Voitures, vélos et autres

Voitures, vélos et autres

Filtres

6176 Résultats
Du
Au

N° 144

1976 ROLLS ROYCE SILVER SHADOW I châssis n° 5RX23717 Carte grise de collection

Succédant aux imposantes Silver Cloud, la Silver Shadow engage Rolls Royce dans l’ère d’une relative sobriété. Le constructeur anglais peaufina le développement de son nouveau modèle pendant 10 ans afin de commercialiser une voiture proche de la perfection. Sortie en 1965, la Silver Shadow I approche l’excellence automobile. La structure est désormais autoporteuse, les freins sont à disques et les quatre roues indépendantes. L’intérieur est fidèle à la tradition Rolls Royce : insert de bois précieux, cuir de la meilleure qualité et moquette épaisse.

 L’année 1976 est la dernière année de production de la Shadow I avant l’apparition de sa remplaçante la Silver Shadow II. Notre Rolls Royce Silver Shadow I de 1976 est dans un état remarquable. De nombreux frais récents ont été effectués. Le haut moteur a été refait, ainsi que les soupapes et la culasse. Tous les joints du moteur et du carburateur ont été changés à cette occasion. La ligne complète d’échappement et le collecteur sont neufs. Les freins avant et arrière sont neufs, les 6 étriers ont été changés. Il en est de même pour le câble de frein à main ainsi que le maître-cylindre de frein. La boîte de vitesse et le pont ont été révisés, l’ensemble des joints ont été changés. Notre Silver Shadow bénéficie également de pneus neufs. Le véhicule sera remis avec un dossier de factures.

1976 ROLLS ROYCE SILVER SHADOW I châssis n° 5RX23717 Carte grise de collection Succédant aux impo…
Live
Enchère terminée

N° 145

1924 FORD T

Châssis n° 9 776 267

Carte grise de collection

La Ford T est considérée comme étant la première automobile à prix abordable, et la voiture qui a permis à la classe moyenne américaine de voyager. Ce succès provient du génie de Ford, notamment par l’innovation de la production de masse grâce aux lignes d’assemblage. La Ford T a été nommée voiture la plus influente du monde au 20ème siècle selon un sondage international.

La Ford T présentée à la vente est habillée d’une carrosserie roadster équipée d’une banquette arrière. Elle se présente en très bon état général, ses banquettes en cuir noir sont très bien conservées. Sa mécanique est tournante. C’est une belle opportunité d’acquérir un mythe de l’automobile, restauré à merveille.

1924 FORD T Châssis n° 9 776 267 Carte grise de collection La Ford T est considérée comme é…
Live
Enchère terminée

N° 148

1964 AUSTIN HEALEY 3000 MK III

 Châssis n° 27713

Carte grise française

Produite à partir de 1964 l’Austin Healey MKIII BJ8 voit sa puissance augmenter à près de 150 ch. L’arbre à cames a été modifié et des carburateurs SU HD8 identiques à ceux de la Jaguar Type E viennent alimenter le moteur Morris. La planche de bord n’est plus en métal peint mais s’orne désormais de bois précieux.
Pilotée à l’époque par les plus grands pilotes comme Carroll Shelby, Pat Moss etc … l’Austin Healey est toujours appréciée aujourd’hui par de nombreux amateurs adeptes de sa ligne intemporelle, de la puissance et du couple offert par le 6-cylindres mais aussi par l’homogénéité générale de son châssis.

Notre exemplaire de 1964 est une version européenne d’origine. La carrosserie bicolore verte et blanc ne  présente aucun défaut notable. L’habitacle et sa sellerie en cuir beige sont absolument magnifiques.
L’actuel propriétaire possède le véhicule depuis 12 ans. Un important dossier de facture témoigne de l’entretien scrupuleux dont l’Austin Healey a bénéficié. Parmi les nombreux travaux effectués on peut citer : échappement
inox, radiateur neuf, chaîne de distribution, joint de culasse, maître-cylindre pour embrayage.

Nous tenons l’ensemble du dossier à la disposition de nos clients.

