Filtres

Ajouter un mot-clé

Prix

Thématiques

N° 36
Émouvante pipe commémorative de la Commune de Paris et du Bagne de L'île des Pins en Nouvelle-Calédonie.
Exécutée par le sculpteur Charles-Romain Capellaro (1826-1899) pendant sa déportation, cette pipe unique a un foyer en terre rouge représentant une tête de la République signée à la pointe "Ile des Pins / C. Capellaro".
Le tuyau, composé de deux essences de bois, est de faisceaux de licteurs et feuilles d'acanthes. Embout en os tourné.
Étui en buis sculpté flanqué d'un bonnet phrygien avec initiales "PC". (Fentes)
L'intérieur présente des annotations à l'encre "Ile des Pins / 1876/ Au citoyen P. Capellaro". Partie de texte effacée.
Cette pipe fut offerte à son fils, également sculpteur, Paul-Gabriel Capellaro (1862-1956), à son retour en métropole.

Élève de David d'Angers, François Rude et Francisque Duret à l'École des Beaux-Arts de Paris, Charles-Romain Capellaro a réalisé de nombreuses statues et bustes, exposés dans plusieurs musées français.
Il prit une part active à la Commune de Paris, ce qui lui valut d'être condamné le 13 mai 1872 à la déportation simple, à l'île des Pins en Nouvelle-Calédonie. Embarqué sur le 10e convoi, assuré par le navire La Virginie 2, au départ de Brest le 29 août 1874, il arrive à Nouméa le 4 janvier 1875. Sa peine étant commuée en 10 ans de bannissement en 1876, Capellaro est rapatrié par le navire Le Navarin 3, qui vient d'effectuer le 17e convoi de déportés. Il quitte Nouméa le 27 janvier 1877 et arrive à Brest le 25 juillet 1877. Il prend alors le chemin de la Belgique. Sa peine de bannissement lui étant remise en 1879, il revient en France et reprend son activité de sculpteur. Mort à Paris en 1899, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (81e division).

Émouvante pipe commémorative de la Commune de Paris et du Bagne de L'île des Pins en Nouvelle Calédonie. Exécutée par le…
Live
Enchère terminée