DROUOT
En vente le dimanche 10 octobre 2021 - 14:00

TABLEAUX, MOBILIER & OBJETS D'ART

Le Floc'h - 01 46 02 20 15 - Email

1 ter, boulevard de la République 92210 Saint-Cloud, France
Information de vente Conditions de vente Experts
Live
S'inscrire à la vente
208 résultats
Galerie
Liste

Lot 90 -

Pays DAN, Côte d’Ivoire.Masque royal « go ge » avec sa coiffe.Bois à très belle patine d’usage, pigments et fibres.Haut. du masque : 23 cm - Prof. avec la coiffe : 41 cmSocle de métal patiné.Historique :- Ancienne collection Max Rouayroux (Nice) ;- Vente Tajan, Paris, le 6 décembre 1995, lot n° 42 ;- Vente Sotheby’s, Paris, le 11 décembre 2013, lot n° 40 ;- Collection privée française.Exposition / Publication :- « La rencontre du ciel et de la terre » Musée de la Castre, Cannes 1990 ;- Reproduit au catalogue de cette même exposition sous le n° 30.Ancien et beau masque de style classique présentant la rare particularité d’avoir conservé son imposante coiffe postiche en fibres végétales.On notera sur cette œuvre la délicatesse de sculpture qui renforce la puissance des traits idéalisés du visage.Suivant la typologie classique des masques du pays Dan, les yeux circulaires seraient caractéristiques des masques zakpei ge (qui seraient associés au maintien d’un ordre social destiné à prévenir les incendies) et des masques gunye ge dits « de course ».Si la majorité des masques Dan étaient agrémentés de nattes de fibres, l’exceptionnelle coiffure encore arborée par celui-ci permet de le rapprocher de celui conservé dans les collections du Musée Barbier-Mueller de Genève (Inv. 1003.14) qui pourrait être considéré comme relevant d’une catégorie plus rare et importante encore.En décrivant le masque Barbier-Mueller dans le catalogue « Arts de la Côte d’ivoire » (Musée Barbier-Mueller 1993 Vol II p.60), Marie_x0002_Noël Verger-Fèvre envisage que la coiffe exceptionnelle qui serait celle des guerriers anciens puisse être l’élément caractérisant le « Masque du Roi » go ge qui n’apparaîtrait que dans des circonstances exceptionnelles telles que mort d’un chef, guerre, décisions de justice, etc.. Une large ligne horizontale plus claire au niveau du regard indique l’emplacement d’un ancien bandeau de tissu rouge qui dut traditionnellement le recouvrir à l’origine.Expert : AA OARTS - Madame Marie-Christine DAFFOS & Monsieur Jean-Luc ESTOURNEL - aaoarts@aaoarts.com - 06 09 22 55 13

Estim. 15 000 - 25 000 EUR
Déposer un ordre
Estim. 30 000 - 40 000 EUR
Déposer un ordre

Lot 94 -

Rome, dernier quart du XVIIe siècle.Plaque en bronze, fondue, ciselé et doré représentant la Lamentation (très légers défauts de fonte, reprise possible à la dorure).Haut. : 21,5 cm - Larg. : 28,7 cmLa composition de cette plaque s’inspire d’un dessin de Jan Van Der Straet (Bruges 1523 - Florence 1605), gravé par Raphaël Sadeler (Anvers 1560 - Munich ? 1632) qui a réfléchi sur la représentation du Christ mort vue de dessus en oblique. Cette Lamentation est conservée dans plusieurs musées notamment à Londres au Victoria and Albert museum (inv A-6-1933) et au musée d’Ecouen (inv Ec.2036) et des modèles de l’atelier des Lencker notamment de Zacharias Lencker ( ? - 1612) sont connus pour être passé dans le commerce. Par ailleurs, un exemplaire de cette représentation a été présenté en vente le 25 février 2015 chez Chayette et Cheval, lot 240 et portait une inscription intéressante : TABLAVQVE LE SR JACQUES GILLET A APORTE DE ROME. MT CHIRVRGIEN DE ST IACQVES DES ESPAGNOLE. A ROME 1675. Un chirurgien achète à Rome en 1675 une plaque aux dimensions presque identiques ; ce qui veut dire que cette représentation originellement allemande était disponible dans le commerce italien et a très bien pu être éditée de nouveau par des fondeurs romains. En effet, cette plaque a suscité un vif intérêt et l’originalité de la représentation a remporté un engouement certain. En observant le modèle proposé, l’alliage très cuivreux du bronze, la qualité de la dorure, l’intensité de la ciselure nous permettent d’envisager une production romaine de la fin du XVIIe siècle.Expert : Monsieur Benoît BERTRAND / bbertrand0870@gmail.com / +33 (0)6 58 47 62 42

Estim. 6 000 - 8 000 EUR
Déposer un ordre
Estim. 400 - 600 EUR
Déposer un ordre