Produced from 1964 the Austin Healey MKIII BJ8 sees its power increase to nearly 150 hp. The camshaft has been modified and the SU HD8 carburettors identical to those of the Jaguar Type E are powered by the Morris engine. The dashboard is no longer painted metal but is now adorned with precious wood. Piloted at the time by the biggest drivers like Carroll Shelby, Pat Moss etc ... the Austin Healey is still appreciated today by many fans of its timeless line, power and torque offered by the 6-cylinder but also by the overall homogeneity of its chassis. Our 1964 copy is an original European version. The bicoloured green and white body has no notable defects. The cockpit and its beige leather upholstery are absolutely beautiful. The current owner has owned the vehicle for 12 years. An important invoice record testifies to the scrupulous maintenance that the Austin healey has benefited. Among the numerous works carried out we can cite: stainless steel exhaust, new radiator, distribution chain, cylinder head gasket, master cylinder for clutch. We keep the entire file at the disposal of our clients.

1964 AUSTIN HEALEY 3000 MK III  Châssis n° 27713 Carte grise française Produite à partir de 19…
Live
Enchère terminée

N° 44
Austral type C 27
Moteur n° 653 A4 S2E - Moteur LMP 2 temps sport
Cylindrée : 175 cc - Fourche AYA
Carte grise française Fondée en 1905 par Edouard Cheilus, Austral a produit des Tricycles et
des motos, a fourni des moteurs de 2 et 4 temps Aster, Zurcher, LMP,
Voisin... Austral fait partie du groupe Gentil en 1931.
à l’époque, elle était très bien placée sur le marché des tricars, des
motocyclettes et surtout des bicyclettes. En 1911 environ la firme
commence à produire des motos à moteur quatre temps.
Durant les années 1920, Austral produisait une vaste gamme de
motocyclettes de multiples cylindrées, allant du vélomoteur 125 cm 3
deux temps à la sportive et luxueuse G.S avec son culbuté de 500
cm 3 . Ces motos s’illustrèrent dans de nombreuses courses. La marque
Austral sortait fréquemment vainqueur de grands évènements sportifs
comme le Bol d’Or, les Six Jours d’Hiver ou Paris - Les Pyrénées - Paris,
pour ne citer que les plus prestigieux.
En 1927, un modèle est homologué, il s’agit d’une motocyclette légère
175 cm 3 , le type est dénommé C 27. Ce modèle se différencie du type
Standard 27 principalement par sa transmission chaîne/chaîne et par la
fourche parallélogramme à ressort type Webb.
Le modèle présenté appartient à cette catégorie avec ce réservoir
typique de cette année (décrochement du cadre vers la selle) et
également cette écriture sur le réservoir (d’origine !) uniquement à
cette période. Un modèle rare en bon état d’origine, dans la collection
depuis 32 ans !

Austral type C 27 Moteur n° 653 A4 S2E Moteur LMP 2 temps sport Cylindrée : 175 cc Fourche AYA Ca…
Live
Enchère terminée

N° 46
1937
Magnat Debon type CSSB
Cadre N°189222 - Cylindrée : 500 cc
Moteur n° 138666 - Carte grise française En 1920, Paul et Melchior Chalon, actionnaires majoritaires de Magnat
Debon, engagés aux côtés des Vurpillot dans le rachat de TERROT
& Cie choisissent de fusionner avec les nouveaux Ets TERROT. En
1923, les profits attendus tardent à se concrétiser, ils cèdent donc la
marque MAGNAT-DEBON à la Manufacture Lyonnaise des Cycles et
Motocyclettes. L’essor des Ets TERROT leur apporte des possibilités
financières nouvelles pour racheter MAGNAT DEBON Ils souhaitent
garder pour MAGNAT DEBON des modèles spécifiques, avec une
image de performances. Malheureusement la Crise qui débute en
1930 va contraindre la société à supprimer les fabrications spéciales
et à aligner intégralement le catalogue MAGNAT DEBON sur celui
de TERROT dès 1933. Alors que TERROT présente son moteur 500
«semi-bloc» à boîte de vitesses intégrée, au Salon de 1930 (saison
1931) et va défendre cette unique solution dans les années suivantes,
MAGNAT DEBON offre dès 1931 la 500 CL Alpina, à moteur Terrot
(84x90) latéral avec boîte séparée et en 1932 la version Supersport
culbutée Super-Alpina CSSA (vitesse 120 environ) également «non
monobloc». Cette originalité disparaît en 1933, les catalogues MD /
TERROT deviennent semblables.
Le modèle présenté est un rare 500 cc culbuté. La machine est à
remettre en route (le moteur n’est pas bloqué), comme de nombreuses
motos de sa collection, elle y est rentrée il y a 20 ans.

