Bronzes

Bronzes

Filtres

18406 Résultats
Du
Au

N° 157
"Album de Mademoiselle Elisa Plattiau à Courtrai. 1839". Collection de 94 dessins, techniques diverses (mine de plomb, plume d'encre, lavis, aquarelle...), formats divers; pour la plupart signés, monogrammés ou anciennement identifiés sur les supports, certains datés et/ou légendés; en outre, qqs légendes anciennement ajoutées à la plume sous les dessins et qqs indications biographiques postérieures au crayon dans le coin inf. dr. des ff. de support. Découpés et montés sur ff. de support, avec qqs pcs de petit format regroupées par 2 ou 3 (qqs supports troués). Dans un album in plano obl., 40,2 x 55 cm, reliure mosaïquée signée H. Crabbe en queue du dos : maroquin à grain long bleu nuit (min. frottements), cartouche rectangulaire central orné de filets pleins et perlés dorés et d'une roulette à froid, mosaïqué de motifs romantiques rouges, vert foncé, vert amande et santal avec fleurettes rouges et vertes dans les angles et entouré d'un large encadrement en relief orné de grands fers à froid, le tout cerné d'un cadre fileté et fleuronné doré et à froid ponctué dans les angles de fleurons mosaïqués polychromes, dos lisse orné et mosaïqué en long dans le même style (mors et coiffes très lég. frottés), bordures, coiffes et coupes ornées dorées, tr. dorées. Dans un emboît. en carton moderne. Très belle reliure romantique.Contenu : quasi tous les dessins sont dûs à des artistes belges, spécialement gantois, anversois, bruxellois, malinois, courtraisiens; les dessins datés couvrent les années 1830 et le début des années 1840 (qqs rares pcs sont postérieures à la mort de Voisin en 1843). L'album s'ouvre par un texte calligraphié et enluminé par Bruno Christiaessens (souhaits de bonheur); suit une grande composition aquarellée par Charles Onghena (portrait de Rubens, attirail de peintre, sculptures et peintures, livres et livre ouvert portant la mention dédicatoire supra et les noms de divers artistes de l'époque : N. de Keiser, G. Wappers, Brakeleir (!), J. Regemoorter, T. Verboeckhoven, Madou, Lauters, Braemt (?) et Geefs). Viennent ensuite des oeuvres par Nicaise De Keiser (3), Gustave Simonau (3), Paul Lauters (6), Eugène De Block (3), Théodore Fourmois (2), Alexandre Moitte (2), Adolphe Engel, Henri Dillens (3), Ernest-Joseph Bailly, Henri de Caisne, Henri Schoofs, Pierre-François De Noter (2), Pierre Kremer, Désiré Donny, Ferdinand De Braekeleer (3), Jean-Michel Ruyten, Jean-Baptiste Madou (4), Jean-Egide Vander Plaetsen, Yvon-Ambroise Vermeersch (2), Louis Ghémar, Charles Vander Eycken, J. Franck, Edouard De Vigne, Henri Leys, Jean-Baptiste van Marcke, Louis-Antoine Carolus, Napoléon-François Ghesquière, Julien-Joseph Ducorron, Joseph Coomans, Tavernier, Eugène Verboeckhoven, Jacob Jacobs, Louis Somers, Xavier de Cock, Thomas Sydney Cooper (2), Jean-Baptiste De Jonghe, François-Joseph Navez, Louis De Taeye, Charles Tschaggeny, Louis Robbe, Josse-Sébastien van den Abeele, H. Borremans, Adam Van Peurse, Jean-François Portaels, Eugène Devaux, etc. Sujets divers : paysages, scènes de genre, historiques ou religieuses, sites ou coins de villes, types populaires, etc.   Reliure : superbe reliure mosaïquée et ornée d'un décor romantique, exécutée par Henri-Joseph Crabbe (Bruxelles 1811-1891), "l'un des relieurs belges les plus remarquables de son temps (...) Ses reliures se distinguent par l'élégance, l'originalité, et l'inépuisable variété des décors" (Dubois d'Enghien). Il aurait appris le métier chez P.-C. Schavye; établi dès 1835 (il obtint une médaille de bronze à l'Exposition de Bruxelles), il fut actif durant une trentaine d'années. Provenance : album composé par ou pour Elise Platiau (1813-1890 ?), peut-être à l'occasion de son mariage en 1839 avec Auguste Voisin (France 1800-Gand 1843). De nationalité française, établi à Gand avec ses parents dès l'âge de 3 ans, Voisin fit toutes ses études à Gand; fasciné par l'histoire de la ville, il fut l'un des membres fondateurs de la Commission des monument et des sites de la ville de Gand. Il enseigna durant quelques années à Courtrai où il rencontra notamment l'érudit bibliophile Jacques Goethals-Vercruysse et le peintre anversois Nicaise de Keyser auquel il inspira la réalisation d'une toile monumentale (aujourd'hui disparue) sur le thème de la Bataille des Eperons d'or (cette toile inspira à son tour "De Leeuw van Vlaanderen" de l'écrivain Hendrik Conscience); il y fit probablement la connaissance de sa future femme Elise Platiau. Il revint ensuite à Gand où il mena une carrière académique à l'Université, notamment comme bibliothécaire. Parallèlement à ses activités scientifiques et bibliographiques, A. Voisin était aussi un passionné d'art, peintre amateur et mécène. "In Kortrijk wordt onder zijn impuls in 1833 de Société pour l’encouragement des beaux-arts et de l’industrie opgericht. In Gent is hij secretaris van de Société royale des beaux-arts et de littérature, secretaris van de Société d’encouragement des beaux-arts en adjunct-secretaris van de Koninklijke Academie. Eind 1837 wordt Voisin corresponderend lid van de Academie royale des sciences et belles-lettres de Bruxelles, voorloper van de in 1845 opgerichte Koninklijke Academie van België. Hij publiceert tientallen artikels in de bulletins van de Academie, in de Gentse Messager des sciences en andere tijdschriften" (Fr. Cotman). Nul doute que les dessins présents dans cet album furent collectionnés par ou offerts à A. Voisin et à sa femme Elise. Ils constituent un rare et précieux panorama de l'école romantique belge et de la constellation d'artistes dont l'érudit amateur gantois avait su s'entourer. Ref. Cotman, Frank "Voisin, Auguste (1800-1843)" UGentMemorie. Laatst gewijzigd 21.04.2015. www.ugentmemorie.be/personen/voisin-auguste-1800-1843. H. Dubois d'Enghien, La reliure en Belgique au XIXe s., p. 131.

"Album de Mademoiselle Elisa Plattiau à Courtrai. 1839". Collection de 94 dessins, techniques divers…
Live
Enchère terminée
123..369>