Boucher, représentant «Le Jaloux avec vase» ou «Groupe Vendrevolle» représentant un couple devant un pilier surmonté d'un vase néoclassique étant espionné par un troisième personnage, le vase peut-être en biscuit de porcelaine de Mennecy, quelques restaurations
Hauteur: 33 cm

Provenance:
Galerie Richer, quai Voltaire, Paris: «un exemplaire ancien, pâte tendre, où le socle supporte un vase à couvercle typiquement Louis XVI, à petites anses, de forme ovoïde allongée - ce vase est recollé au plâtre» (Document manuscrit non daté, conservé dans les Archives de Sèvres- Cité de la Céramique).
Ce sujet s'inspire très certainement de la pièce de théâtre de Charles-Siméon Favart, Les Vendanges de Tempé et La Vallée de Montmorency. Tamara Préaud rapproche cette composition de la gravure intitulée Le Pasteur galant, gravée par André Laurent d'après la toile de François Boucher commandée par le prince Hercule-Mériadec, duc de Rohan-Chabot pour l'Hôtel de Soubise en 1738. Cette gravure sert également de modèle au plateau «Courteille» peint par Charles-Nicolas Dodin, conservé dans les collections du J. Paul Getty Museum, et illustré par Adrian Sassoon, Vincennes and
Sèvres Porcelain, Catalogue of the collections, Malibu, 1991, p.163.
Ce groupe a été édité en deux grandeurs et en porcelaine blanche comme en biscuit; nombreux sont les détails qui varient entre les versions. Pour un vase dit «urne» très proche de notre modèle et répertorié dans la production de Mennecy, voir par Nicole
Duchon, Tendre porcelaine de Mennecy Villeroy, Malesherbes, 2016, p.155.
Ce modèle était inclus dans de prestigieuses livraisons telle celle du roi Louis XV en 1758 à l'Impératrice Marie-Thérèse d'Autriche: «2 groupes de Vandrevolle (...)» (MNCS, Vy 2, f°85).
Un modèle très proche mais en porcelaine blanche, surmonté d'un vase pot-pourri à jours, est conservé dans les collections du Wadsworth Atheneum de Hartford, Connecticut, voir par Linda Roth et Clare Le Corbeiller, French Eighteenth-Century
Porcelain at the Wadsworth Atheneum, J. Pierpont Morgan collection, Italie, 2000, pp.345-348.

An 18th century Vincennes-Sèvres biscuit porcelain group of «Le Jaloux avec vase», the vase perhaps Mennecy biscuit porcelain

* Groupe en biscuit de porcelaine de Vincennes Sèvres du XVIIIe siècle Circa 1752 72 Modelé par van …
Live
Enchère terminée

N° 7
* Paire de «seaux à verre forme du Roy» ou «seaux du Roy à liqueur» en porcelaine de Vincennes du XVIIIe siècle
Circa 1753, marques en bleu aux deux L entrelacés et aux points, marques de peintre peut-être pour Xhrouuet
A décor polychrome sur chaque face d'oiseaux imaginaires sur des terrasses, filet or sur les bords, très petites usures à l'or
Hauteur: 12,5 cm - Largeur: 19 cm

Provenance:
Sotheby's, New York, le 26 septembre 1989, lot 276.
Galerie Lefebvre, Paris, 1992
Forme créée vers 1752 par Jean-Claude Duplessis; le dessin est toujours conservé à Sèvres-Cité de la Céramique.
Une paire est mentionnée dans le Livre Journal de Duvaux, Paris, 1873, T.II, p.225, n.1971: Mme de La Reynière; Deux seaux à liqueurs, forme du Roy, peints à oiseaux, & terrasse, 144 l.[livres].
Un modèle de dimension et a décor similaire se trouve dans les collections de Sèvres-Cité de la Céramique et est illustré par Tamara Préaud et Antoinette Faÿ-Hallé dans le catalogue d'exposition, Porcelaines de Vincennes, Les Origines de Sèvres, Paris, 1977, p.102, n.261.
Pour un autre modèle similaire, voir par Svend Eriksen et Geoffrey de Bellaigue, Sèvres Porcelain, Londres, 1987, p.263, n.78; et pour un modèle vers 1753 à fond violet, conservé dans les collections du Ashmolean Museum de Oxford, voir par Tamara Préaud et Antoine d'Albis, La Porcelaine de Vincennes, Paris, 1991, pp. 126-127, n.53. Une autre paire très proche a été vendue par Sotheby's, Londres, le 8 juillet 1969, lot 61.
Philippe Xhrouuet, père: peintre de fleurs, motifs, oiseaux, personnages et paysages à la Manufacture de 1750 à 1775.
Une autre paire très proche a été vendue par Sothebys à Londres, le 8 juillet 1969, lot 61.

A pair of 18th century Vincennes porcelain «seaux à verre forme du Roy» or «seaux du Roy à liqueur»

* Paire de «seaux à verre forme du Roy» ou «seaux du Roy à liqueur» en porcelaine de Vincennes du XV…
Live
Enchère terminée

N° 19
* Paire de «seaux à liqueur ovales» en porcelaine de Sèvres du XVIIIe siècle
Marques en bleu aux deux L entrelacés, lettres date E pour 1758, marques de peintres pour Mathieu Fouré et François Binet
A décor polychrome et or de guirlandes de fleurs et rubans verts, petites usures à l'or, les grilles de séparations ajourées en porcelaine modernes, très petits usures à l'or, et sur les plaques ajourées très petits éclats
Longueur: 30,5 cm

Provenance:
Du service à «rubans verts» du marquis de Paulmy, livré le 29 mars 1760.
Antoine-René de Voyer d'Argenson, marquis de Paulmy: était
Secrétaire d'Etat de la Guerre de 1757 à 1758, succédant à son oncle; puis ambassadeur de France en Pologne entre juin 1760 et juin 1764, mais également ambassadeur extraordinaire auprès de la
Saxe et puis ambassadeur à Venise.
Ce service comprenait plus d'une centaine de pièces, dont 6 seaux à liqueur ovales à 120 livres chacun.
Le modèle en plâtre est toujours conservé à Sèves-Cité de la Céramique. En production dès le 8 mai 1754, pour des raisons sans doute utilitaires, la grille amovible deviendra finalement fixe à la fin du XVIIIe siècle.
Mathieu Fouré: peintre de fleurs à la Manufacture de 1754 à 1762.
François Binet: peintre de fleurs à la Manufacture de 1750 à 1775.

An 18th century Sèvres porcelain greenground «seaux à liqueur ovales», and two modern replacement pierced liners

* Paire de «seaux à liqueur ovales» en porcelaine de Sèvres du XVIIIe siècle Marques en bleu aux deu…
Live
Enchère terminée
123..7>