1937 Magnat Debon type CSSB Cadre N°189222 Cylindrée : 500 cc Moteur n° 138666 Carte grise frança…
Live
Enchère terminée

N° 83
1943
Indian 841
Cadre n° HDA343
Carte grise française
Même propriétaire depuis 1990 En demande perpétuelle d’évolution sur
les fronts de bataille, le Département de la
Guerre américain va commander une moto
permettant d’être utilisée sur tous sols,
particulièrement dans le désert. C’est pourquoi
elle demande une transmission par arbre et
non par chaîne, trop fragile. Répondant à cette
demande, Indian Industry Co conçoit la 841,
une moto à la garde élevée grâce à des roues
de 18 pouces et une autonomie accrut grâce
à deux réservoirs séparés de 5 gallons soit
21 litres, et une judicieuse transmission par
arbre. Le moteur sera un bi-cilyndres V-twin
à 90° de 737 cm3 refroidi par air, en position
longitudinal. Le cadre est du type tubulaire
directement inspiré de la BMW R71 tout
comme la suspension arrière coulissante et
la boite de vitesse à 4 rapports avec sélecteur
au pied. Sa fourche avant est conçue dans le
but d’une meilleure absorption des chocs et
le sélecteur de vitesse double permettant
un rétrogradage avec le talon est une réelle
innovation. Malheureusement ses performances
n’arrivent pas à convaincre l’Etat-major
et seulement 1 000 exemplaires seront
commandés à l’essai.
Son propriétaire achète l’une des survivantes
lors de l’un de ses nombreux voyages aux
Etats-Unis à une vente aux enchères en
1988 dans le ranch où fut tournée la célèbre
série Dallas. Un employé de chez Indian
aurait civilisé cette 841 et mise à son gout en
transformant quelques détails esthétiques :
guidon chromé avec compteur, garde-boues,
couleur bordeaux. Cette moto est conservée
depuis lors et ne change pas de propriétaire.
Son moteur est confié récemment à Mr
Young, célèbre spécialiste de la marque Indian,
qui restaure et reconstruit les mécaniques,
refrabrique des pièces sur-mesure, et voue
une passion sans précédent pour la marque.
Le haut-moteur est ainsi reconditionné et de
nouveaux pistons sont montés.
Ne trouvant aucun équivalent, cette Indian
841 est un modèle unique en parfait état de
fonctionnement, agréable à piloter grâce à
son embrayage à main gauche et ses vitesses
au pied qui passent toutes dans le même sens.

1943 Indian 841 Cadre n° HDA343 Carte grise française Même propriétaire depuis 1990 En demande p…
Live
Enchère terminée

N° 88
1952
NSU
Type Fox 101 OSB
Cadre n° 1615048 - Moteur n° 831135
Cylindrée : 98 cm3 - 4 temps - Puissance : 6 cv
Carte grise française NSU était tout aussi efficace pour fabriquer des petites cylindrées,
qu’elles soient en 2 ou en 4 temps, que pour créer des racers
sophistiqués ou des machines des records. Après la crise de Wall
Street, ils sont entrés sur le marché du transport à plus petit prix, une
expérience qui a été très utile à l’entreprise dans 20 ans. Le modèle
FOx a été fabriqué de 1949 à 1954.
La Fox était la première moto de NSU après la deuxième guerre
mondiale. Elle avait un moteur à quatre temps de 98 cm 3 , qui produisait
environ 6 ch (4,4 kW). Elle a été présentée à la foire industrielle de
Hanovre en 1948.
La Fox a été dessinée par Albert Roder, alors concepteur en
chef de NSU. Elle a bénéficié d’un certain nombre de nouvelles
caractéristiques techniques. La Fox était initialement équipée d’une
boîte à trois vitesses puis à quatre vitesses.
La 98 cc reste l’une des motos les plus économiques de son époque.
Cette cylindrée la rendait exempte d’impôt.
La publicité de Fox, «Forte, Fougueuse, Fidèle pour FOx!», était due
à Arthur Westrup, qui était alors le directeur de la publicité de NSU.
Le moteur à quatre temps avait un cylindre en fonte grise et une
culasse en alliage léger avec des soupapes en tête (OHV), qui ont
été actionnés par un arbre à cames sur le côté droit du moteur par
l’intermédiaire de culbuteurs, des poussoirs et des culbuteurs. Le
vilebrequin, l’embrayage et la boîte de vitesses étaient logés dans
un carter de moteur commun en aluminium. Toutes ces pièces sont
lubrifiées sans pompe à huile uniquement par jet d’huile du vilebrequin
(barbotage). La transmission avait initialement trois vitesses et à
partir de 1950 quatre vitesses. Il a été commuté vers la gauche avec
un levier de pied.
La NSU FOx avait une barre de torsion, et un cadre central en acier
avec une bascule de roue arrière, qui était soutenue par un ressort
central incliné sous la selle sur le châssis. La selle avec une petite boîte
à outils placée en dessous. Les suspensions des roues avant et arrière
avaient chacune des amortisseurs mécaniques à friction.
Le modèle présenté était en état d’épave au moment de son arrivée
dans la collection de monsieur Meznarie en 1990. Il a commencé alors
une très grande restauration.

