Live

Eventails

lundi 19 novembre 2018 - 14:00
Salle 2 - Drouot-Richelieu- 9, rue Drouot 75009 Paris
Lots phares

Filtres

314 Résultats

N° 38
Chef d'oeuvre des artistes parisiens, cet éventail de grande dimension (H. 35,2 cm) est composé d'une monture en nacre blanche sculptée et gravée. Sur la gorge, le soleil se lève dans le creux d'une vague, que précède un dauphin. Sur le panache principal, la tête du dieu des mers, Poséïdon, domine. Sur le second panache une coquille Saint-Jacques abrite des perles.
La feuille dévoile une composition signée de l'artiste peintre Gustave Lasellaz (1848-1910). Au centre, Amphitrite triomphante vogue sur les flots, en compagnie de nymphes, tritons, amours et dauphins. Célèbre pour l'exécution de feuilles d'éventails de grande qualité, Lasellaz, originaire de Normandie, est également connu pour de nombreuses toiles de bord de mer.
A ce décor est associé de riches motifs en dentelle à l'aiguille, en fils de coton (dentelle d'Alençon?). Des filets de pêche, une falaise et des bateaux de pêcheurs animent des côtés de la composition.
Les brins sont l'oeuvre du tabletier sculpteur, Jules Vaillant (1836-1904). Né dans l'Oise, il exerce à Andeville et travaille dans la seconde moitié du XIXe siècle principalement pour les éventaillistes Rodien et Duvelleroy.
A la différence des autres artisans, il signe son travail. Sur un panache, il a ainsi gravé ses initiales sous la tête de Poséïdon, tandis que sur l'autre, il a gravé son nom complet dans la feuille d'un roseau.
Ces deux artistes, Lasellaz et Vaillant, ont reçu la commande de l'éventailliste parisien installé rue Cambon à Paris, Adrien-Jean Rodien (1858-1937).
Dans les dernières années du XIXe siècle, la maison Rodien est un éventailliste majeur à Paris comme en Europe. Successeur de Viginet, fournisseur breveté de l'impératrice Eugénie à partir de 1859, il commande auprès des artistes des pièces d'exception qui le font remarquer.
Ainsi, lors de l'exposition universelle de 1889, il fait travailler le même duo, Jules Vaillant et Gustave Lasellaz, pour Le Soleil et les Heures, aujourd'hui non localisé. Pour l'exposition universelle de 1900, ils collaborent à nouveau ensemble et reçoivent une médaille d'or pour Les Océanides, éventail aujourd'hui conservé dans les collections du musée de la mode de la Ville de Paris - Palais Galliera.
Feuille en peau, peinte à la gouache, signé «G. Lasellaz».
Monture en nacre blanche sculptée, gravée et dorée, monogrammée «JV» et signée «Jules Vaillant».
Signé au revers «A Rodien Paris».
H.t. 35,2 cm
Provenance: - Maison Adrien Rodien
- Exposition L'éventail, miroir de la Belle Epoque, Palais Galliera, musée de la Mode et du Costume de la Ville de Paris, 1985, cat 8, ill. pp. 36-37, collection Mme J. Guillemin.
- Collection privée

Chef d'oeuvre des artistes parisiens, cet éventail de grande dimension (H. 35,2 cm) est composé d'une monture en nacre b…
Live
Enchère terminée
 >