Filtres

Ajouter un mot-clé

Prix

Thématiques

N° 26
[ATLAS NAUTIQUE]. Bifeuillet extrait d'un atlas nautique de la Méditerranée
En latin et en italien, bifeuillet enluminé, parchemin contrecollé sur carton
Italie (Libourne? Messine?), vers 1600-1640.Attribuable à un membre de la famille Oliva (?)Bifeuillet (carte double) extrait d'un format petit in-folio, carte tracée à l'encre, à la gouache et rehaussée à l'or, légendes à l'encre brune et rouge, dessins rehaussés de gouache, sur parchemin contrecollée sur un support de carton épais. Salissures, parchemin abîmé et couleurs passées par endroits, parchemin un peu fatigué et décollé en bordure et sur certains coins, mouillures. Excellent candidat pour une restauration. Dimensions: 590 x 385 mm (bifeuillet déplié).
A rapprocher des cartes attribuées aux membres de la famille Oliva, généralement d'inspiration catalane, avec un style très coloré et imagé. On sait que les membres de la famille Oliva sont originaires de Majorque, puis d'Italie, avant de d'installer à Marseille comme hydrographes. Au verso: traces de la carte précédente, lacunaire.
Cette carte double figure les côtes de l'Afrique (dite à l'époque «Barbarie»; on reconnait le delta du Nil dans la partie droite), les côtes de France, la Corse et la Sardaigne, l'Italie, la Grèce, Rhodes, une partie du Sultanat turc et une partie de la Terre sainte (figuré par une croix). Des personnages (portant parfois des écus), des représentations de cités, parfois dotées de drapeaux ou bannières, des palmiers en Afrique, et quelques animaux (dromadaire) animent la carte.
Ces luxueux atlas nautiques manuscrits, indispensables à l'époque pour les déplacements maritimes et commerciaux, indiquaient aux marins les routes de navigation reliant les principaux ports ainsi que les reliefs des côtes. Les atlas nautiques ou portulans ont une double valeur: scientifique et artistique. En effet, dans leur version courante, ils étaient emportés à bord des navires et servaient d'outils de navigation. Basées sur un réseau de lignes (ou rhumbs) correspondant aux directions de la boussole, ces cartes suivent le tracé des côtes, dont les noms des ports ou havres sont notés selon un code couleur précis en fonction de leur importance. Ces instruments indispensables aux marins et dont la production durera jusqu'au XVIIIe siècle ne seront détrônés que par l'apparition des grands atlas nautiques confectionnés aux Pays-Bas.
On rapprochera ce bifeuillet d'un atlas nautique conservé sous la cote Yale, Newberry Library, Ayer, MS Map 34 («unsigned and not attributed») [on notera la ressemblance des roses des vents et de motifs de poissons rouge et bleu se faisant face] ou encore Yale, Newberry Library, Ayer MS Map 24, attribué à Joan Oliva et datée Messine, 1594. Il y a des parallèles à effectuer avec la carte signée Francesco Oliva (1603), Carte marine de la Méditerranée, Paris, BnF, Cartes et plans, GE C 5093 (RES), puis celles plus tardives signées Joan Battista Cavallini et Joan Oliva, hydrographes originaires de Mayorque, installés à Libourne (datée 1641, Fundacio Bartomeu March Servera). La souche de la dynastie «Oliva» est Bartomeu Olives, qui quitta Palma pour s'installer à Venise, puis à Messine et à Palerme. On compte au moins treize cartographes issus de cette famille: en Italie ils changèrent leur nom en Oliva et à Marseille en Ollive.

[ATLAS NAUTIQUE]. Bifeuillet extrait d'un atlas nautique de la Méditerranée En latin et en italien, bifeuillet enluminé,…
Estimation - 20 000 - 25 000 €
Aguttes - Neuilly-sur-Seine, France