1952 NSU Type Fox 101 OSB Cadre n° 1615048 Moteur n° 831135 Cylindrée : 98 cm3 4 temps Puissance…
Live
Enchère terminée

N° 91
1951
Vincent
type 1 000 Black Shadow
Châssis n° RC 9564 - Moteur n° F10 AB/1B/7664
Carte grise collection
Membre du Vincent HRD Owners Club Cette Black Shadow, qui, au début des années
50, était la moto de série la plus rapide du
monde (200Km/h) a été livrée neuve, le 11
octobre 1951, à un dealer d’OxFORD dénommé
KINGS. Elle avait préalablement fait l’objet
d’un essai sur route effectué par l’usine le 9
octobre 1951.
Elle a connu 2 propriétaires anglais, selon le
« registration book », puis a été achetée par
Hervé Hamon (spécialiste bien connu des
motos Vincent) en 1985, à Monsieur Gilbert
Gluck, Quarry oaks 58 A scotts lane Bromley
KENT BR2 0Lx (Membre du club Vincent).
Ce dernier la vend à l’actuel propriétaire qui
lui confie une restauration totale (2 ans de
travaux). Elle reprend vie et à cette occasion la
moto a reçu une fourche avant rénovée et un
démarreur électrique ALTON, qui en simplifie
l’usage au quotidien.
Au moment de sa réception par son actuel
propriétaire en mai 2015, le « Shadow Clock
»(le gros compteur gradué jusqu’à 150 Mph,
spécifique aux Black Shadow), affichait 33238
miles. Elle a peu roulé depuis… !
Livrée avec ses outils spécifiques.
Voici un bilan de la restauration de la Shadow
par Hervé Hamon :
« Moteur : les carters étaient en bon état et
donc la ligne de roulement de vilebrequin est
restée d’origine. Soit décapage des carters
et peinture polyuréthane, implantation des
roulements. Contrôle des filetages.
Vilebrequin : implantation des 2 queues dans
les masses d’origine. ré-usinage des masses
pour montage d’un maneton droit combiné
avec des roulements de bielle WISECO.
Fabrication des bagues de bielle en acier 100 3 + traitement thermique + rectification,
après montage. Équilibrage du
vilebrequin à 60 %.
Boite de vitesses : d’origine à 4 rapports. Renfort
d’axe de camplate au-dessus de la boite.
Embrayage : multidisques, à bain d’huile.
Kit démarreur: implanté à l’arrière de la boite, le
moteur de démarreur fait 1400 watts (Nippon
Denso) et entraine le vilebrequin par une
roue libre montée en bout de vilebrequin par
l’intermédiaire de pignons et chaine. Le carter
de sélection est spécifique au kit démarreur. La
sélection de boite est standard.
La distribution : arbres à cames mégacycle
américains réglables, pignons montés sur
roulements.
Pompe à huile double débit.
Culasses : sièges de soupapes en acier (x20 T)
guides en UE 12 usinés sur place (ajustement
H 7) filetages d’échappement reconditionnés.
Allumage électronique Magneti Marelli
modifié à étincelle perdue, avance mécanique.
Générateur Alton à aimants néodyme. Pistons
forgés, cote d’origine : 84 mm. Chemises en
fonte alésées pour un jeu de 0.10mm à la jupe
du piston. Echappement neuf d’origine.
Colonne de direction sur roulement conique.
La colonne a été changée du fait que
l’emplacement des cuvettes de direction était
ovalisé. Par contre j’ai gardé le réservoir d’huile
qui était en bon état.
Fourche entièrement reconditionnée (axes et
visserie neufs).
Roues : tambour fonte de Shadow neufs. Freins
d’origine avec garniture verte. Pneus neufs de
dimension STD. Jantes et rayons inox. Câblage
neuf en gaine nylon. Compteur de vitesse
Smith reconditionné. La peinture noire est une
polyuréthane, brillant direct ».
Nous vous offrons la rare opportunité d’acquérir
un Monument de l’Histoire de la Moto dans un
parfait état de fonctionnement.

1951 Vincent type 1 000 Black Shadow Châssis n° RC 9564 Moteur n° F10 AB/1B/7664 Carte grise col…
Live
Enchère terminée

N° 98
1952
Triumph Tiger T100
N° 17328NA
Carte grise française Présentée en 1938, la Triumph Tiger 100 dut
attendre la fin de la guerre pour envahir les
routes du monde. Son but était de permettre
à tout un chacun de posséder un véhicule
à moteur et il va sans dire que les motos
étaient particulièrement prisées pour cette
fonction dans l’après-guerre. Plus civilisée
que la Speed Twin, la T100 répondait à tous
les critères. Fiable, économique et malgré-
tout performante avec une compression
revue et de nouvelles cames, elle supplantait
ses ancêtres. Son modernisme technique,
notamment pour sa fourche à amortisseurs
télescopiques à fonctionnement hydraulique,
mais surtout pour ses pistons forgés, son
moteur calé à 360 o à double arbres à cames
en pied lui valurent une certaine attention de
la part des pilotes et beaucoup d’entre elles
furent modifiées pour courir. Son nom est
d’ailleurs dérivé de sa vitesse de pointe : 100
Miles par heure, soit, environ 160km/h, un
exploit en 1938 permis par son moteur ne
développant pas moins de 30ch ! Un moteur
qui par sa particularité technique se trouve
aujourd’hui reconnu comme l’un des moteurs
les plus beaux jamais installés sur une moto,
preuve que la mécanique peut être au service
de l’esthétique.
Cet exemplaire de 1952 développant ainsi 34
chevaux est un excellent moyen d’accéder au
mythe Triumph !

1952 Triumph Tiger T100 N° 17328NA Carte grise française Présentée en 1938, la Triumph Tiger 100 …
Live
Enchère terminée

N° 107
1975
Suzuki Type TR750 xr11
Cadre n°GT750 62858
Véritable TR750 Basée sur la GT750, la TR750 de Suzuki fut
développée pour courir les championnats
Superbike et Formula 750. Bien que la
réglementation de l’époque stipulait une base
mécanique de série, le reste était libre de
modifications, si bien qu’entre la GT750 et la
TR750, aucune pièce n’est commune. Suzuki
a donc complètement retravaillé le trois
cylindres de sa 750, le faisant passer de 67 à
115 chevaux, permettant à la moto d’atteindre
les 307 km/h avec les bons réglages !
Le but pour Suzuki était de concurrencer les
Kawasaki et Yamaha lors des 200 Miles de
Daytona. Ainsi, en 1972, les Suzuki supplantent
toutes leurs concurrentes lors des essais avec
les meilleurs temps, devant les Kawasaki H2R
! Malheureusement, la course fut rythmée par
les abandons des Suzuki et elles ne purent
inscrire leurs lettres de noblesse à Daytona
qui fut durant plusieurs années dominé par
les Yamaha TZ 700 et TZ 750. Néanmoins,
Barry Sheene ou Stan Woods surent user de
ses qualités pour faire de l’ombre aux Yamaha.
L’exemplaire que nous proposons aujourd’hui
est en parfait état. Si cette « bouillotte de
course » n’a pas de palmarès d’époque, elle
ne demande qu’à en acquérir un en courses
historiques, au programme : 116 chevaux, 6
vitesses, 148 kg, 3 carburateurs Mikuni VM 38
SC Magnesium, 292 km/h !

1975 Suzuki Type TR750 xr11 Cadre n°GT750 62858 Véritable TR750 Basée sur la GT750, la TR750 de S…
Live
Enchère terminée
123..309>