N° 28
[DESSIN]. [ITALIE]. [ARCHÉOLOGIE].
Dessin aquarellé légendé représentant les fouilles de la vigne Moroni par des archéologues sous la direction de Francesco Ficoroni
Dessin aquarellé sur papier, légende en italien à l'encre brune.Italie, XVIIIes.Dimensions du cadre: 325 x 425 mm.
La légende en italien inscrite sous le dessin aquarellé indique: «Scavo fatto fare da Francesco de Ficoroni l'anno 1705 nella vigna delli illustrissimi sig. D. Maria Isabella Buratti Moroni a man dritta avanti d'uscire la Porta Appia...si scoprivono circa a cento camere sepolcroli dipinte e circa a 150 iscrizioni a l'une date a Monsign. Bianchini a circa a 100 all'signore Cardinale Gualterio, a l'une poche appresso de Ficoroni...»
Francesco de Ficoroni (1664-1747) fut un archéologue et collectionneur d'art. Il fut le découvreur de la cistae italo-etrusque qui porte son nom Cista Ficoroni (Villa Giulia, Rome). De 1705 à 1710, Ficoroni entreprit des fouilles le long de la via Appia, dans la vigne Moroni où il découvre 92 chambres funéraires ornées de fresques et de mosaïques. Les fouilles étaient financées par le Cardinal Filippo Antonio Gualterio qui fit l'acquisition de plusieurs objets découverts. Plusieurs autres objets furent achetés par Sir Hans Sloane, qui les intégra au British Museum.
Voir: Ronald Ridley, The Prince of Antiquarians, Francesco de Ficoroni, Rome, 2017.

[DESSIN]. [ITALIE]. [ARCHÉOLOGIE]. Dessin aquarellé légendé représentant les fouilles de la vigne Moroni par des archéol…
Estimation - 800 - 1 000 €
Aguttes - Neuilly-sur-Seine, France

N° 43
[VAUCLUSE]. [RECUEIL POeTIQUE]. [VEDRILHE (de)].
Recueil de poesies de M. de Vedrilhe de Caderousse...
En français, manuscrit sur papierFrance, Caderousse (?) [Vaucluse?], XVIIIe siècle (vers 1750, puis vers 1770-1775)[2] pp. n. ch. + 458 pp., complet (grand nombre de feuillets blancs), environ la moitié écrites, deux mains distinctes, la première copiant les pp. 1-105 et la seconde le reste des pages écrites et le feuillet de titre. Reliure de plein parchemin rigide, dos à 4 nerfs, titre inscrit à l'encre au dos «Recüeil de poesies de M. de Vedrilhe». Dimensions: 185 x 280 mm.
Recueil de textes poétiques apparemment inédits. La famille Vedrilhe était une famille de notaires de Caderousse et d'Orange.
Ce manuscrit est composé de deux parties. La première partie semble écrite plus tôt, mais la seconde main (une seconde main qui copie l'essentiel des extraits de journaux et d'autres poésies) attribue au feuillet de titre la paternité du recueil à une seule et même personne.
Dans la première partie, on relève les textes suivants: Epître à Mr. l'Abbé D...; Traduction de la jouïssance d'Ovide en vers provenceaux; Conte. Le palefrenier arabe; Le faiseur d'anges conte; Les franciscains, conte; Le gout dominant du beau sexe où les deux conte-bourses etc. On y trouve des poèmes d'amour, des chansons et des poèmes plus licencieux (La Culotte de saint François. Conte; Le Tête à Tête; La Levrette. Conte). On trouve p. 47-59 des un texte intitulé Voyage à Vaucluse: «Madame, Parce qu'il vous a plû honnorer de vôtre suffrage une méchante parodie de ma façon, vôtre chère maman m'ordonne de vous faire une relation du voyage que viennent de faire à la Fontaine de Vaucluse quatre dames et quatre cavaliers, au nombre desquels j'avois l'honneur d'être...» (p. 47).
La seconde partie de ce recueil renferme des extraits de journaux: Journal encyclopédique (1771); Nouvelles ecclésiastiques (1774); Courier de Monaco (1772); Affiches de Paris (1774)). On trouve pp. 301-385 des «Pièces fugitives par moi composées dans mes loisirs pour m'égayer l'esprit souvent aux depent de mon coeur tyrannizé parfait par l'amour...».
JOINT: Plusieurs pièces manuscrites sur feuillets volants en fin de volume.

[VAUCLUSE]. [RECUEIL POeTIQUE]. [VEDRILHE (de)]. Recueil de poesies de M. De Vedrilhe de Caderousse... En français, manu…
Estimation - 2 000 - 2 200 €
Aguttes - Neuilly-sur-Seine, France